Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

22 juillet 2005 5 22 /07 /juillet /2005 00:00

ALGERIE

Yasmina Khadra est le pseudonyme d'un officier supérieur de l'armée algérienne, Mohamed Moulessehoul. Ecrivain reconnu dans le monde entier, il a caché sa véritable identité par peur des représailles et pour échapper aux comités de lecture militaires.Son surnom féminin s'inspire des prénoms de son épouse.

 En 2001, il a livré sa véritable autobiographie dans L'écrivain: l'histoire d'un enfant doué pour l'écriture et passionné de littérature, rêvant de devenir écrivain mais dont le père a déja choisi le destin: il sera officier.

Le lecteur s'identifie parfaitement au jeune adolescent qui est partagé entre sa véritable vocation et le respect du à son père. Khadra n'en livre pas pour autant un portrait monolithique et violent de l'armée; ainsi, certains professeurs de l'école militaire reconnaissent son talent et lui conseillent de publier ses textes. C'est plutôt la figure paternelle qui est incriminée.

Depuis quelques années, Yasmina Khadra partage sa vie entre la France et le Mexique. Ce n'est qu'à l'âge mur qu'il a décidé d'assumer réellement sa vocation.

A part dans ce roman, l'ex-officier est très discret sur le milieu de l'armée. Je vous propose la lecture d'un autre de ses romans, L'hirondelle de Kaboul, s'inspirant de l'Histoire récente de l'Afghanistan.

L'hirondelle de Kaboul, Juilliard

Ce magnifique roman a pour cadre le régime des talibans. Le personnage principal est geôlier dans les prisons de Kaboul. C'est un être déçu par la vie qui nous livre son désespoir.

Un jour, une femme ayant tué son mari, est jetée en prison. Le geôlier va peu à peu tomber sous le charme de la meurtrièe qui lui redonne le goût de vivre. Sa femme va vite s'en apercevoir en décelant l'étincelle dans son regard...

Ne vous imaginez pas une simple histoire d'adultère. Dans ce drame, les trois protagonistes vont livrer le meilleur d'eux-mêmes et retrouver un sens à leur vie. Je ne vous en dit pas plus par peur de délivrer le coup de théâtre.

Ce roman vous poursuivra pendant de longs mois après sa lecture. C'est un véritable hymne à l'amour et au courage au coeur d'un régime ravagé par la violence et la pauvreté.

Repost 0
21 juillet 2005 4 21 /07 /juillet /2005 00:00

NORVEGE

Editions Gaïa

Amateurs de grandes sagas romanesques, ce livre est pour vous ! Hebjorg Wassmo est l'auteur phare de la littérature norvégienne contemporaine. Ses oeuvres sont des romans fleuves de plusieurs tomes mettant en scène les passions humaines destructrices.

Le livre de Dina est une ode à une femme sauvage du nord de la Norvège, le Varmland. Toute petite, elle a été responsable de la mort de sa mère en causant un incident domestique. Traumatisée, elle devient une jeune femme atypique qui monte aux arbres, boit de l'alcool et s'habille comme une sauvage. Elle retrouvera le goût de vivre en apprenant le violoncelle et en montant son cheval Lucifer. Plus tard, elle se marie avec un vieil ami de son père.

Mais Dina est une maîtresse femme qui n'entend pas se faire dicter sa conduite...La faute originelle la poursuivra toute sa vie, si bien qu'elle semble attirer le malheur autour d'elle.

Dina est un personnage romantique marqué par la folie: son père l'a rendu responsable de la mort de sa mère; elle s'est peu à peu réfugié sans son monde.

Cette saga se déroulant sur plusieurs décennies est également une formidable description du paysage norvégien: la nuit polaire, les fjords, les barques et les voiliers s'amarrant au port ...Ce cadre grandiose se marie parfaitement aux multiples péripéties du roman. Même si les événements peuvent paraître rocambolesques, le lecteur se prend facilement au jeu. Cette oeuvre représente la quintessence du romanesque: passions, trahisons, drames...

A signaler que cette saga a été adapté par un cinéaste danois en 2003 sous le nom Dina avec Gérard Depardieu dans le rôle du mari. Nous y retrouvons les personnages grandioses et la magie du roman mais l'intrigue a forcément été raccourcie.

Repost 0
20 juillet 2005 3 20 /07 /juillet /2005 00:00

PREMIER ROMAN

Gallimard, 2005

Voici un premier roman inattendu qui mêle à la fois les références, scientifiques et artistiques tout en inventant un récit rempli d'aventures.

Un couturier japonais passionné par l'histoire des nuages charge une jeune bibliothécaire de retrouver un étrange manuscrit détenu par une vieille dame. Plusieurs questions se posent au lecteur: que contient cet étrange protocole Abercombrie? Pourquoi le couturier est -il si passionné par les nuages?

Audeguy répondra progressivement à ces questions en nous contant de multiples aventures sur l'histoire des nuages: la naissance de la météorologie à la fin du XIXe siècle, les déboires d'un peintre anglais paysagiste et les voyages d'un explorateur peu orthodoxe...Andeguy mêle habilement divertissement et références érudites.

Ce roman foisonnant de références scientifiques et historiques n'en présente pas moins une fine analyse psychologique des personnages: la passion des nuages du couturier est liée à un traumatisme de son enfance; de même, la jeune bibliothécaire livre peu à peu sa véritable personnalité au fil de l'aventure.

En conclusion, un jeune auteur à suivre de près !

Repost 0
20 juillet 2005 3 20 /07 /juillet /2005 00:00

Editions Autrement, 2002

Ce petit chef-d'oeuvre écrit aux Etats-Unis en 1938 n'a été découvert en France il y a seulement quelques années.

Il s'agit d'une nouvelle épistolaire entre 1932 et 1934 au moment où Hitler est élu chancelier en Allemagne. Deux amis, marchands de tableaux en Californie, voient leurs destins basculer lorsque l'un d'eux d'origine allemande rejoint son pays. L'autre, juif américain, reste sur place.

Au début, les deux protagonistes entretiennent leur amitié par l'intermédiaire de leur correspondance; mais Martin est rapidement gagné par l'idéologie nazie: ne reniant pas pour autant son ami, il parle dans ses lettres de haine de la race juive.

Les lettres analysent parfaitement l'évolution des pensées de Martin. Deux questions se posent alors: comment va réagir l'ami juif devant de tels propos? Peut-on continuer à entretenir une correspondance avec un juif en 1934?

Le titre énigmatique ne prend son sens qu'à la fin. La forme épistolaire du roman n'est pas anodine: l'auteur mène une réflexion sur les enjeux de la correspondance dans un régime totalitaire et sur la liberté de parole.

Cette oeuvre peut-être aussi bien lue par des adolescents que par des adultes. Elle est d'autant plus originale que très peu de romans parlent de l'accession au pouvoir d'Hitler. La majorité des oeuvres littéraires de cette époque se concentrent en effet sur la fin du régime hitlérien, focalisant l'attention sur la Deuxxième Guerre Mondiale ainsi que sur les camps.

Repost 0
20 juillet 2005 3 20 /07 /juillet /2005 00:00

Ecole des Loisirs, Collection Medium, 1993

Voici l'un des grands classiques de la littérture d'anticipation pour adolescents. Lois Lowry nous livre une contre-utopie dans la lignée de 1984 d'Orwell et du Meilleur des monde d'Huxley.

Imaginez-vous un monde ou l'on est donné à nos parents qu'à l'âge de trois ans et où tout est réglé d'année en année: à neuf ans, on a son premier vélo. A dix ans, on fait du bénévolat et à douez ans, un conseil des sages choisit pour vous votre métier!

Jonas vient d'avoir douze ans: à "la cérémonie des attributions", on lui donne un métier pas comme les autres: il sera le dépositaire de la Mémoire. Mais il s'agit de souvenirs bien spécifiques: ceux de "l'ailleurs" lorsque le monde n'était pa uniforminé ni dépourvu d'émotions.

Son formateur, le passeur, va donc lui transmettre tous les souvenirs qu'il détient: les couleurs, les joies, l'amour mais aussi la souffrance: la douleur, la tristesse et la guerre...

Cet ouvrage de science-fiction est d'abord un roman d'initiation: au cours de son apprentissage, le jeune Jonas va apprendre ce qu'est la vraie vie. Le dilemne du roman n'est pas seulement fondé sur le choix entre le fait de mener une vie normale ou vivre dans un monde aseptisé.

Lowry met en relief la souffrance et la détresse psychologique du passeur: une communauté peut-elle demander à un bouc-émissaire de détenir ses souvenirs et d'éprouver ses souffrances pour assurer son bien-être et sa survie?

Un roman d'anticipation qui soulève énormément de questions d'ordre éthique et philosophique.

Repost 0
20 juillet 2005 3 20 /07 /juillet /2005 00:00

Gallimard, 2005

Cette oeuvre étonnante est à la fois un roman d'aventures, un roman psychologique sur les rêves et la psychanalyse et un récit fantastique !

Voici l'intrigue: un jeune écrivain en manque d'inspiration reçoit la visite d'une vieille dame qui lui affirme que son père, mort depuis des années, vient d'être réincarné en nouveau-né en Chine !!

D'abord incrédule, le narrateur est progressivement gagné par cette théorie de la réincarnation: il fait des rêves prémonitoires puis part enfin pour la Chine. Au cours de son voyage, il va rencontrer des personnes lui parlant d'hommes dont les vies ressemblent étrangement au parcours de son père. S'est-il réincarné plusieurs fois? Est-ce l'effet de pures coincidences? Garcin multiplie les histoires dans l'histoire: la mise en abîme nous entraîne dans un tourbillon d'aventures dans lequel le lecteur se laisse facilement entraîné.

Les aventures vécues par le narrateur ont une influence sur son parcours professionnel et son état d'esprit: ces révélations rocambolesques l'aideront à mieux construire sa vie.

Malgré la mise en abîme, le lecteur n'est pas désorienté: la narration est fluide et c'est un vrai plaisir de suivre les tribulations du personnage.

Repost 0
19 juillet 2005 2 19 /07 /juillet /2005 00:00

Voici un livre unique ! Un euro, aucun droit d'auteur et une histoire sur les ravages du totalitarisme en 12 pages!

Cet auteur franco-bulgare met en scène deux adolescents vivant dans un mystérieux Etat brun. Dans ce  pays, tout ce qui n'est pas brun n'a pas le droit de vivre. Pour se concilier les bonnes grâces des autorités, les deux enfants vont faire piquer leur chat et leur chien. Mais le régime se durcit progressivement : tout le monde doit voir et penser brun.

Cette courte nouvelle est une dénonciation acerbe du totalitarisme: mettant en scène des enfants et des animaux, ce livre est accessible aux jeunes adolescents pour leur faire découvrir les atrocités du nazisme.

En une dizaine de pages, l'auteur arrive à créer une véritable atmosphère angoissante : les enfants qui, par leur innocence, cautionnent au début le régime, deviennent malgré leur bonne volonté, des suspects potentiels du régime.

Frank Pavloff se place dans la lignée de La ferme des animaux de George Orwell ( où les membres du régime totalitaire sont des porcs) et de la bande dessinnée Maus où les nazis sont des chats et les juifs des souris.

Repost 0
18 juillet 2005 1 18 /07 /juillet /2005 00:00

JAPON

Editions Actes Sud

Yoko Ogawa, née en 1962, est l'une des figures majeures de la littérature japonaise contemporaine avec Murakami Riu et Haruku Murakami.

Elle est la maître incontestée de l'étrange et de l'envoûtement; ses romans sont basés sur le goût du morbide et la fascination du mal.

La jeune héroïne de l'annulaire se blesse au doigt dans l'usine où elle travaille; elle perd le bout de son doigt. elle va alors travailler pour un étrange docteur taxidermiste qui immortalise des souvenirs de ses clients. Mais ces spécimens semblent bien étranges... l'héroïne est chargée de les classer mais ne peut entrer dans l'antre secrète du médecin.

Elle est progressivement fascinée par cet étrange scientifique qui exerce sur elle un pouvoir hypnotique ...

Ogawa décrit magnifiquement les relations entre dominés-dominants: la raison semble peu à peu s'effacer ou profit de la fascination de l'étrange.

N'attendez-pas à lire un roman clôt sur lui même, vous donnant une solution définitive. Tout le charme d'Ogwa réside justement dans la persistance du mystère après la dernière page tournée. Le lecteur continue alors à se poser de nombreuses questions...

Sur le même thème, je vous recommande:

Le musée du silence, Actes Sud

Un muséographe est engagé par une étrange collectionneuse:elle rassemble les souvenirs de personnes qu'elle recueille chez eux ou sur eux juste après leur mort...

L'homme va donc être chargé de scénographier cette collection morbide et si besoin de l'enrichir..;Il va donc être entraîné dans une spirale dangereuse qui pourrait lui faire commettre un acte irréparable...

Ogawa signe un véritable thriller: les souvenirs des morts sont de plus en plus morbides au fur et à mesure de la progression du roman. A chaque fois, le muséographe franchit un nouveau pas dans l'illégalité; d'abord très hésitant, il devient au fur et à mesure le complice de la vieille dame...

Si vous n'avez pas peur des romans morbides, vous pouvez ouvrir ce livre...

Repost 0
18 juillet 2005 1 18 /07 /juillet /2005 00:00

ALGERIE

Assia Djebal a été élue très récemment à l'Académie Française: c'est la première femme d'origine maghrébine à faire son entrée dans le temple de la littérature.

C'est l'occasion, aujourd'hui, de redécouvrir son oeuvre. Assia Djebar milite depuis longtemps pour la libération de la femme au sein de l'Islam.

Loin de Médine est un vibrant exemple de son militantisme;elle nous conte les vies des femmes au moment de la diffusion de l'Islam: la femme et la soeur de Mahomet, des guerrières qui ont contribué à diffuser l'islam, des prophétesses... Ces vies montrent bien qu'à l'origine, l'Islam ne prônait pas la soumission de la femme; bien au contraire, les femmes qui désiraient se convertir à la nouvelle religion pouvaient quitter à tout moment leur foyer et rejoindre le prophète...

Assia Djebar s'appuie bien sûr sur des textes, y compris le Coran. Nous y apprenons que Mahomet était entouré de femmes qui l'ont fortement influencé.

Un beau portraits de femmes musulmes fortes, combattantes à faire méditer aux prophètes contemporains qui prônent la soumission de la femme....

Repost 0
18 juillet 2005 1 18 /07 /juillet /2005 00:00

COLOMBIE

 

Est-il encore utile de présenter Gabriel Garcia Marquez, Prix Nobel de littérature en 1982, auteur du magnifique Cents ans de solitude, chef de file de la littérature sud-américaine et inventeur du "réalisme magique", style associant le réalisme au fantastique et à l'insolite.

Son oeuvre très dense est constituée de grandes fresques historiques ou de fables dénonçant les systèmes dictatoriaux sud-amércains.

Pour découvrir son style, je vous recommande le court roman De l'amour et autres démons: c'est un véritable conte fantastique et ésotérique: un jour, on retrouve dan une crypte le cadavre d'un jeune femme dont la chevelure rousse mesure vingt mètres !

Garcia Marquez va nous conter son histoire rocambolesque à Carthagène des Indes au XVIIIe siècle: la jeune fille se faisant mordre par un chien enragé, son père a peur qu'elle soit contaminée; il va donc l'enfermer dans un couvent par l'intermédiaire de l'Inquisition. Son exorcite va alors tomber amoureux d'elle ...L'auteur va nous conter cette passion destructrice bravant les interdits religieux. Garcia Marquez mêle l'érotisme et le mysticisme pour nous conter une véritable légende. Les personnagers sont très pittoresques (voir la mère obèse de Thérésa qui passe sa journée à manger des tablettes de chocolat à l'ombre des cocotiers) et l'écriture, quoique baroque, est très fluide.

Cette légende est un bon point de départ pour découvrir l'oueuvre foisonnante de ce génie littéraire.

Repost 0