Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 17:33

Conte, Epopée



Légende arménienne, editions Albin Michel

La légende de David de Sassoun est l'équivalent arménien de la Chanson de Roland ou du Cid en Espagne. Epopée d' exploits chevaleresques, elle est le résultat de toute une tradition orale de conteurs qui se sont transmis cette légende de générations en générations.

Elle s'inspire de faits historiques avérés : Sassoun est une région, une poche de résistance multiséculaire au sein de l'Arménie historique, à partir du VIIesiècle, au temps des invasions arabes. Le conte retrace les exploits de quatre générations de chevaliers qui, grâce à leur vaillance, un cheval miraculeux qui parle, une source miraculeuse et une épée foudroyante, déciment les armées des sultans. Parfois, les chevaliers succombent aux charmes des princesses arabes mais le châtiment n'est pas loin...

Récits des origines, ces contes rassemblés et mis par écrit à la fin du XIXe siècle servent à exalter la foi chrétienne (l'Arménie est le premier royaume chrétien de l'Histoire) dans un pays soumis aux invasions étrangères. Il est question d'une source et d'une croix miraculeuse, de couvents qui protègent les combattants ; l'objectif est de défendre l'identité nationale menacée.

Batailles, mariages, naissances et morts se succèdent. Un récit sous forme de conte fantastique lisible également par les enfants.

En accompagnement, un dossier qui retrace l'Histoire de l'Arménie et de sa culture.

Repost 0
7 novembre 2005 1 07 /11 /novembre /2005 00:00

Et voila ! Il a fallu encore rajouter une catégorie ! C'était la moindre des choses pour cette grande épopée indienne, l'équivalent des Milles et une nuits, de L'Iliade ou de La Chanson de Roland

Edition La Pléiade, 2 volumes

Il s'agit du grand texte fondateur de la civilisation indienne avec Le Mahâbhârata : l'histoire est romantique à souhait: Rama est un jeune prince exilé aux dons exceptionnels qui a épousé la belle Sitâ. Victime d'une intrigue politique à la mort de son père, il doit partir en exil dans la forêt pour une durée de 14 ans. Il s'installe donc avec Sitâ dans la forêt vierge sous la protection des dieux. Menant une vie itinérante, il va délivrer plusieurs royaumes des ogres et des démons qui hantent la forêt.

Un jour, la belle Sitâ est enlevée par Ravana, le monstre à dix têtes et douze bras. Ramâ va alors se lancer à la recherche de sa bien aimée , aidé par Hanouman, le Roi des Singes , qui met son armée à son service. Les forces du bien et du mal vont alors s'affronter...

 

Je n'ai pas lu ce texte en entier (deux pléiades) mais seulement une vieille édition abrégée intitulée Les contes de Ramayana: ces récits sont magiques d'une part par les décors dans lesquels ils se déploient: on passe de la forêt vierge avec sa végétation luxuriante à la magnificence des palais indiens. Tout le cosmos est convoqué: les dieux, les démons, le règne animal et végétal...

Il s'agit avant tout d'une épopée ou un héros est chargé de vaincre les puissances du mal: les dieux usent de leur "magie" pour lui venir en aide: ils lui délivrent un char volant, ils utilisent une herbe miraculeuse qui guérit les blessures et ressuscite une armée entière ! L'épopée regorge de scènes miraculeuses: le singe Hanuman est le fils du vent et est capable de voler sur d'immenses distances et de se transformer en géant. Il y a aussi tout un univers de sortilèges dont a première victime est l'ignoble Ravana.

L'héroïne Sitâ n'est pas une princesse à l'eau de rose comme on a l'habitude d'en voir. Elle tient tête à son ravisseur. Ne vous attendez pas à une fin qui soit trop à l'eau de rose !

Cette épopée est vraiment à découvrir: avec ce texte, nous découvrons que la civilisation indienne nous est extrêmement proche: les textes fondateurs des grandes civilisations sont ainsi basés sur les mêmes schémas: échec des forces du mal, célébration des valeurs morales...

Repost 0