Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 20:27

BD

 

http://www.planetebd.com/dynamicImages/album/cover/large/22/87/album-cover-large-22877.jpg

 

Editions Futuropolis, 2014

 

Tout le monde a entendu parler de l'attentat de Sarajevo le 28 juin 1914...l'assassinat de Franz Ferdinand à l'origine de la Première Guerre Mondiale mais bien peu savent le nom du responsable...le jeune bosniaque Gavrilo Princip qui n'avait pas encore 20 ans en 1914.

Cette magnifique BD retrace sa vie, son enfance pauvre en Bosnie, l'annexion de la province slave par l'Autriche-Hongrie, son départ pour faire des études à Sarajevo et son engagement auprès des mouvements nationalistes qui souhaitent un "fututre yougoslavie" indépendante.

Le grand mérite du scénariste est de donner une multitude de détails sur la vie à cette époque et le contexte politique tout en entrecoupant  les épisodes de la vie de Princip de ceux de l'archiduc. Sans jamais prendre partie bien sûr. Il sait nous rendre sympathique les deux protagonistes.

 

Au fur et à mesure de la progression de l'intrigue, l'auteur découpe de plus en plus les scènes jusqu'à l'attentat final ou le temps est extrèmement dilaté.

Le très beau dessin en noir et blanc ne fait que renforcer la dramatisation du scénario.

A quoi tient le destin du monde ? Telle pourrait être la problématique du récit... A une personnalité troublée, qui se réfère contamment à un autre martyr bosniaque ? Surtout à un ensemble géopolitique explosif qui est ici très bien décrit : Princip n'était pas seul, il y avait toute une mouvance anarchiste autour de lui et la redoutable Main Noire au service du gouvernement serbe...

Mais je vous laisse découvrir cet épisode historique de 1er plan... 


Repost 0
9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 18:08

BD

http://www.bedetheque.com/media/Couvertures/Couv_196455.jpg

 

Cette BD est le grand succès de l'année 2013. Elle vient d'obtenir le Prix du Public à Angoulême; avant, elle avait obtenu le Prix Landerneau et le Prix Coup de Coeur de Quai des Bulles à St-Malo.

 

Magnifique réalisation formelle et un scénaro très original et d'actualité : le genre sexuel...

 

Chloé Cruchaudet s'inspire d'une histoire véridique de la Première Guerre Mondiale et d'une livre d'historiens  La garçonne et l'assassin pour raconter la vie de Paul et Louise, un couple d'ouvriers dans le Paris des années 20. Paul est engagé dans la guerre des tranchées. Se blessant volontairement à la main pour échapper à la boucherie, il va se travestir en femme pour éviter la conscription. Il devient alors Suzanne. Ce qui est au début un jeu devient alors au fur et à mesure une nouvelle identité. Au moment du "retour à la normale", de l'amnistie pour les déserteurs, sa double identité devient un problème dans sa vie privée. Il se prostitue bientôt au bois de Boulogne et il en devient l'égérie....

 

Louise, sa femme qui l'initie au début à la féminité, devient de plus en plus jalouse.

 

http://images.telerama.fr/medias/2013/09/media_102249/bd-22-chloe-cruchaudet-pour,M124817.jpg

 

Les rebondissements sont nombreux, la fin est complètement inattendue. Une vraie réussite dans le scénario !

 

Un magnifique témoignage sur la vie quotidienne à cette époque, une redécouverte d'un vie complètement oubliée (Paul a été championne de France de parachute !) et une belle réflexion sur l'identité sexuelle.

 

Paul était-il bisexuel à l'origine ? est-ce le fait se s'habiller en femme qui lui rélève une autre identité possible ? Chloé Cruchodet se garde bien de trancher....

 

http://media1.ledevoir.com/images_galerie/de_162330_124084/image.jpg

 

Esthétiquement, cet album est un chef d'oeuvre. Noir, blanc, rouge. Telles sont les trois couleurs utilisées. Les touches de rouge apparaissent au fur et à mesure ; c'est une robe, une écharpe, un tube de rouge à lèvres...les symboles de la féminité. Mais aussi de la passion, du drame, du sang. L'auteur colle au plus près de ses personnages et conçoit sa page comme une succession de belles esquisses de portraits, comme des pastels.

 

Tour à tour dramatique et badin, cet opus, à coup sûr, ne vous laissera pas indifférent.

 

Repost 0
30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 16:37

COMICS

 

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/Grandes110/3/2/7/9782756017723.gif

 

Delcourt 2010...(5 tomes parues sur 6)

Moi qui ne suis pas fan de comics, j'ai pris un vrai plaisir à dévorer les 4 premiers tomes de cette série dont le dernier volet paraît le 29 août...le suspense est à son comble !!!

Comment une femme en plein divorce, tout ce qui y a de plus banal, devient une véritable bombe humaine (au sens propre, eh oui !). Un jour, Julie prend des photos dans le désert du Nevada. Assistant à l'explosion d'une mystérieuse fusée, elle reçoit d'étranges particules qui vont bientôt se coller à elle et former une étrange combinaison inamovible. 

Alors qu'elle éprouve des émotions, désirs ou colère, la combinaison foudroie ou explose ce qui met en danger Julie. Bientôt poursuivie par les services secrets, l'armée et par les fabricants de la combinaison, elle trouve de l'aide en la personne de Dillon, le petit amie de la femme morte dans l'explosion.....Un peu plus tard, ils croisent la route d'un étrange mendiant qui porte à la main la même matière que Julie...

 

http://www.reuben.org/images/noms2010/comic-moore.jpg

Le grand mérite de Terry Moore est de mêler scènes d'action qui ne sont finalement pas très nombreuses à des épisodes beaucoup plus intimes qui révèlent les doutes, les peurs et le passé de Julie. D'autant plus qu'une étrange voix parle en elle..Mais chut, ne dévoilons pas toute l'histoire. 

Imaginez une Madame tout le monde qui se découvre des super pouvoirs...sauf que là, il s'agit plutôt de détruire le monde plutôt que de le sauver...bien malgré elle. Moore retourne l'éternelle problématique des super héros. 

 

http://www.strangersinparadise.com/files/BlogPicsII/Echo_08_He's.here!.jpg

Un comics avant tout psychologique, avec bien sûr un arrière-plan de science-fiction où le nucléaire fait corps avec l'humain. 

Repost 0
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 19:57

BD

http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/ZoomPE/7/5/9/9782756025957.jpg

Editions Delcourt

Marc-Antoine est connu dans le paysage de la BD contemporaine comme un grand expérimentateur...et son dernier opus vient plus que jamais le confirmer. Tout en noir et blanc et sans parole, il décide de raconter une action durant 3 secondes ! et bien sûr de la dilater an maximum grâce à un faisceau de lumière qui éclaire très lentement les scènes sous des angles différents. 

http://www.editions-delcourt.fr/3s/album_planche04.jpg

Le temps pour la lumière de parcourir 900 000 kilomètres, d'envoyer un SMS ou un coup de feu, le temps d'une larme...

Afin que le lecteur fasse lui même son propre itinéraire de lecture, Mathieu multiplie les points de vue de réfraction de la lumière : la lumière s'immisce dans le reflet d'une glace, puis d'un vase, d'une portable, d'un verre de lunette, d'une montre, d'un oeil, installant le lecteur dans une expérience unique qui le déstabilise. Le mouvement est créé par celui du faisceau de lumière qui s'immisce dans chaque élément. 

A l'origine de l'histoire, un coup de feu ; un couple à une fenêtre, un homme qui tire. 

http://www.ouest-france.fr/photos/2011/09/29/110929191417241_22_000_apx_470_.jpg

Mais au fait que raconte la BD ? Au lecteur de faire son propre scénario avec quelques indices : le milieu du foot lié au monde politique, un scandale financier, un footballeur qui veut lutter contre la corruption, un coup de feu, un avion qui explose en plein vol....

Mais ce n'est pas tant l'histoire qui compte. Le lecteur est hapé par le mouvement de la lumière, de façon hypnotique. C'est plus une expérience qu'un contenu qui nous est livré. 

 

Et si vous en avez envie, deuxième grande originalité, découvrez la version numérique de la BD qui apporte une valeur ajoutée à la version papier : la possibilité d'accélérer ou de ralentir l'action : http://cicla.pagesperso-orange.fr/div/marc-antoine_mathieu.html

A découvrir. 

Repost 0
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 19:05

BD

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/7/2/0/9782754801027.jpg

Editions Futuropolis, 2008

Le grand auteur de BD Etienne Davodeau nous a habitué à un genre très réaliste qu'on pourrait appeler "réalisme social" en décrivant par exemple avec un profond humanisme le milieu rural syndicaliste (Les mauvaises gens, Rural !), le milieu ouvrier (Un homme est mort) et même le milieu des vignerons avec Les ignorants.  

Le point commun de tout cela : un profond humanisme, un amour des gens, de la rencontre avec l'autre. 

Avec Lulu, toujours autant d'humanisme mais en intégrant cette fois-ci le registre de l'intime, du récit de vie. 

Lulu pourrait être n'importe qui ; elle a élevé ses enfants et souhaite reprendre le travail mais lasse de ses échecs, elle décide de larguer les amarres et de quitter quelques jours le domicile familial. Nous suivons donc les déambulations de Lulu au bord de la mer....

Sauf que ces déambulations ne sont pas racontées par la principale intéressée mais par un groupe d'amis réuni dans la maison familiale pour, semble-t-il une "veillée funèbre". Que s'est-il passé ? C'est ce que nous allons découvrir à travers deux volumes de récits enchâssés. 

Car c'est en cela que cette BD est unique : Davodeau s'adonne à une construction de récit hors pair qui maintient le suspense de bout en bout. Chacun, autour d'une table, prend la parole à tour de rôle. On découvre le lien entre les personnages au fur et à mesure...

http://mysterieuse-librairie.fr/wordpress/wp-content/uploads/2011/07/Lulu_femme_nue_1_p1.jpg

Ce jeu de piste, cette mini enquête qui va nous faire découvrir le parcours de la fugue de Lulu, laisse toujours la place à des surprises inattendues comme ce drôle de personnage que nous découvrons dans le deuxième tome....

Un récit fait de doutes et d'errances très poétiques, livré dans des couleurs bleues et ocres. Magique !

Repost 0
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 18:53

BANDE DESSINEE

http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/ZoomPE/3/2/1/9782070696123.jpg

Editions Gallimard, 2011

 

Amateurs et passionnés de cuisine et de gastronomie, allez faire un petit tour du côté du rayon bandes dessinées ! Vous y trouverez deux très bons crus 2011 ; l'excellent Les ignorants d'Etienne Davaudeau consacré au vin  (la rencontre mutuelle entre un auteur de BD et un vigneron). Puis cette superbe BD pas tant pour le graphisme assez schématique que pour ses admirables scénettes mettant un Alain Passard, chef du grand restaurant parisien, l'Arpège, tellement passionné et concentré, que le lecteur en est amusé. Mais attention, il n'y a aucune caricature dans ces portraits croqués sur le vif ! C'est justement l'humanité du personnage, ses petites mimiques, que nous retenons.

 Voici donc un grand cuisinier passionné par la cuisine des légumes (il veut, selon ses termes, en faire des "grands crus") ; Christophe Blain (l'auteur d'Isaac le Pirate et de Quai d'Orsay), contrairement à Davaudeau dans Les ignorants s'efface devant le grand chef. 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSpa1mlPCCo3ih0YdK6I-SgkRGQWP4qpduVaW1SIviYkSMH0BLr

L'idée est la suivante : alterner les recettes, dont les secrets nous sont donnés dans leur intégralité sur une page et ensuite croquer sur quelques pages la "mise en scène" de la recette : Passard qui s'émerveille devant la couleur d'une betterave, le jus d'un navet, la fumée qui se dégage de la cuisson des petits pois, des brins coupés de ciboulette ou de sauge. Autrement dit, la cuisine comme art (il constitue d'ailleurs un tableau de ses ingrédients pour tester les couleurs), comme théâtre et aussi et surtout comme simplicité. 

Un légume, une herbe, du miel ou de l'huile d'olive...et tout s'enchante !

Le trait et la mise en scène de Blain, très rapides et nerveux, traduisent magnifiquement bien la personnalité du cuisinier, un véritable tourbillon d'idées, d'actions et de passions. Il s'agite, il crée, il dirige, il explique, il goûte, il hume....On ne s'ennuie pas une minute ! Il s'agit de saisir sur le vif, en direct, la préparation des recettes. 

http://chocolateandzucchini.com/archives/images/books/EnCuisineAvecAlainPassard.jpg

Que diriez-vous donc d'une "fondue d'oignons blancs à l'oseille, fèves et chèvre frais, chutney de rhubarbe rouge", d'un "saint-pierre aux feuilles de laurier sous la peau", de "fraises aux éclats de berlingots à l'huile d'olive" ou d'une "dragée de pigeonneau à l'hydromel". 

 

De quoi vous réconcilier avec les légumes sachant q'Alain Passard les fait venir directement des trois terroirs différents...

 

Bonne dégustation !

Et pour aller plus loin, rendez-vous sur :

http://www.alain-passard.com/fr/37-bd.html

Repost 0
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 15:19

COMIC

  http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRhJ5ClgBBxrYFHwcMJCpqSI9WIurrZMtM-u4VBTzcTV0ZAa2DF

 

DCComics, 2003, réédition en 2011

  Voici pour les amateurs de comics un Superman revisité à la mode soviétique !

Connaissez-vous le genre de l'uchronie qui consiste à réinventer le passé, par exemple imaginer un passé où Hitler aurait été reçu à l'École des Beaux-Arts ?

 

Et bien, là, le scénariste imagine que Superman a atterri non aux Etats-Unis mais en Union Soviétique ...

 

Il devient le fils adoptif de Staline et lorsque ce dernier meurt, après avoir longuement hésité, il reprend les flambeaux du pouvoir ....

 

Imaginez un super-héros avec une super vue et une super ouïe qui voit tout et sauve tout le monde et assure le bien-être universel...Big Brother n'est pas loin, la servitude volontaire non plus.

Plus de libertés mais la sécurité....

 

Le grand mérite du scénariste est d'avoir recréé un société de super-héros où la liberté n'existe plus. Dans cette société idéale, tout le monde a perdu son sens critique.

 

Il réinvente une guerre froide où les Etats-Unis sont le seul pays à résister. Lex Luthor, l'ennemi de Superman, est le chantre scientifique de la résistance. Quant à Batman, il est le libertaire de l'ombre....

Sans oublier Lois Lane, qui est ici la femme de Lex Luthor.

 

Superman est l'incarnatin du "dictateur" malgré lui, adepte de la non-violence. Il a transformé, sans le vouloir, son peuple en un troupeau de moutons volontaires et serviles. Et lorsqu'il s'en rendra compte, il devra prendre une décision.

 

Une très belle réflexion sur le pouvoir et un réinterprétation très originale du mythe de Superman.


 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTP9nLpU_-UQvBq0MkzEN5_MEPa-s_4nKPp9LHj6MxCfUX6mHD_

Repost 0
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 14:43

BANDE DESSINEE

 

http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/ZoomPE/3/2/8/9782754803823.jpg

 

Editions Futuropolis, 2011

 

Etienne Davodeau, le chante de la BD réaliste et humaniste (Les mauvaises gens ; Un homme est mort) signe ici sans doute le plus bel album de l'année 2011.

De l'humain, de l'humour, de l'originalité et du bon vin !

 

Géniale idée que de réunir un auteur de bande dessinée (l'auteur lui-même) et Richard Leroy, un vigneron adepte de la biodynamie sur un minuscule terroir angevin, celui du Chenin (Le Montbenault). Et attention, tout est vrai, ce vigneron et ce vin existent vraiment !


Deux amis qui ignorent les secrets de leur passion respective ; alors, les deux ignorants vont faire découvrir à l'autre les coulisses de leur métier.

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQVRGmPvqtaSOGcbP0RSA_HXKHcWCKMG2gvO6lhoiR3LVWyYVrm


Que peut réunir un auteur de bande dessinée et un vigneron ? L'amour du travail bien fait, l'apologie 

de l'artisanat, le bonheur de la rencontre, le respect et l'amour de l'autre. Du tonnelier à l'imprimeur, du petit éditeur au petit distributeur, il n'y a qu'un pas.

On découvre le secret de la biodynamie, ce curieux mélange de science et de croyances ancestrales qui se fait à base de décoctions et tisanes bien spéciales. La dureté mais la passion du travail bien fait.

 

Beaucoup d'humanisme et d'humour (il faut voir le vigneron visiter l'expo Moebius, ça vaut le détour ! n encore refuser un vin servi lors d'un salon....ou encore ne rien comprendre à Watchmen...)

Les bédéphiles seront servis : on rencontre Emmanuel Guibert, Gibrat et bien d'autres encore....

 

Et on découvre aussi les coulisses de la Bd Le photographe et aussi le secret de Richard Leroy....

 

La BD nous réserve des surprises jusqu'à la fin. De rencontres en rencontres, de discussions sans fin sur les liquoreux et les vins avec ou sans soufre, le lecteur est lui aussi moins ignorant qu'au début de l'album.

 

Un magnifique album à déguster comme un grand cru.

 


Repost 0
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 13:12

BD - RECIT DE VOYAGE

 

 

Editions Picquier, 2010

 

Voici un curieux objet entre la bande dessinée et le carnet de voyage par un jeune auteur illustrateur, Florent Chavouet, qui s'était fait connaître l'an dernier par un récit du même type, sur Tokyo.

 

L'idée de départ : 2 000 euros et passer deux à trois au Japon (sans parler japonais) et, avec surtout des crayons de couleur, croquer la vie de tous les jours, loin des clichés véhiculés sur le pays.

 

Voici donc notre auteur plongé dans une minuscule île de 100 âmes, Manabé Shima, au large d'Osaka, un îlot de pêcheurs. Florent s'invite dans le seul hôtel (désert) de Manabé et va à la rencontre des habitants. Il y a le tenancier du bar du coin, qui boit à longueur de journée son saké, les pécheurs, les mamies, les enfants, les jardiniers, les chercheurs écolos et...le clodo du coin !

 

Tout ce petit monde est croqué avec humour et tendresse ( ah, le chapeau et le sac des mamies !!!). L'auteur est parvenu à cartographier l'île et même à réaliser la carte des intérieurs si typique.

 

 Le dessin est naïf mais on est loin de la shématisation classique du manga. Comme un naturaliste, l'auteur réalise des planches qui énumèrent les différeents poissons, fruits et légumes, chats, mets de Manabé.

 

Venez découvrir les Hana-Bi, le gori-gori, les umibotaru, les cérémonies religieuses.....sans oublier les chats et les crabes, véritable obsession du dessinateur !

 

Partez à la découverte du Japon rural revu par le crayon affectueux, astucieux de Florent. A réserver aux férus du Japon !

 

 

Pour en savoir pls : le blog de Florent Chavouet : http://www.florentchavouet.com/home.htm

http://florentchavouet.blogspot.com/ 

 

 

 

Repost 0
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 15:09

BD

 

Editions Bayou, 2010

 

Voici la "première vraie" BD "longue" de cette jeune illustratrice de publicité âgée de 28 ans qui s'est fait connaître du grand public par son blog :"Ma vie est tout à fait fascinante"

 

http://www.penelope-jolicoeur.com/page/4/

 

bagieu_intro

 

Des dessins plein d'humour croqués sur le vif et des commentaires acerbes sur notre vie quotidienne...Résultat, depuis 2007, jusqu'à 250 000 visiteurs par jour et une adaptation de ce blog version papier BD.

 

Puis, vint le tour de Joséphine, une série de volumes consacrés à une jeune parisienne un peu complexée par son poids et accro du shopping (un peu la Bridget Jones française).

 

Et enfin, Cadavre exquis, sélectionné au Festival d'Angoulême 2011.

Une BD colorée, rafrâchissante et pétillante, sur fonds de comédie romantique hollywoodienne...mais attention, le scénario réserve plein de surprises !!!

Une jeune femme hôtesse d'accueil que l'on accuse de manquer d'ambition. Salon de l'automobile, salon du fromage où l'on est déguisé en gruyères. Superbes journées...

Un jour, alors qu'elle déprime sur un banc, elle voit à la fenêtre un homme bien séduisant...Elle entre chez lui prétextant qu'elle a envie d'aller aux toilettes !

 

 

Notre homme est horrifié lorsqu'il découvre que cette jeune femme ne le reconnait pas..comment ça, lui, le

 

 

célébrissime écrivain Thomas Rocher, auteur de best-sellers !

Qu'à cela ne tienne, une romance naît entre eux. Mais pourquoi Thomas ne veut jamais sortir de chez lui ? Tout se complique, lorsque rapplique Agathe, l'éditrice de Thomas. Lorsque Zoé va entrer pour la première fois de sa vie dans une librairie, elle va avoir le choc de sa vie....

 

 

N'en disons pas plus. Côté scénario, de bons rebondissements malgré des ficelles un peu grosses...mais ce n'est pas grave ! Une belle satire du monde de l'édition et des femmes réputées nunuches qui n'ont pas dit leur dernier mot.

 

Côté illustrations, des dessins très rafraîchissants, aux couleurs acidulées roses, jaunes et vertes.

 

Un très bon divertissement, sans prétention aucune !

 

 

Repost 0