Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

29 février 2008 5 29 /02 /février /2008 19:03

Editions Futuropolis, 2007















Scénario de Kris

Etienne Davodeau est connu comme étant le plus digne représentant de la "bdréalité" : il fait le portrait des petites gens bien souvent au coeur d'un événement historique peu connu (Les mauvaises gens sur le syndicalisme chrétien) ou sur un fait d'actualité (le désarroi du monde paysan dans Rural). Une bande dessinée quasiment de l'ordre du documentaire dessiné.

Avec Un homme est mort, nous rentrons vraiment dans un documentaire puisqu'il s'agit de relater l'histoire d'une film documentaire perdu, celui de René Vautier, un cinéaste militant, auteur du célèbre Avoir vingt ans dans les Aurès.

Nous voila donc projetés dans la ville de Brest en 1950, ville en pleine reconstruction après les bombardements de 1945. Les ouvriers de la reconstruction, aux salaires de misère,se mettent en grève. Cette dernière est matée par la police et un homme est tué par balles par les forces de l'ordre. 
La grève continue de plus belle. René Vautier est appelé à filmer les événements et surtout le cortège funèbre de l'homme mort. 



Avec les moyens du bord, il fait le montage mais se rend compte qu'il n'y a pas de bande son. C'est alors que lui vient l'idée de dire un bande-son un texte de Paul Eluard, Un homme est mort, écrit à propos de la mort de Gabriel Péri, grande figure de la résistance communiste. 

Une magnifique histoire commence alors : avec une camionette munie d'un drap blanc, le cinéaste fait le tour des chantiers et parvient à créer un "esprit de classe" pour continuer les revendications. C'est un peuple entier et fier qui se lève contre les patrons récalcitrants. 

BD engagée certes, mais aussi et surtout une très belle aventure humaine et un bel hommage au rôle social du cinéma : Davodeau montre comment un film peut souder toute une communauté autour d'un but commun. Le cinéma a vraiment un rôle social à jouer. ...
Avec en plus à la fin une belle méditation sur l'éternité de la création, de l'oeuvre d'art. ...

Cette BD nous fait connaître un événement historique très peu connu et est accompagné d'un dossier fort intéressant sur les événements brestois de 1950 et sur le cinéma militant. 

Vraiment un chef d'oeuvre !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jean-françois 25/05/2008 23:41

Va vraiment falloir que je la lise un de ces 4...

Hannibal 24/03/2008 00:19

Excellente bande dessinée. L'oeuvre d'Etienne Davodeau toute entière est d'une qualité exceptionnelle.

sylvie 07/03/2008 11:26

j'ai beaucoup aimé cette bd aussi!