Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

16 juin 2006 5 16 /06 /juin /2006 21:29

Récit publié en 1925

Vauriens, voleurs, assassins

 

Editions Finitude, collection « Utopies », 2006

 

 

Raymond Hesse (1884-1967), auteur de Riquet à la Houppe et ses compagnons était magistrat la journée, écrivain et bibliophile la nuit.

 Imaginez-vous un magistrat, proche des milieux anarchistes, imaginant que les vauriens, les voleurs et les assassins se mettent en grève. Que deviendrait alors la société ? C’est ce à quoi essaie de répondre ce facétieux auteur dans ce petit récit de 70 pages.

Le président du syndicat des V.V.A (Vauriens, voleurs, assassins) décide de faire une grève générale pour dénoncer les arrestations arbitraires et les conditions de vie dans les prisons.

Et à partir de ce moment là, c’est le désastre !

 Les magistrats et les policiers s’ennuient. Les prêtres ne peuvent plus confesser les pécheurs ni prêcher la vertu. Quant aux maris infidèles, ils assaillent leurs femmes. Les vieilles dames n’ont plus de faits divers à lire dans les journaux….

 Bref, le mal est nécessaire non seulement pour faire valoir la vertu mais est aussi un secteur économique florissant : il fait vivre magistrats, policiers, journalistes et j’en passe….

Si bien que les bien-pensants bourgeois vont devoir négocier avec le syndicat des V.V.A. et faire quelques concessions….

Un récit brillant qui n’a jamais été autant d’actualité à cette époque d’obsession sécuritaire…

Partager cet article

Repost 0

commentaires