Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

7 janvier 2008 1 07 /01 /janvier /2008 11:29
1926

Bernanos, Georges : Sous Le Soleil De Satan (Livre) - Livres et BD d'occasion - Achat et vente


Georges Bernanos, grand écrivain chrétien par excellence, a vu ses œuvres adaptées au cinéma par Robert Bresson (Journal d’un curé de campagne) et Maurice Pialat (Sous le soleil de Satan). Ecrivain de la déréliction, qui place l’homme aux prises entre Dieu et Satan, Georges Bernanos est un écrivain exigeant, ardu.

Des magnifiques passages certes mais je trouve que cette œuvre a du mal à nous toucher lorsque l’on est athée comme moi ! Est-elle datée ? Ai-je un problème avec la spiritualité ? Je ne sais pas, mais j’ai vraiment eu du mal à aller jusqu’au bout !

Rappelons l’histoire : Mouchette, jeune fille de 16 ans, tombe enceinte du marquis dans un petit village rural de l’Artois. Ivre d’indépendance, elle entend mener une vie libre de toutes contraintes. Alors que le Marquis lui conseille d’avorter, elle le tue. Elle séduit ensuite le médecin du village qui refuse l’avortement. Victime d’une crise de folie, elle est internée. C’est alors qu’entre en scène l’Abbé Donissan, un prêtre bien commun, terne mais adepte des mortifications de toutes sortes. Persuadé d’avoir eu la vision de Satan, il est suspecté par les autorités religieuses. C’est alors que le miracle se produit : il voit l’âme de Mouchette pervertie par l’atavisme ce qui la libère ainsi de sa culpabilité. Alors qu’elle se suicide, il porte son corps sur l’autel…..

Mais il a aussi la vision de Satan, un soir qu’il se promène dans la campagne. Il déclare alors que Satan domine le monde et qu’il est en lui, dans l’esprit des hommes saints aussi bien que dans les autres pécheurs.

Bernanos est l’écrivain du péché, de la faute originelle. On appréciera toutes sortes d’images empreintées à la terre, au champ lexical du marécage, de la boue qui ravale l’homme à une créature animale.

Une œuvre profondément pessimiste, belle, mais qui ne m’a pas concernée. Et vous ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

DE COMMER Bernard 30/07/2011 20:56



Je suis allé il y a quelques jours, un peu par hasard, à Fressin (Nord-Pas de Calais), village d'enfance de Georges Bernanos. Malheureusement, la maison de l'enfance a disparu dans un
incendie mais il faut parcourir le village aux alentours de l'église (qu'il affectionnait) pour s'imprégner de l'ambiance qui fut sienne à l'époque et a manifestement marqué touite son oeuvre.


Pour l'instant, au musée qui fait face aux ruines du château féodal, une exposition fort bien faire retrace la vie et l'oeuvre de l'enfant du pays.


J'avais découvert Bernanos durant mes études, il y a quarante ans. Je vais m'y remettre.



eff 22/11/2008 14:01

Bien trop compliqué.
Orgueil de Muchette ? Que signifie le mot orgueil ? Amour immodéré de soi-même ? Du film j'ai retenu que "Satan, c'est la conscience", non du bien et du mal, mais des choses.
Je n'y comprends rien.
Je pense qu'ayant participé à la première guerre mondiale, s'il  été dans les tranchées, Bernanos a ainsi exprimé l'absurdité du monde dont il a été le témoin : l'idéologie de l'amour chrétien pulvérisée, réduite à néant, la réalité de la mort, du mal.
Ceci dit comme hypothèse préalable de lecture.

dominique 07/01/2008 18:12

Je n'ai vu que le film,  celui de Pialat.Les comédiens ( sandrine Bonnaire et Gérard Depardieu ) sont impressionnants, mais  je n'aime guère cette atmosphère  de violence  et de fanatisme religieux.  Je ne sais  pas si  Mouchette  pourraitt vraiment vivre libre de toute contrainte, il me semble qu'elle  passe de bras en bras parce qu'elle est orpheline et ne sait trop comment subsister  sauf à se faire entretenir. A des problèmes sociaux comme celui-ci, je ne crois pas que la spiritualité soit une réponse.

Sylvie 08/01/2008 21:17

Je crois pour ma part que Bernanos n'attire pas l'attention sur les problèmes sociaux. La folie est d'abord intérieure et familiale (l'hérédité de Mouchette)