Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

14 mai 2007 1 14 /05 /mai /2007 22:13

1953

Il s'agit de l'un des premiers romans de Marguerite Duras après Un barrage contre le Pacifique. On remarque un passage marqué vers l'abstraction, le non-dit, les silences, qui font la "marque de fabrique" de Marguerite Duras.

Tout se passe, comme souvent chez Duras, au bord de la mer, un été torride en Italie. Des couples passent leurs vacances ensemble : Ludi et Gina, qui se querellent sans cesse mais n'arrivent pas à se quitter, et Jacques et Sara, leur jeune garçon et leur bonne. On sent bien que l'amour n'est pas au beau fixe : on passe ses vacances ici, mais cela aurait bien pu se passer ailleurs. On rêve souvent, mais finalement, on se contente de se que l'on a.

Tout se passe sur trois ou quatre jours : à chaque chapitre, on se réveille, on transpire, on se demande si l'on va aller à la plage ou si l'on va rester à la maison. Puis on s'endort en espérant qu'il pleuvra le lendemain...Duras peint avec brio le quotidien de l'amour, ses rancoeurs et ses rêves. Au cours de ces quatre jours, un homme passe et Sara est tentée par l'adultère.

Dans la brèche du quotidien, s'insinue la possibilité de l'ailleurs, la quête de l'inconnu. Mais le passage n'est pas facile. Toute la beauté du livre est dans ce chemin que l'on parcourt sans arriver au bout. Car seule compte l'envie, l'hésitation.

Duras conclut avec les paroles de l'un des protagonistes : "Il n'y a pas de vacances à l'amour, doit-il, ça n'existe pas. L'amour, il faut le vivre complètement avec son ennui et tout, il n'y a pas de vacances à ça".

On se chamaille, on rêve, on s'éloigne puis on revient finalement l'un vers l'autre car "l'amour est une prison". Finalement, il ne se passe pas grand chose dans ce livre, on suit les conversations des uns et des autres puis le lecteur devine peu à peu leurs différentes personnalités. Mais on est finalement happé par ce style si personnel: l'écriture est très fluide, quasiment constituée uniquement de dialogues.

Pas le meilleur Duras mais un bon moment tout de même...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

V. 31/08/2011 19:06



Si jamais le roman se déroule sur deux jours ;)



Saleanndre 09/06/2011 14:51



Je viens de terminer ce roman, que j'ai beaucoup aimé. J'avais besoin du calme qu'il porte en lui. 


Pourriez-vous me conseiller d'autres romans de Duras, à part Moderato Cantabile et le Ravissement ? 



Aiko 19/04/2010 19:21



petite rectification:l'action se produit pendant deux jours :) même si ce n'est pas très très claire. le debut des chapitre paire commence par le "après la sieste"



Allie 15/06/2007 18:09

J'avais lu (et par le même fait découvert) Duras en lisant sur tes conseils Un barrage contre le Pacifique. J'ai ensuite enchaîné avec L'Amant. J'ai bien envie de découvrir celui-ci!

Nina 28/05/2007 18:25

Ah tiens, je suis en plein dans Marguerite Duras ! mais je n'ai pas lu celui là,  c'est vraiment un grand écrivain, son écriture est remarquable.