Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

Archives

29 novembre 2007 4 29 /11 /novembre /2007 17:01

ETATS-UNIS
















Editions Belfond, 2007

Benjamin Kunkel, né en 1974, a signé un coup de maître avec son premier roman ; il a été acclamé outre-Atlantique notamment par Joyce Carol Oates et Jay Mc Inerney et est depuis devenu un roman culte.

Et bien, quelle déception ! Je m'attendais à lire un livre drôle, original, inventif ! Je n'ai pas beaucoup rigolé. Je n'ai pas trop cru à cette histoire rocambolesque. Et pourtant, j'ai adoré Alice est montée sur la table de Jonathan Lethem. Donc, je ne suis pas allergique aux histoires loufoques ! Il y a de grosses ficelles, peu de liens logiques. Enfin, bon !

Kunkel met en scène Dwight Wilmerding, un trentenaire indécis, de bonne famille qui végète aussi bien dans sa vie affective que dans sa vie professionnelle. Il est téléopérateur dans une boîte pharmaceutique, se contente de ce boulot minable mais bien tranquille et hésite entre ses multiples conquêtes. Il tient des listes avec les choses à faire...mais sans trop les tenir car il souffre d'aboulie, autrement dit d'indécision chronique.

Jusqu'au jour où un pote à lui lui recommande l'Aboulimix, un médicament non commercialisé, qui soigne l'aboulie !

Et le voila viré de son boulot alors qu'il reçoit un mail d'une amie qui l'invite en Equateur. Le voila donc parti en Amérique Latine, lui l'enfant gâté de l'Amérique néo-libérale, à la découverte de la pauvreté....

Quelques bons passages ne réussissent pas cependant à sauver le roman (à mon avis). Le héros ne m'est pas sympathique. On le dit le chantre de l'"adoulescence" postmoderne, complètement paumée, dernier avatar de la société de consommation. Il est fainéant, indécis, il se choote le soir du 11 septembre. 

On peut rire lorsqu'il découvre qu'il a peur de devenir socialiste ! La critique du système américain est très présente mais elle n'est pas novatrice !

Pour moi, ce roman n'apporte rien de nouveau à la jeune littérature américaine. Jay Mac Inerney, Jonathan Franzen et Rick Moody ont bien mieux chanté le "déclin de l'empire américain". 

Si vous l'avez lu, je serais heureuse de débattre avec vous !

A voir la critique du site Buzz littéraire, la bulle de la littérature nouvelle génération qui abonde dans mon sens...

Partager cet article
Repost0

commentaires