Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

20 novembre 2005 7 20 /11 /novembre /2005 08:50

Dans ce quatrième conte, nous quittons le monde des livres pour faire la connaissance d'une petite fille paralysée, Océane....

Océane et Licorna (1ère partie)

 Chaque soir, à travers la fenêtre de sa chambre, Océane regardait le ciel revêtir son manteau d’étoiles. Vers cinq heures, il prenait une teinte orangée, parfois embrumée par la vapeur des nuages. Puis, d’une façon soudaine, l’ombre nocturne tirait un rideau de théâtre sur le spectacle du coucher de soleil

 C’est alors que le croissant de lune venait répandre sa lumière sur les chaumières du village.

 En voyant ce magnifique spectacle, Océane rêvait de pouvoir se lever, d’ouvrir la fenêtre et de voler comme un oiseau pour aller rejoindre les étoiles. Mais Océane était clouée dans une chaise roulante. Si bien que ces soirées étaient bien sûr un spectacle féerique, mais aussi une tragédie marquant le fossé irrémédiable entre ces créatures volantes et ses jambes de pierre.

 Un soir d’hiver, Océane regardait avec mélancolie la naissance nocturne des astres, quand elle vit une trace blanche inhabituelle ressemblant à une étoile filante, se diriger tout droit vers son village. A mesure que cette créature s’approchait, elle se transformait en un immense rayon lumineux chargé d’étoiles. Puis, arrivé à proximité de la chambre d’Océane, le rayon lumineux explosa, libérant des milliers d’étoiles d’or et d’argent. Ces dernières se rassemblèrent d’une telle manière qu’en quelques minutes la poussière d’étoiles avait laissé place à un magnifique cheval blanc ailé.

 

 

 

 – Bonjour, petite Océane, je suis Licorna, la messagère des enfants rêveurs. Ma bonne étoile m’a dit que tu rêvais de voyager dans le ciel à la rencontre des étoiles.

 Océane, n’en croyant pas ses yeux, bredouilla un « Ou, ou, oui… »

 – N’ai pas peur ! Sais-tu que tout là haut, il y a une étoile qui veille sur les rêves des enfants ? On la dénomme « L’étoile des rêves enfantins ». Chaque soir, elle regarde attentivement les chambres des enfants, et part à la recherche de leurs rêves en émettant une faible source de lumière la reliant aux têtes rêveuses, et lui permettant de décrypter les désirs les plus profonds des charmantes têtes blondes. Chaque soir, elle délègue un de ses auxiliaires – lutins, anges, licornes – pour qu’il se rende chez les enfants et puisse les aider à réaliser leurs rêves.

 – Cela veut dire que tu vas pouvoir m’emmener dans les étoiles ? Mais rappelle-toi que je ne peux pas quitter ma chaise roulante.

 – Ne t’inquiète pas.

 C’est alors qu’une chaise magique auréolée d’étoiles d’or se matérialisa dans le ciel grâce au souffle majestueux émis par Licorna. La chaise magique se substitua au chariot de ferraille pour déposer Océane sur le pelage de la licorne.

 – Alors, tu vois que tu peux oublier facilement ta chaise roulante ! Juste un peu de magie et hop ! Te voilà envolée !

 – Mais ce n’est pas la réalité, seulement un rêve !

 – Tu n’as qu’à profiter de ces instants magiques. Et ces instants sont bien réels ! Alors, veux-tu aller rendre visite aux étoiles, à la lune ?.

 – Je voudrais d’abord rendre visite aux étoiles qui illuminent mes nuits d’hiver.

  Tiens, regarde, c’est une étoile filante ! Bonjour Madame l’Etoile ! Je vous présente Océane, une de vos admiratrices !

 – Bonjour, petite fille ! dit l’étoile en passant au dessus de Licorna.

 

 Océane leva les bras pour atteindre l’étoile mais celle-ci continuait son trajet dans le ciel transparent, non sans avoir parsemé la petite fille d’une pluie d’étincelles qu’elle accueillit à bras ouverts. Sa robe se transforma en un tissu d’une transparence cristalline alors que ses cheveux furent nimbés d’une poussière d’or, si bien que l’on aurait pu croire que Licorna voyageait en compagnie d’un ange dans la transparence bleutée de la nuit.

 

 

Licorna s’approchait de plus en plus de la lune, éclairant les étoiles d’une couleur spectrale.

 

– Bonjour, Madame la lune, je vous amène une petite fille, prénommée Océane !

 

 

 

 

– Océane, quel joli prénom. Tu es la fille de l’océan, dont la couleur est aussi celle de la nuit et du ciel diurne ! Tu sais que tu incarnes l’un des quatre éléments qui symbolise la fraîcheur et la vie, l’eau qui féconde les champs et qui s’abat avec violence sur les jetées par d’immenses vagues tourmentées ?

 – Non, je n’y avais jamais pensé.

 – Tu es aussi la fille de la nuit car la voûte céleste, bleutée et parsemée d’étoiles, ressemble au vaste océan éclairé par la lumière des phares.

 – Tu veux dire que je pourrais me fondre dans les éléments naturels, devenir ciel de lumière ou océan de la nuit !

 – Bien sûr, si tu le désires !

 – Devenir légère comme l’air, voler comme un oiseau au plumage argenté fuyant sa cage roulante ! Mais que dois-je faire pour cela ?

 – Allez voir la reine de la voûte céleste, tout là-haut au-dessus des étoiles.

 – Licorna savait très bien quel chemin emprunter pour rejoindre la reine de la voûte céleste, et emmena donc la petite Océane dans la zone se situant au-dessus des étoiles, à l’extrême limite de la zone céleste.

 

 

 Demain, venez rencontrer la reine de la voûte céleste...

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvie - dans Mes histoires
commenter cet article

commentaires