Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

15 décembre 2005 4 15 /12 /décembre /2005 22:54

Rivages noir 1996

 

Après une formation professionnelle sur le polar, ne vous étonnez pas que je vous conseille plusieurs polars ces jours-ci.

 

Ce livre a été adapté au cinéma en 2000 par François Berbérian avec Richard Anconina dans le rôle du policier enquêteur.

 

Ce roman n'a rien à voir avec Brocéliande-sur-Marne que je vous ai conseillé il y a quelques jours ; ici, il s'agit d'un véritable thriller avec meurtres horribles et psychopathes à la clé.

A Paris, un tueur en série assassine des femmes en les éventrant; puis il les édente ; des traces de sperme sont retrouvées dans les mâchoires. L'inspecteur Saverne soupçonne un ambassadeur américain. Mais la tâche ne va pas être facile étant donné que nous sommes en pleine négociation du GATT. De plus, l'immunité diplomatique est un obstacle supplémentaire. Saverne va risquer sa carrière et sa santé en menant une enquête parallèle à celle des services secrets...

L'originalité de ce thriller réside dans le fait que Oppel ne s'appesantit pas sur la personnalité du tueur: nous ne savons que son nom, il ne parle à aucun moment. Par contre, tout est centré sur le cheminement intérieur de l'enquêteur: ses doutes, sa culpabilité, ses colères...Il réfléchit sur la nature et la banalité du mal ; l'une des scènes les plus poignantes du livre est l'entrevue dans une prison des Etats-Unis de Saverne et d'un psychopathe tueur de femmes enceintes ...Ce tueur nous émeut aux larmes...L'enjeu est une réflexion sur la banalité du mal.

L'intérêt de ce roman réside donc dans l'étude psychologique de l'enquêteur. Certes il y a du suspens mais les amateurs de scène d'actions pourront détourner leur chemin...

Repost 0
Published by Sylvie - dans Romans policiers
commenter cet article
11 décembre 2005 7 11 /12 /décembre /2005 12:20

Rivages noirs, 1994

Prix Mystère de la Critique 1995

Moi qui ne lit pas souvent des polars, j'ai profité de mes vacances pour en lire un ! Des romans noirs français, je connaissais Vargas, Grangé, Daeninckx et Jonquet mais pas Oppel malgré tout le bien que j'en avais entendu.

Dans ce livre, pas de crimes sanglants (un seul !) ni d'études psychologiques poussées de grands criminels mais plutôt une analyse sociopolitique de nos banlieues. Voici l'intrigue: des promoteurs immobiliers véreux viennent raser les derniers petits commerces du centre-ville (mercerie, poissonnerie) pour installer de magnifiques résidences. La dernière en date: "Les jardins de Brocéliande". Les promotteurs sont de mèche avec le maire qui touche des dessous de table. Ces promoteurs vont avoir du file à retordre avec une association de quartier défendant les petits commerces présidée par le patron du troquet du coin. Le fils du bistrotier, Martin, chanteur de rock à ses heures, va se révolter contre ces ordures lorsque les escrocs vont mettre le feu au bistrot et à la cave où il y avait sa magnifique batterie...

Le charme de cette histoire d'escroquerie et de chantage réside d'abord dans les jeux de mots et le vocabulaire employé par Oppel. Tous les personnages portent les noms des personnages du roman de la Table Ronde: le bistrot de la Table Ronde est tenu par Monsieur Arthur le Roi et son fils Martin est chanteur ! Il tombera amoureux d'une prostituée appelée Morgane. Enfin, les deux promoteurs des Jardins de Brocéliande se prénomment Lanchelot et Dulac !

Oppel fait revivre magnifiquement les petits métiers et les petits commerçants d'autrefois et décrit bien l'ambiance des centres commerciaux à la musique tonitruante.

Pas d'analyse psychologique fine dans ce roman mais par contre, un traitement non manichéen des personnages. Pas de perdants, pas de gagnants, mais plutôt de subtils arrangements... Les petits commerçants apparaissent souvent comme des lâches qui déclarent forfait...

En bref, un bon moment de divertissement...

Repost 0
Published by Sylvie - dans Romans policiers
commenter cet article
12 août 2005 5 12 /08 /août /2005 00:00

SUEDE

 Voici le premier roman du célèbre auteur de polars suédois. C'est le seul que j'ai lu (il faut dire que je ne suis pas trop amatrice de romans policiers, vous avez vu la pauvreté de ma rubrique !)  et il faut dire que je n'ai pas été déçue.

Voici l'intrigue: un couple de personnes agées est sauvagement agressé dans leur ferme. Avant de mourir, la vieille dame a le temps de prononcer le mot "étranger". Les policiers orientent donc leurs recherches sur la communauté étrangère du petit village suédois. Ces soupçons vont alors déclencher une vague de racisme sans précédent....

Le talent de Mankell repose sur le mélange du polar à la description politique et sociale de son pays. La Suède, pays réputé pour son modèle social-démocrate stable , nous livre les failles de son système. Même si l'intrigue ne brille pas par les rebondissements, Mankell a le mérite d'insister sur les problèmes contemporains tels que l'immigration clandestine et le racisme.

 
Repost 0
Published by Sylvie - dans Romans policiers
commenter cet article
30 juin 2005 4 30 /06 /juin /2005 00:00

Gallimard, Collection Série noire

Thierry Jonquet est l'un des plus grands écrivains français de polars avec Daeninckx , Vargas et Grangé.

Ses oeuvres mêlent une intrigue haletante à une fine analyse psychologique et sociologique.

Moloch est centré sur le thème de la douleur et de la souffrance: un matin, un groupe de jeunes enfants est retrouvé carbonisé dans un vieil entrepôt. Les visages des enfants attestent qu'ils sont morts dans d'atroces souffrances.

Une deuxième enquête se greffe: une petite fille est opérée alors que le médecin découvre qu'elle ne souffre d'aucune maladie. Les policiers vont alors enquêter chez ses parents.

L'intrigue, très noire, est génialement menée: Jonquet étudie le milieu du Body Art (art qui vise à exposer son propre corps mutilé ou blessé) mêlé à une enquête sur le syndrôme de Munchausen (le fait de s'infliger des souffrances à soi-même ou à son entourage en s'injectant par exemple des maladies dans le sang). Le livre pose de multiples questions: quelle est l'origine de la souffrance? Pourquoi pouvons-nous être fasciné par la douleur?

Jonquet mêle habilement suspens et analyse psychologique très fine.

Le titre, d'origine biblique, fait référence au dieu Moloch de l'Ancien-Testament: il exigeait chaque année un sacrifice d'enfants pour l'honorer. Coutume abandonnée par le Nouveau Testament dont le Dieu affirme "tu ne tueras point"...

Références bibliques, historiques, artistiques et psychologiques...Que de richesses dans un seul roman!

Repost 0
Published by Sylvie - dans Romans policiers
commenter cet article