Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

7 février 2006 2 07 /02 /février /2006 22:39

Mango Jeunesse 2001

 Voici une lecture de Fabrice Colin que je vous avais fait découvrir avec Confessions d'un automate mangeur d'opium. Ces oeuvres sont originales dans la mesure où elles mêlent étroitement passé et futur :

L'histoire se déroule à Paris, dans l'Ile Saint-Louis, en 1942. Adrien, jeune garçon orphelin vit avec sa grand-mère; il parcourt les rues de la capitale pour ruser avec le marché noir. Un soir, il reçoit une bien étrange lettre adressée à son grand-père, Joseph Berthelot, mort il y a dix ans. Le message est le suivant: « Aux temps maudits de l'Exode, vous avez aidé les nôtres. Une fois encore, nous faisons appel à vous... » Signé : Leydamoon du peuple Annwyn.

Adrien se rend alors aux Buttes Chaumont et découvre trois mystérieuses créatures elfiques: Les Annwyn. Ce peuple est en danger de mort; se nourrissant des rêves des hommes, ils doivent quitter la terre car l'humanité a oublié depuis longtemps ses légendes et ses croyances; le monde est dominé par la science, la technique et ...le mal. Ils sont menacés par les Siths, étranges ceéatures aux mains des nazis.

Apparemment, seuls Adrien peut les sauver. Il va alors découvrir le secret de son grand-père qui avait construit une machine secrète pour permettre aux Annwyn de rejoindre leur monde sur la lune....

Nous voila donc embarqués dans une fabuleuse aventure où l'on rencontre un marionnettiste juif à la main méttalique et un étrange baron dont le gardien est un crocodile...Tout cela dans un univers pourtant hyperréaliste; on se ballade dans les rues du Quartier Latin et du Marais comme si l'on y était. Fabrice Colin a ancré la lutte entre les Annwyns et les Siths dans le combat réaliste entre les alliés et les nazis. Si bien que nous avons l'impression de lire un roman historique à l'intérieur d'un récit d'Heroic Fantasy ! De plus, le lien entre le jeune Adrien et sa grand-mère est très émouvant...

A conseiller pour les adultes et les adolescents à partir de 11-12 ans...

Repost 0
26 décembre 2005 1 26 /12 /décembre /2005 17:45

Grand Prix de l'Imaginaire 1993

Ayerdhal est le chef de file de la nouvelle science-fiction française. Il s'agit avant tout d'un auteur engagé.

Science-fiction ou roman d'anticipation? L'avenir nous le dira...Au 21e siècle, la terre n'est plus habitable. On a donc colonisé l'espace en le "terra formant". Les plus riches peuvent habiter ces planètes. Par contre, le continent africain est resté à l'écart de cette grande migration. L'ONU a consacré l'essentiel de son budget à la conquête de l'espace et a laissé sombrer l'Afrique dans la famine. Un convoi de médecins humanitaires va prendre en otage quelques grands pontes de la conquête spatiale et les emmener en Afrique pour éveiller leur conscience...

En même temps, Ayerdhal éveille la conscience du lecteur en s'interrogeant sur la limite de la conquête spatiale: est-il nécessaire de conquérir de nouveaux territoires lorsqu'on n'a pas régler tous les problèmes de survie sur notre propre terre?

Ayerdhal rend plus proche la science-fiction en traitant de problèmes d'actualité: sous-développement, écologie, développement durable, rôle de l'Etat...

Un bon roman pour les novices en science-fiction....

Repost 0
26 décembre 2005 1 26 /12 /décembre /2005 14:03

Juste un petit article pour répondre au commentaire judicieux de Pitou.

Le meilleur des mondes

En fait, 1984 et Le meilleur des mondes sont des CONTRE-UTOPIES: ce genre désigne les oeuvres qui décrivent un monde utopique en insistant sur ses travers: le progrès de la technique et la recherche du bonheur ont contribué à créer un monde ou tout le monde est égaux et heureux. Mais la conscience a disparu...

1984

Orwell critique les sociétés totalitaires telles que le système soviétique (la pensée unique sur laquelle veille Big Brother; chaque individu est surveillé grâce à un écran); quant à Huxley, il médite sur un monde où tout malheur et toute inégalité a disparu. Le soma est une pilule qui annule toute sensibilité et toute souffrance....

Ces deux auteurs sont des veilleurs qui cherchent à alerter notre conscience pour qu'elle garde sa liberté...

Repost 0
17 octobre 2005 1 17 /10 /octobre /2005 00:00

Calmann Levy, 2003

Voici un court roman plaisant et original qui va sortir au cinéma en décembre 2005. L'intrigue se déroule en Australie au temps de la "ruée vers l'opale": des familles entières s'installent dans des petites villes désertes à la recherche de cette pierre précieuse mais cette dernière n'est pas souvent au rendez-vous.

Ben Rice focalise notre attention sur une famille composée d'un père alcoolique, d'une mère rêveuse et de deux enfants, Kellyanne et Ashmol. La petite fille a d'étranges visions: elle est la seule du village à voir ceux qu'elle appelle ses meilleurs amis, Pobby et Dingan. Alors qu personne ne la croit, elle affirme un jour que ses deux meilleurs amis sont morts dans un tunnel.

Minée par le chagrin, elle va peu à peu se mettre à dépérir. Son frère Ashmol, au début moqueur et incrédule, va tenter l'impossible pour sauver sa soeur: se convaincre et convaincre le village entier qu'il faut partir à la recherche des corps invisibles de Pobby et Dingan.

Commence alors une aventure tragi-comique. Le roman fait l'éloge des chimères de toute sorte: les pierres précieuses, les fantômes. Tous les personnages semblent courir après quelque chose de fuyant et d'évanescent.

Le tout est de croire à nos rêves... J'ai particulièrement aimé le mélange des genres, un goût d'aventure teinté de fantastique mais aussi beaucoup d'humour qui pourrait se terminer en tragédie...

J'ai hâte de voir le film !

Repost 0
6 juillet 2005 3 06 /07 /juillet /2005 00:00

Editions Mango jeunesse, collction "autres mondes", 2003

Fabrice colin, né en en 1972, est l'un des écrivains français de science-fiction et d'héroïc-fantasy les plus prometteurs; il a déja une quinzaine de nouvelles et onze romans à son actif.

Voici l'un de ses romans de science-fiction.

Dans ce récit écrit pour la jeunesse, quatre orpelins, deux filles et deux garçons, vivent depuis leur plus jeune âge dans un cratère martien entouré d'une forêt infestée d'ogres. Leur mère d'adoption, Mademoiselle Grace, leur a interdit de sortir de leur bunker afin de les protéger du monde extérieur. Les enfants sont donc confinés depuis toujours dans leur paradis artificiel. Mais depuis quelques mois, ils ont envie de découvrir le monde extérieur...

Le lecteur se pose alors de multiples questions. Pourquoi Mademoiselle Grace les empêche-t-elle de sortir et de découvrie le monde extérieur? Qu'est devenu la terre?

Les quatre enfants semblent avoir de vagues souvenirs de leur enfance qui se ressemblent étrangement.. Va alors se poser la question de leur origine...

Commence alors une belle réflexion sur la notion de paradis: peut-on vivre éternellement dans un paradis artificiel sans être tenté par la connaissance de la vérité et par l'affrontement au danger?

Les quatre enfants téméraires ne reculeront devant rien pour connaître leur véritable origine. Le récit mêle de façon originale une réflexion sur les manipulatons génétiques et la bioéthique à une mythologie inspirée du christianisme (la notion de paradis) et à des légendes incas. Le titre fait référence à un savant fou inca.. Mais n'en disons pas plus !

Ce livre peut être aussi bien lu par les enfants que par les adultes. Les amateurs du Meilleur des mondes d'Huxley y retrouveront quelques similitudes...

Repost 0
6 juillet 2005 3 06 /07 /juillet /2005 00:00

 

Editions Serpent à plumes, 2003

Voici un autre exemple du talent de Fabrice Colin. Dans cet ouvrage, l'auteur ne nous emmême plus vers le futur mais à Paris au moment de l'Exposition universelle de 1889, l'année où la Tour Eiffel a été construite.

Fabrice Colin est à l'un des représentants d'un nouveau genre fantastique:le STEAMPUNK qui consiste à créer un monde mélangeant le passé et le futur. ainsi, en 1889, Paris regorge d'engins volants et d'automates vivants dignes de l'oeuvre de George Lucas ! Il puise son inspiration dans les romans de Jules Verne mais ses romans se déroulent dans le passé.

Dans Confessions d'un automate mangeur d'opium, le fantastique se mêle à une intrigue policière. Une jeune comédienne, Marguerite Saunders, enquête sur la mort de sa meilleur amie, tombée d'une montgolfière sur le toit du Palais Garnier. Cette mort inexpliquée ne semble pas accidentelle...

La jeune femme va être aidée dans son enquête par son frère Théo, médecin dans un asile d'aliénés. Il vont alors suivre les pas d'un savant fou qui semble être à l'origine de la création d'automates ayant des réactions d'humains...

A l'intrigue policière se superpose une réflexion sur les méfaits de la science quant à l'usage de produits dangereux. Ainsi, l'opium et l'éther semblent faire un mélange détonnant....

Enfin, une histoire d'amour rocambolesque  se greffe à tous ces ingrédients. Sans oublier l'épisode de la guerre des Boers qui a conduit à la folie plus d'un soldat...

La narration polyphonique faît alterner les voix de Marguerite Saunders et de l'automate mystérieux.

Un magnifique roman mélangeant les genres et les influences. Fabrice Colin et Mathieu Gaborit savent mettre la science fiction à la porté des non aficionados...

 

Repost 0
6 juillet 2005 3 06 /07 /juillet /2005 00:00

Editions Mnemos, 2000: Tome I: Le Lion de Macédoine

Tome 2: Le prince noir

Tome 3: L'esprit du chaos

Cette trilogie mêle savamment histoire de la Grèce antique et héroïc-fantasy. Les amateurs de romans historiques y trouveront donc aussi leur compte!

Le premier tome débute au temps de l'hégémonie de Sparte: un jeune métèque (les étrangers dans une ville grecque), Parménion défit tous les spartiates de souche aux épreuves sportives. Mais son origine étrangère lui empêche toute élévation dans l'échelle sociale...Un jour, sa fiencée est tuée par un spartiate. L'heure de la vengeance a sonné... Parménion, jeune général, passe du côté de l'ennemi et part en Macédoine où l'attend le célèbre Philippe de Macédoine.

C'est à partir ce ce moment que commence le roman d'héroïc-fantasy: le Prince Philippe semble être sous l'emprise de l'esprit du mal, le Dieu Noir . Pour combattre l'esprit du mal, Parménion va devoir entrer dans le monde supra-naturel.

Après avoir vaincu l'armée spartiate, Parménion aura une autre mission: celui d'élever le jeune prince, Alexandre de Macédoine et de l'aider à vaincre le Dieu Noir. Nous assistons alors à des batailles surnaturelles mettant en scène Parménion, Xénophon, Alexandre et des créatures fantastiques. ..

Le grand mérite de Gemmel est d'avoir mêler la fantasy à une description minutieuse de la société grecque du IVe siècle avant Jésus-Christ. Sparte, Thèbes, Athènes sont décrites avec réalisme ainsi que le contexte socio-politique de l'époque: exclusion des métèques, description de l'apprentissage spartiate avec l'éphébie, rivalité et guerres entre les différentes cités ainsi que la mort des cités avec l'avênement de l'empire macédonien...

La fantasy s'installe peu à peu; un bon moyen de découvrir l'Héroïc-fantasy sans être pour autant déconcerté!

 

Repost 0
4 juillet 2005 1 04 /07 /juillet /2005 00:00

René Barjavel est l'un des plus grands écrivains fantastiques français; ses romans sont d'ailleurs devenus des classiques du genre.

Bien que ses romans soient tous des réussites, La nuit des temps reste mon préféré: au cours d'une expédition polaire, un groupe de scientifique découvre un couple conservé dans la glace qui semble avoir vécu il y a des millions d'années. La civilisation dont ils sont issus semble avoir disparu mystérieusement mais elle a voulu laisser un témoignage au monde futur en sauvant ce couple. Retiré de la glace, l'homme et la femme reprennent peu à peu vie et font découvrir leur civilisation aux scientifiques d'aujourd'hui.

Quel formidable message sur notre perception du passé!Et si nos ancêtres n'étaient pas des brutes incultes?  Et si nous n'avions pas tout inventé?

Barjavel met fin à la conception linéaire du temps et du progrès; il n'y aurait pas un progrès perpétuel de l'humanité mais au contraire des accidents de parcours qui la ferait régresser.

A l'heure de la course à l'armement nucléaire et du développement durable, un roman à relire et à méditer.

Repost 0