Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

18 juin 2007 1 18 /06 /juin /2007 16:49

ESPAGNE



Editions du Seuil 

Voici un court récit méconnu du grand auteur espagnol. Il s'agit d'un récit allégorique sur les dérives du pouvoir, présenté sous la forme d'une enquête menée par un jeune garçon. 

Ce dernier est intrigué par le jardin miniature d'un vieil homme mystérieux qui plante des bonsais minuscules dans son jardin. L'enfant demande des explications à son instituteur : le vieux maître des bonsais est issu d'une famille prestigieuse mais on ne connaît rien de son passé. Il ne parle à personne et lorsque qu'il s'adresse à des gens du village, il ne fait qu'annoner quelques syllabes...

Un jour, l'enfant sonne chez le vieillard. Lorsqu'il lui demande pourquoi il miniaturise son jardin, le maître lui répond que la nature doit être domestiquée. Le chien de l'enfant disparaît. Le week-end, lorsque le vieil homme s'est absenté, l'enfant intrépide pénètre par effraction dans le bureau secret du maître des bonsais et découvre l'horreur de son secret...

Un beau conte philosophique sur les méandres du pouvoir et des rapports de force. Le tout agrémenté de magnifiques illustrations sous forme d'estampes japonaises. A lire à partir de 13-14 ans.

Repost 0
18 juin 2007 1 18 /06 /juin /2007 16:03

MANGA

La musique de Marie - La musique de Marie, T1

Editions Casterman, 200( 2 tomes)

Voici un beau manga onirique qui mêle emerveillement et conte philosophique. Le mangaka nous plonge dans des villages où le métier de la population est de construire des automates. On fabrique des machines, des jouets, des meubles mais on n'a pas encore appris à voler...

Le jeune Kai, avec son oreille très fine, a été embauché dans les usines d'automates pour débusquer dans la terre les gisements de pierre précieuse. Mais ce jeune garçon rêveur entend également une étrange musique, celle de Marie, la déesse vénérée des villageois. Sous son règne, tout le monde vit en harmonie et dans le bonheur. Chaque soir, Kai est le seul à voir la déesse Marie dans le ciel.
 
Cela n'est pas sans poser problème à Philip, la jeune fille qui l'aime. Elle est si jalouse de cette déesse qui lui ravit l'amour de Kay. Mais qui est vraiment ce jeune homme ? Pourquoi est-il seul à entendre la musique de Marie ? 


A partir de ce moment, ce qui était une gentillette histoire d'amour et de jalousie devient une réflexion profonde sur la condition humaine. Car on découvre que c'est à cause de Marie que les inventions mécaniques des habitants ne peuvent pas voler. Car la mécanique engendre l'égoïsme et la guerre entre les hommes...Ce manga réécrit ainsi à sa manière le mythe d'Icare. L'alternative est la suivante : doit-on faire avancer le progrès ou au contraire laisser les hommes dans l'ignorance. Paradis ou course à l'industrialisation? Kay sera l'élu pour décider si oui ou non il doit laisser Marie permettre l'essor de la mécanique....


Je ne vous révèle pas tout mais sachez seulement que ce manga a dominante fantastique vous réserve encore de belles surprises. Les dessins sont magnifiques nous emmenant dans des paysages féeriques. 
La fin laisse le choix à la libre interprétation du lecteur. On apprécie une intrigue somme toute assez complexe qui mêle aux mythes antiques (la chute d'Icare) les références chrétiennes (Marie, la femme protectrice).

 

Repost 0
Published by Sylvie - dans Mangas
commenter cet article
17 juin 2007 7 17 /06 /juin /2007 09:44

SUISSE

Le vampire de Ropraz

Editions Grasset, 2007

Jacques Chessex, écrivain suisse francophone auteur de nombreux romans,  m'était encore inconnu il y a quelques semaines lorsque j'ai lu plusieurs bonnes critiques de ce livre dans la presse. Un roman d'atmosphère, de superstitions qui faisait vraiment envie ! Et je n'ai pas été déçue....

L'auteur s'inspire d'un fait divers qui s'est passé dans le canton de Vaud en 1903. Imaginez des villages isolés au coeur des montagnes et des forêts. Un matin, alors que Rosa,l a fille du juge vient d'être enterrée, on retrouve le lendemain son cadavre déterré et affreusement mutilé. Son sexe a été arraché et mâché, son thorax a été ouvert et on retrouve sur son corps des traces de morsure. Quelques jours plus tard, les mêmes méfaits sont commis sur d'autres jeunes femmes cadavres....

La légende se crée : on recherche activement Le vampire de Ropraz. La presse étrangère en parle également...On soupçonne un boucher puis un amoureux éconduit. Enfin, on arrête Favez, un garçon de ferme orphelin, qui a été surpris le sexe dans une vache ....

A partir de l'arrestation, tout se complique. Doit-on le punir par la prison à vie? Ou Favez doit-il être interné dans un hôpital psychiatrique. Chessex replace ce fait divers dans le contexte du début de la psychiatrie (référence à Charcot). Favez apparaît finalement plus comme une victime : Chessex insiste sur les détails sociologiques (incestes, violences conjugales) qui expliquent la vampirisation de Favez. 

Car tout l'intérêt de ce roman réside dans la brillante description de l'atmosphère du village perdu. On se réapproprie les crucifix et les gousses d'ail pour éloigner le dit vampire, on en appelle aux superstitions moyenâgeuses. Les habitants sont assimilés à des peuplades arriérées qui vivent dans la saleté, la délation, la mécréance. Le sexe et le sang ont véritablement investi les mentalités. 

Certes, on peut reprocher à Chessex les détails morbides. Mais son dessein est bien de créer un véritable roman d'atmosphère et il y en a si peu dans la littérature française actuelle !!!

On peut parler de livre d'épouvante ou encore de réflexion sur le statut de la folie dans nos sociétés. Je pense pour ma part que ce court roman (une centaine de pages) se rapproche plus de la fable. Sans vous dévoiler la fin surprenante (un beau pied de nez à la société bien pensante), je vous avertis juste que Chessex joue avec notre bonne morale judéo-chrétienne ! Il s'agit donc avant tout d'une belle intrigue avec des rebondissements surprenants !

Repost 0
17 juin 2007 7 17 /06 /juin /2007 09:24

Juste un petit mot ce dimanche matin pour vous parler d'un très bon blog d'un ami bibliothécaire au titre enchanteur : réver de nouveau.

Leunamme nous y livre ses réflexions très humaines sur notre société contemporaine : politique, économie, politique étrangère et bien sûr éducation et culture !

Un blog qui livre une analyse fine de l'actualité nationale et internationale. Depuis son ouverture il y a quelques semaines, Leunamme a déja fait 90 articles !

En ce moment, en ce qui me concerne, je suis beaucoup moins active ! 
Donc, un seul mot :

Allez visiter
http://reverdenouveau.canalblog.com !

Repost 0
Published by Sylvie
commenter cet article
11 juin 2007 1 11 /06 /juin /2007 10:15

INDE -

indienmilliardaire.jpg

Editions Belfond, 2006

Voici un premier roman qui a fait le tour du monde en cette année de l'Inde. Voici les ingrédients de cette success story : une histoire picaresque d'un jeune indien qui rencontre des personnages hauts en couleurs, un formidable panorama de l'Inde contemporaine et une caricature rocambolesque du jeu international Qui veut gagner des millions ? 


Ram Mohammad Thomas est un jeune garçon orphelin à qui est est arrivé bien des malheurs. Mais, à dix huit ans, la chance lui sourit. A dix-huit ans, alors qu'il est serveur sans le sou, il gagne un milliard à la célèbre émission de jeux télévisé ! Tricherie ou culture encyclopédique ? Toujours est-il que le lendemain, il est arrêté pour tricherie par la police, à la demande du producteur de l'émission. On cherche à lui faire avouer sa tricherie sous la torture. Alors qu'il clame son innocence, une mystérieuse avocate vient payer sa caution et l'invite chez lui 
Ram va lui raconter son étrange vie et comment il est arrivé à répondre aux 10 questions sans tricher...

Et là, suspens insoutenable ! Chacun des 10 chapitres raconte un épisode de la vie de Ram et se termine par la question posée ; grâce à l'école de la rue,notre héros est parvenu à répondre aux 10 questions. Un beau pied de nez à l'élite cultivée !

 A travers les aventures picaresques du jeune Ram, c'est un portrait bigarré de L'inde contemporaine qui nous est décrit : affrontements entre les communautés hindoue et musulmane, cinéma Bollywwod, bidonvilles, exploitation des orphelins et des prostituées, tourisme... Les aventures du héros nous font rencontrer des personnages hauts en couleurs : une actrice de Bollywood en plein déclin mélodramatique, un prêtre pédophile, un mafieux exploiteur d'enfants et de prostituées, un diplomate australien magouilleur, une prostituée bien attachante...Entre temps, Ram sera devenu serveur, domestique, guide touristique et redresseur de tords !

Un vrai conte moderne qui s'inspire de la tradition picaresque mettant en scène les aventures quotidiennes des gens du peuple.

Repost 0
7 juin 2007 4 07 /06 /juin /2007 18:32

C'est donc Ouest de François Vallejo qui a remporté le Prix du Livre Inter 2007. Depuis Groom, cet auteur est reconnu comme étant une valeur sûre de la littérature française.

Ouest

Je n'ai malheureusement pas lu Ouest, sachant seulement qu'il s'agit de rapports entre un maître et son valet pendant la Révolution Française.

J'attends bien sûr vos impressions de lecture !

Vous pouvez consulter sur mon blog la critique de Groom

Repost 0
3 juin 2007 7 03 /06 /juin /2007 09:53

Le 4 juin, sera remis le Prix du Livre Inter dont le jury est présidé cette année par Camille Laurens. L'occasion de primer un livre vraiment plébiscité par le public .

Parmi la sélection, j'ai lu trois livre : Fils unique, L'explosion de la durite et Jeune fille. J'ai déjà lu les romanciers Arnaud Cathrine et Emmanuel Carrère et François Vallejo.

Une très bonne sélection donc. Des auteurs reconnus tels Emmanuel Carrère, Jean Rolin, Alain Fleisher, des auteurs qui "ont la cote" tel Arnaud Cathrine et de jeunes auteurs très prometteurs tel Stéphane Audeguy.

Le jury va-t-il porter son choix sur des auteurs déjà connus ou primés ? Ou va t-il au contraire encourager des livres qui ont eu de très bonnes critiques dans la presse mais pas forcément un grand succès public tels que Les falsificateurs d'Antoine Bello et Le dernier monde de Céline Minard. Je souhaiterais pour ma part que l'on encourage ces auteurs discrets. Rappelons que ces deux derniers romans très originaux présentent des intrigues fantastiques : Céline Minard imagine que son héros est le dernier homme de l'espèce humaine sur terre ; quant à Antoine Bello, il imagine qu'une secte falsifie l'Histoire en créant de toutes pièces des événements historiques !

Je n'ai pas lu ces deux auteurs mais leurs intrigues me fait dire qu'ils replacent les histoires, les récits imaginatifs au centre du romanesque.

Dans la sélection, on remarque la prédominance des récits à la première personne : les récits de voyage pour Jean Rolin, la rencontre avec Robert Bresson pour Anne Wiasemski et les souvenirs de famille pour Emmanuel Carrère. On remarque donc toujours l'emprise des récits personnels dans la littérature française contemporaine. Notons aussi l'émergence de la fiction biographique avec la vie romancée du frère de Jean-Jasques Rousseau par Stéphane Audeguy.

Voici la sélection. Lesquels avez-vous lu ? Lesquels préférez-vous ?

Fils unique" de Stéphane Audeguy (Gallimard)

Fils unique

 "Les Falsificateurs" d’Antoine Bello (Gallimard)

Les falsificateurs

"Un roman russe"  d’Emmanuel Carrère (POL)

Un roman russe

 "La Disparition de Richard Taylor" d’Arnaud Cathrine (Verticales)

La disparition de Richard Taylor

 "Hommes entre eux" de Jean-Paul Dubois

Hommes entre eux

"l’Amant en culottes courtes" d’Alain Fleisher

L'amant en culottes courtes

 "Le Dernier monde" de Céline Minard (Denoël)

Le dernier monde

"L’explosion de la durite", de Jean Rolin (POL)

L'explosion de la durite

"Ouest" de François Vallejo (Viviane Hamy)

Ouest

 "Jeune fille", d’Anne Wiazemsky (Gallimard)

Jeune fille

Repost 0
29 mai 2007 2 29 /05 /mai /2007 08:49

Editions Hachette Jeunesse, 2005

Je continue à vous présenter les oeuvres de Fabrice Colin, ce génial auteur écrivant aussi bien pour la jeunesse que pour les adultes, se renouvelant à chaque nouvelle intrigue pour émerveiller son lectorat.

Dans ce roman pour grands ados et adultes, il revisite le Japon du passé (le genre de l'uchronie qui vise à transformer le passé) en imaginant que ce pays a été colonisé par l'Empire Britannique après une catastrophe naturelle. Nous sommes en 1876 et les Britanniques ont modernisé le Japon à tel point que Tokyo s'est érigé de gratte-ciel et que son ciel est constellé de machines volantes bizarroïdes. A cette époque, des groupes terroristes locaux poussent les japonais à se soulever contre l'occupant ; des bombes éclatent dans la ville...

Au moment où s'ouvre le roman, le jeune héros, Errol Steel, est confronté à l'emprisonnement de son père, un haut dignitaire anglais, accusé de haute trahison. Comment son père a-t-il pu entrer en contact avec les insurgés ? Errol n'y croit pas une seconde et est prêt à tout pour sauver son père d'une mort certaine. De mystérieux Mages noirs semblent poursuivrent Errol et chercher une mystérieuse lettre.

Un soir, Errol est visité par l'esprit de Tokyo qui l'avertit que Tokyo va bientôt être dévasté par un gigantesque raz de marée, à l'initiative d'un groupe terroriste mené par un célèbre sorcier. Errol va devenir "l'élu" pour sauver son père et la ville entière... Il va être accompagné par un saltimbanque, frère du dangereux sorcier qui canalise l'énergie des dieux japonais, les fameux Kamis.

Colin mêle avec brio la technologie moderniste aux traditions religieuses japonaises : les âmes qui se promènent, les dieux protecteurs, la magie. Il évoque également la magie des films d'animation de Miyazaki en faisant habité le dangereux sorcier dans un donjon volant (le château dans le ciel)porté en lévitation par une armada d'oiseaux...

Il reprend le schéma de l'Héroic Fantasy (un élu vient sauver le monde menacé par les forces du mal) en l'insérant dans un décors historique et dans des intrigues familiales.

Assurément un très beau roman d'aventures qui mêle l'Histoire au fantastique. On apprécie également la réflexion sur la colonisation : l'action terroriste est-elle légitime ? Quelle attitude adopter en cas d'occupation étrangère ?

Un très bon cru !

Repost 0
28 mai 2007 1 28 /05 /mai /2007 22:18

Editions Flammarion, 2007

Voici un roman pour ados bien réjouissant qui mêle avec brio le roman d'apprentissage, le roman historique et l'intrigue policière. Nous voici plongés à la Cour d'Elizabeth Ire d'Angleterre, au XVIIe siècle. Le roman est le journal de Lady Grace, la demoiselle d'honneur de la reine, qui vient de fêter ses 16 ans. Et à cette époque, à cet âge, on se marie !

Orpheline de mère, c'est la reine qui l'a prise sous son aile. Et elle doit choisir au cours d'un bal l'élu de son coeur entre trois ducs ou barons bien plus vieux qu'elle ....et en plus, elle doit le choisir en choisissant le cadeau que ce dernier a offert. Elle porte son dévolu sur un beau collier de perle au détriment  d'un poignard ! Mais dans la nuit, le comte malheureux est tué et l'on accuse l'heureux élu de Lady Grace ! Sauf que l'héroïne ne croit pas une minute à la culpabilité de son promis...

Elle va donc enquêté avec ses fidèles compagnons , une lingère et un acrobate de la cour...ensemble, ils vont découvrir les intrigues de cour et les rivalités.

Il s'agit d'une intrigue menée tambour battant avec de multiples rebondissements. Patricia Finney centre certes l'intrigue sur son héroïne mais sans oublier pour autant d'étudier la société élisabéthaine. Lady Grace est une jeune enquêtrice pleine de fougue et vous attend pour d'autres aventures dans deux autres tomes !

 

Repost 0
21 mai 2007 1 21 /05 /mai /2007 19:37

SCIENCE-FICTION

Editions Gallimard, collection Scripto, 2005

Jean Molla est l'un des meilleurs écrivains pour la jeunesse actuel. On lui doit notamment l'inoubliable Sobibor.

Avec Felicidad, nous quittons le roman historique sur les camps de concentration pour une société futuriste où la Bonheur est devenu obligatoire. Un président règne à vie sur Felicidad. Les pauvres, les délinquants ont été relégués dans les zones, à la périphérie de la ville. On a créé des parumains, des robots humains qui travaillent à la place des humains. Mais ces derniers n'ont pas les mêmes droits que leur modèle...Ils sont programmés à distance pour leur interdire toute révolte.

Pour revigorer la consommation, on a créé des Pères Noëls Parumains afin d'organiser plusieurs nuits de Noël par an. Mais un problème parasite le système : les Deltas 5 , modèle parumain des pères Noëls deviennent autonomes et se révoltent ...Parallèlement, le Ministre du bonheur est assassiné. Les Parumains sont-ils vraiment responsables du crime?

Un policier, membre du Ministère de la Sûreté Générale, va enquêter...

Jean Molla affirme s'être inspiré des romans de Philip K Dick et du film Blade Runner de Ridley Scott. Il mêle avec brio une intrigue policière et réflexion sur notre futur. A quel prix obtenir le bonheur ? Grâce à des Sécuricams qui espionnent chacun de nos gestes, à un Ministère de la Sûreté omniprésent et à une violence reléguée en banlieue. De quoi faire frémir !

A cette réflexion sur le bonheur paradoxal, s'ajoute une méditation sur le rôle des robots dans une société futuriste. Et là, attention ! Molla ne se contente pas d'une banale révolte des gentils Delta 5 contre les méchants humains...L'intrigue est beaucoup plus complexe que cela ! Le scénario nous réserve de multiples surprises concernant les personnages.

Une véritable intrigue mêlant le suspense et la réflexion philosophique. A conseiller à partir de 13 ans pour les bons lecteurs.

Repost 0