Archives

Recherche

Recommander

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Dimanche 4 avril 2010 7 04 /04 /Avr /2010 15:35

ETATS-UNIS

 

Père des mensonges

 

Editions Le Cherche-Midi "Lot 49", 2010

 

Considéré comme l'un des héritiers d'Edgar Allan Poe et de Borges, Brian Evenson est un ancien membre de l'Eglise des Mormons. Menacé d'excommunication après la publication de ses premiers écrits, il quitta lui-même de son plein gré l'institution et son université.

Son univers romanesque met au premier plan nos pulsions animales.

Dans son dernier opus très polémique, il règle définitivement ses comptes avec l'hypocrisie des institutions religieuses en mettant en scène un prêtre pédophile.

 

Encore un fait divers de plus...Sauf qu'Evenson choisit de faire parler lui-même le prêtre issu de la Congrégation du Sang de l'Agneau et de le place face à son ....psychothérapeute.

 

Il en ressort un fabuleux face-à-face où chacun s'exprime à tour de rôle : le psychologue, Alexander Feshtig, qui reçoit en consultation le doyen Fochs pour traiter ses visions d'enfants suppliciés...Sauf que le spécialiste ne tarde pas à se rendre compte qu'il ne s'agit pas seulement que de visions après l'assassinat d'une jeune fille dans le village.

 

Voulant prouver la culpabilité du doyen, il se fait poursuivre par les autorités de l'Eglise qui veulent étouffer l'affaire.

 

Points forts du livre : la description du procédé d'obéissance à l'oeuvre dans les institutions religieuses ; le fait d'obéir disculpe automatiquement ; au contraire, le fait de se révolter conduit à l'excommunication.

 

Deuxième point fort, et sûrement le principal : nous vivons de l'intérieur la névrose du prêtre ; le récit prend alors une coloration gothique lorsque le personnage a des visions de têtes sanglantes, pense que c'est le Christ qui lui donne l'ordre d'abuser des enfants. Le doyen est littéralement possédé.

 

Et le grand art d'Evenson réside dans le fait que nous oscillons toujours entre un récit halluciné, gothique et celui rationnel et psychanalytique de Feshtig.

Fantôme ou monstre dans une partie du récit. Schizophrénie, dédoublement de la personnalité de l'autre.

 

Récit dérangeant, très violent mais fascinant.

Par Sylvie - Publié dans : Littérature anglo-saxonne et américaine
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Retour à l'accueil

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

Présentation

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés