Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 17:44

FRANCE

 

Editions Actes Sud, 2010

 

Je continue à explorer l'oeuvre très lyrique de Cécile Ladjali que j'ai découvert récemment avec Aral

 

Il s'agit  à nouveau d'amour passion, celui du narrateur pour une femme inaccessible ; la passion dévastatrice a pour arrière-plan l'histoire d'amour entre le poète juif roumain Paul Celan et la poétesse autrichienne Ingeborg Bachmanm, après la Seconde Guerre Mondiale.

 

Pour  en savoir plus : http://www.larevuedesressources.org/entre-ombre-et-lumiere-ingeborg-bachmann-paul-celan-et-le-mythe-d-orphee,1411.html

 

L'amour passion et l'art pour se sauver après le cataclysme...On était déjà dans la même problématique avec Aral.

 

Ingeborg incarne la force de vivre, la force d'y croire à nouveau après l'holocauste. Elle nous es racontée par son cousin fictif Zak, recueilli par les parents de Ilse (Ingeborg) , alors qu'il est orphelin de parents nazis. Lorsque cette dernière tombe amoureuse du poète, le narrateur ne peut qu'être le dépositaire jaloux de cette passion tragique. C'est d'ailleurs des années plus tard, lorsque la mort  le guette, qu'il écrit ces lignes.

 

Une oeuvre âpre, assez difficile d'accès, précieuse, qui a le grand mérite de nous faire découvrir cette passion littéraire et charnelle. 

 

Pour Celan, les mots ne peuvent plus dire que le silence et le néant après le cataclysme. 

Pour Ilse, l'art peut servir à recréer une communauté solidaire idéale. 

 

Un roman qui prend la forme d'une tragédie antique. Chez Ladjali, aucune retenue, aucune "sécheresse". La belle langue lyrique est là pour dire la passion, l'élan, le torrent des sentiments.

Partager cet article

Repost 0

commentaires