Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 14:35


Editions Denoël, 2010

Olimpia

Céline Minard, auteur née en 1969, philosophe de formation, est assurément l'une des voix les plus originales de la littérature française d'aujourd'hui.
Remarquée par la critique en 2007 avec Le dernier monde, un récit métaphysique mâtiné de science-fiction où elle imagine qu'un cosmonaute revient sur terre et qu'il est le dernier des humains.
L'année dernière, elle publiait Bastard Battle, une épopée médiévale influencée par le cinéma d'arts martiaux et les mangas...

De quoi déjouer les reproches faits à la littérature française contemporaine, jugée minimaliste et nombriliste. Pour contrer tout cela, il y a Véronique Ovaldé et son imaginaire coloré, ses contes et Céline Minard avec sa langue truculente à mi chemin entre la préciosité et la crudité purement scatologique.

Comment faire un récit historique original ?
...En donnant la parole à Olimpia  Maidalchini qui fut l'éminence grise du pape Innocent X (portraituré magistralement par Velazquez et caricaturé quatre siècles plus tard par Francis Bacon) qu'elle contribua à placer sur le trône pontifical au XVIIe siècle. Surnommée la papesse, la putain de pape ou vampiria, elle dirigea les affaires du Vatican pendant plus de dix ans, jusqu'en 1655. Le nouveau pape la chasse ...Olimpia jure de se venger sur Rome...

En exergue du court récit (90 pages), Céline Minard cite une phrase de Marcel Schwob dans Les Vies imaginaires, "la science historique nous laisse dans l'incertitude sur les individus" Quoi de mieux que de donner la parole à la source même !




Olimpia parle, vocifère, fulmine...Dans un flux verbal majestueux, précieux et baroque, d'une crudité absolue, telle une erynie antique, la courtisane jure de mener Rome à sa perte. Cette dernière, terreau de la débauche, sera anéantie par la peste. Elle en appelle également à la furie des eaux, au débordement du Tibre. Elle s'imagine telle une ogresse dévorant en barbecue tous ces nobles décatis, libidineux.



Sur un ton épique, Céline Minard renoue avec une langue généreuse, une verve truculente.
En deuxième partie, le récit à la troisième personne ; l'auteur, dans une belle langue classique, nous raconte objectivement la vie de la courtisane, belle-soeur d'Innocent X.

Un récit historique à deux voix, raconté par le personnage et par l'auteur, une belle réflexion sur le pouvoir et un point de vue sur la Rome du XVIIe siècle, qui a vu s'ériger ses palais et la place Navone.

Quelques extraits...

" Je lui brûlerais les doigts les doigts de pied, je lui donnerai autant de coups au foie qu'il a de poils de barbe, je lui mettrai les poucettes, la barre de fer rouge au cul, le ferai bouffer des rats, les sourcils arrachés, les anathèmes sur sa tête, la peste, la peste soit de sa race de barbarie, ...qu'elle les couvre de bleus, les gonfle, qu'elle les couvre et qu'il en sorte les nains monstrueux qu'ils renferment, gibeux, les gueules torves, les pieds dedans, les genoux cagneux, les os claquant ...la volition pourrie par le socle, le marbre antique changé en fromage fondu puant vermineux, omnia foetida, que ces rejetons les crèvent en leur sortant du ventre et qu'ils crèvent à leur tour, que la peste les broie, les meule, les perce, qu'ils jettent leur dernier souffle en un pet par le cul en ensemble et qu'ainsi Rome en tremble

"Que Minerve s'abatte sur vos têtes molles, bougres foutus stronzo de nobles ! Double crème de sperme et cloaque, capuccini de pisse sur jus de chiasse ! "

«Ta dépouille difforme et gonflée, noircie, liquéfiée par trois jours de putréfaction dans une cave à fromage, ton corps déserté rentré dans sa bière à coups de poings par une bande d’ivrognes détruits et hilares n’est que l’ordre des choses, le revers du pouvoir, le carnaval, l’exutoire. Aux vivants la gloire, aux crevés la fosse.»


Partager cet article

Repost 0

commentaires

carla 22/03/2010 16:55


Avis aux amateurs de Céline Minard : Jeudi 1er avril, au Palais de Tokyo, à 19h30 :
Lecture par Donatienne Michel-Dansac (chanteuse et interprète) de Bastard battle (Léo Scheer) suivie d'une lecture par Nathalie Richard (actrice et
comédienne) du dernier opus de Céline Minard, Olimpia (Denoël).


Sylde 16/03/2010 20:00


J'ai beaucoup aimé l'originalité de Bastard Battle, je trouve moi aussi aussi que c'est une  auteure française à découvrir, comme Diane Meur. Je vais donc me laisser tenter par son
nouveau roman !


L'Emile 15/03/2010 19:11


Un livre qui semble tout à fait original : JE NOTE !


lougaroute 15/03/2010 14:25


J'ai lu ce livre, j'ai bien aimé, c'est un bon roman historique.