Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

13 août 2011 6 13 /08 /août /2011 19:48

RENTREE LITTERAIRE 2011

 

 

  Editions Albin Michel

 

Joshua Ferris est considéré outre-atlantique comme un écrivain prometteur. Dans ce deuxième opus, il repend la veine d'un McInerney ou d'un Franzen qui peignent le déclin et l'échec de la classe dominante américaine.

je vais prendre un peu le contre-pieds des critiques d'internautes que j'ai lues jusque maintenant.

Pour moi, Ferris renouvelle justement le genre.

 

Un jour, le narrateur, jeune avocat new-yorkais ambitieux, est atteint de marche compulsive. D'un instant à l'autre, il quitte tout, se débarasse de la plupart de ses vêtements, et marche, marche, jusqu'à épuisement, quitte à dormir dans le froid dans un terrain vague.

 

Du jour au lendemain, son quotidien bascule. Ses attaches sociales et intimes vont se désintégrer.

 

Nous vivons ce thriller psychologique de l'intérieur, le narrateur tente en vain de lutter contre ce corps étranger. Alors qu'aucun médecin ni psychologue ne trouve l'origine de sa maladie, il décide de tout quitter pour protéger son entourage....

 

Le plus poignant est l'attitude de sa femme qui ne baisse pas les bras. Elle le poursuit dans les rues, elle lui achète une combinaison contre le froid, elle l'attache dans sa chambre....

Et la fin est très romanesque....

 

Une métaphore originale de l'inconscient névrosé américain. Certes, pas une grande oeuvre littéraire mais un roman qui renouvelle le genre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires