Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 20:18

RECUEIL DE NOUVELLES

Prix de l'Académie Française 1982

 

http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/ZoomPE/4/8/6/9782843045684.jpg

 

Editions Zulma, 2011

 

Le lauréat du Prix Médicis en 2008 pour Là où les titres sont chez eux avait publié à 28 ans ce premier ouvrage ; les éditions Zulma le réédite pour notre plus grand plaisir...

 

Moi qui n'avais pas encore lu cet auteur, quelle découverte ! Une langue virtuose mise au service d'un art du récit qui honore l'imagination. Toujours à l'orée du fantastique, du récit hallucinatoire, Jean-Marie Blas de Roblès nous promène dans différents pays à différentes époques dans les tréfonds de l'âme humaine.

 

On se croirait dans une nouvelle des plus grands écrivains du 19e ou 20e siècle ; on cite d'ailleurs l'influence de Huysmans ou de Borges.

 

On éprouve autant de plaisir à rentrer dans les boutiques obscures et surannées (antiquaires, taxidermistes) de la rue Racine ou de la rue Bonaparte qu'à se promener dans les falaises battues par le vent de Belle Ile, à converser avec Saint-Louis qu'avec un moine de Santorin.

 

Blas de Roblès nous évade dans un ailleurs, pas simplement géographique ou historique. En lisant ces nouvelles, on passe une porte, celle de l'imaginaire et de la grande littérature, on se sent autre et plus riche. On entre dans un univers enchanteur intemporel...

 

Jugez-en plutôt par quelques exemples :

 

Un homme recueille d'un savant chinois un sac de riz ; il se rend compte que sur les grains de riz sont gravés tous les textes sacrés perdus de la Chine.

Un vieux fonctionnaire célibataire collectionne les plus belles femmes peintes pour "partir en voyage" la nuit tombée. Un homme passionné par les animaux empaillés rentre dans la boutique d'un taxidermiste bien particulier. Un moine détestant les femmes voit les reliques des saintes qu'il collectionne s'animer et devenir une femme vivante.....

 

C'est du grand art.Un talent pour la description inégalé, tout en rythmant parfaitement l'action. La chute des histoires est souvent très noire...

Signalons la technique du récit emboîte ; les nouvelles font souvent la part belle aux histoires racontées dans l'histoire par une autre personne....

 

Un grand écrivain méconnu à découvrir de toute urgence.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

edition dunod 10/11/2011 13:58



Y'a t'il un site pour acheter ce livre en ligne?



fermaton.over-blog.com (Clovis Simard,phD) 04/11/2011 16:58



Blog(fermaton.over-blog.com).No.13- THÉORÈME DE BABEL.


L'Oublie est un VOLEUR ?



L'écrivaine 02/11/2011 12:09



Inspiration ou défilé de la cavalerie?


 


 


Lorsque l’inspiration est présente, il faut la capter. J’ai toujours comparé l’inspiration à un défilé de la cavalerie qui suit son chemin. Imaginez que votre fenêtre est ouverte et que le défilé
passe devant chez vous. Vous n’avez pas d’appareil photo, mais vous désirez vraiment partager ce que vous voyez avec un membre de votre famille qui sera là plus tard dans la soirée.


 


S’il arrive dans la soirée, alors vous aurez encore les idées claires pour lui décrire ce que vous avez vu. S’il est en retard et qu’il arrive le lendemain, vous aurez déjà oublié plusieurs
détails...


 


... À moins de les noter! 


 


Cette façon imagée de me représenter l’inspiration et m’a toujours aidé à me souvenir d’apporter un calepin avec moi en tout temps, afin d’y noter les précieuses petites parades qui passent
(parfois rapidement) dans ma tête.


 


Aujourd’hui je prends une pause pour venir voir ce qu’il y a de neuf sur votre blog. Venir visiter votre site me détend les neurones, c’est ma pause détente de la semaine. Merci d’écrire pour
nous. J’aime me tenir au courant.


 


L.G. M.