Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 21:30

AFRIQUE DU SUD

La madone d'Excelsior

Editions du Seuil, 2004

De Zaker Mda, je vous avais déjà présenté il y a quelques années, Le pleureur, un véritable coup de coeur : une histoire d'amour entre un pleureur professionnel et son amie d'enfance, une femme qui vient de perdre son enfant assassiné, dans les années les plus sombres de l'apartheid.

Dans ce roman, on retrouve le même mélange de poésie et d'analyse politico-sociale : sur trente ans, nous suivons le quotidien d'un village d'Afrique du Sud, Excelsior. L'auteur s'inspire d'un fait divers réel : le procès de 19 femmes noires ayant couché avec des notables blancs au cours de nuits orgiaques.

Au nom de la loi sur l'immoralité condamnant les relations sexuelles entre blances et noirs, le scandale naît. Des enfants métis naissent de ce péché.

Nous suivons l'itinéraire de deux familles : les noirs, Nikki, la femme violée puis ensuite consentante. De ses amours illicites, nait une jolie métisse, Popi, aux yeux bleus et aux cheveux raides. Elle esseyera bien de la faire brunir au dessus du feu quitte à la brûler mais en vain...Les blancs, dont le demi-frère de Popi, ultraconservateur, qui voue une haine féroce aux Afrikaans qui pactisent avec les noirs...

Puis c'est la fin de l'apartheid. Le conseil municipal est ouvert aux noirs...

Le grand mérite de Zakes Mda est d'analyser cette période de transition d'un regard très critique : une population noire qui fait l'apprentissage du pouvoir, qui se grise et se coupe de l'autre partie de la population noire. Des blancs divisés entre les ultraconservateurs et les ralliés à la cause de la Nation Arc-en-Ciel.

Loin du monde politique, les personnages principaux se complaisent dans la contemplation du monde, dans la nature et dans le monde de l'art...

Chaque chapitre débute par la description d'un tableau d'un certain peintre, La Trinité, qui peint les madones dans les champs de tournesols et de cosmos. Des silhouettes déformées dans un océan de couleurs : sol jaune, soleil rouge, visages rouges et verts...Une ode aux femmes salies, outragées et surtout une multitude de couleurs, sans doute symbole de la "Nation Arc-en-Ciel" voulue par Mandela.

Alors que le frère de Popi quitte la politique pour aller jouer de la flûte sur les routes alors que Nikki et Popi se réfugient dans un champ de ruches...

L'amertume post-apartheid est sublimée par la poésie de l'écriture. L'éclosion d'une femme qui acceptera de noyer sa vengeance et acceptera au bout du compte son métissage.
Une très belle oeuvre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Annie 24/05/2011 18:21



Je viens de finir La Madone d'Exelsior que j'ai beaucoup aimé en particulier la deuxième partie qui évoque la période post apartheid. L'auteur évoque les problèmes graves( corruption,
sida,mentalités d'assistés) mais ce n'est jamais désespéré: finalement les tableaux colorés dont la description constitue le début de chaque chapître symbolise , comme vous le dites la
nation arc-en-ciel ,de même que la jeune Popi, qui a tant souffert d'être métisse, finit ,en faisant la paix avec son ascendance blanche , par réconcilier en elle  les communautés
qui se haïssent , elle est donc aussi le symbole de la nouvelle Afrique du Sud.


J'ai lu d'autres romans de jeunes Sud-africains noirs , de la génération post-apartheid. Trois sont publiés par les éditions Yago et ils sont très bons particulièrement " 13 cents" de Sello
Duiker, qui évoque un enfant des rues dans Captown. Les autres titres : After tears de Nick Mhlongo et Chambre 207 de K.Moele.



Luc 03/01/2011 20:56



Bonsoir Sylvie,


votre blog est joli, riche, captivant. J'aime bien votre empathie. Quant à ce contexte de l'Histoire en Afrique du Sud arc-en-ciel, vous le
présentez sous des couleurs qui donnent confiance : merci pour tout cela... Amitié, Luc.



jennifer 06/06/2010 19:29



bonjour,


Je recherche un livre que j'ai lu au college, dans mes souvenir , il s'agissait d'une amitié entre 1 jeune fille blanche et une jeune fille noir durant l'apartheid a johannesbourg. Pouriez vous
m'éclairer svp.


                                               
cordialement.



choupynette 03/04/2010 10:41



De cette auteure, j'ai The heart of redness dans ma pal. Ton nbillet fait remonter ce titre dans la liste des priorités :)



L'Emile 26/03/2010 15:12


Ouaw, je suis assez emballée. Il est noté sur ma liste. Et pourtant, les romans dont l'intrigue se situe en Afrique ne sont pas ceux qui me plaisent le plus.
Bien au contraire, j'ai souvent à leur repcoher leur lenteur et leurs trop longues descriptions. Mais toi tu as l'ai d'aimer les oeuvres qui traitent de cette partie du globe, j'ai remarqué que ce
n'était pas le premier sur ton site.
:)
Et celui-ci a l'air vraiment bien.