Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 19:08

Editions de L'Olivier, 2009

Ce que je sais de Vera Candida

Prix France Télévision

Véronique Ovaldé a incontestablement le vent en poupe. Après le Prix France Culture-Télérama pour Et mon coeur transparent, elle obtient un grand succès pour son dernier opus lors de la rentrée littéraire.

Il est vrai que c'est une voix à part dans la littérature française d'aujourd'hui ; fuyant l'autofiction, elle privilégie la fantaisie, l'humour, voire le fantastique en nous contant des aventures pleines de peps.

Ce que je sais...fait référence à une dynastie d'amazones sur une île perdue d'Amérique du Sud, Vatapuna. Une grand-mère, Rosemarie, pute reconvertie, devenue pêcheuse de poissons volants, se fait faire un enfant par Jéronimo, un escroc charmeur. Naît Violetta, enfant un peu attardée qui lève un peu trop ses jupons. Vera Candida, recueillie par sa grand-mère, accouche aussi d'une fille, mais veut rompre la malédiction ; elle quitte sa grand-mère pour rejoindre le continent. Elle échoue au couvent des Morues, tenu par une ancienne nazie, travaille dans une usine de paniers repas et trouvera enfin l'amour avec un beau journaliste....

Ce conte sud-américain se déroule très rapidement sur au moins quatre décennies ; c'est une ode aux femmes et à la maternité ; les hommes ne sont que d'infâmes ogres. Seule émerge la figure de l'amoureux de Vera Candida, figure du dévouement et de l'amour absolu.

Sous ses allures de conte fantaisiste, ce roman plonge dans la cruauté du monde (viols, incestes...) et aborde les grandes questions existentielles comme la transmission, l'éducation ou la mort. Véronique Ovaldé aborde de véritables destins de femmes fortes sous la forme d'épopée. Certains évoquent l'influence d'Almodovar.

Pour moi, il manque le côté fantastique de Et mon coeur transparent. Mais en choisissant d'aborder un destin de femmes sur toute une vie, l'auteur gagne sans aucun doute en épaisseur. De plus, la fin  est brillamment orchestrée avec un retournement de situation et un secret dévoilé qui donne au roman une gravité certaine.



Partager cet article

Repost 0

commentaires

L'Emile 20/02/2010 18:19


Ouaw ! Ton billet me donne franchement envie de découvrir ce livre !
Merci.
:)