Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

9 septembre 2005 5 09 /09 /septembre /2005 00:00

Jean Claude Grumberg

 

Jean Claude Grumberg, dont le répertoire est entré à la Comédie Française est l’un des seuls dramaturges français vivants à être étudié en classe.

 

Son œuvre est largement inspirée de l’expérience de l’holocauste (L’Atelier). Je vous propose de découvrir la pièce Adam et Eve, inspiré du mythe des deux créatures originelles.

 

Adam et Eve, Editions Actes Sud papiers, 1997

 

Adam et Eve sont deux personnes âgées (l’homme est paralysé) qui reviennent boire un verre dans un café des grands boulevards, là où ils ont fait la révolution dans les années 60. L’illusion d’un paradis sur terre (le communisme) est bien loin. Ils ne reconnaissent pas les lieux, ils sont devenus des petits bourgeois vivant en banlieue buvant du champagne et mangeant du fois gras aux terrasses des cafés. Le lendemain de Noël, au café, il rencontre le Père Noël, apparemment lui aussi ex-soixante-huitard.

 

Faut-il se résigner ou rêver au paradis perdu ? Eve prononce une phrase géniale, la plus belle du texte : « entre ceux qui ont quitté le parti avant nous : les traîtres et puis ceux qui sont restés après nous, les demeurés,ils restent peu de monde ». Adam et Eve ont renoncé à leurs anciennes illusions et font preuve de lucidité ; mais ils éprouvent aussi la solitude de ceux qui ont perdu leurs anciens camarades.

 

Et si au cours du repas, l’espoir en un avenir radieux revenait, en oubliant le présent : car le présent est « une soudure à la charnière du passé et de l’avenir…une mince pellicule gluante…’est cette pellicule de merde qui invariablement fait pourrir sur pied l’avenir, si radieux soit-il » Et si Adam et Eve repartait à zéro ?

 

Grumberg mélange habilement le mythe de l’Ancien Testament aux utopies libertaires du XXe siècle. Il nous livre une conception du monde et du temps ou l’avenir occupe une place primordiale. Le finale est grandiose et burlesque à la fois. Nous éprouvons à la fois de la pitié et de l’admiration pour ces deux « vieux » qui revivent le paradis un soir de Noël…Et le père Noël prononce « J’y crois encore…. »

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvie - dans Théâtre
commenter cet article

commentaires