Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

Archives

13 août 2005 6 13 /08 /août /2005 00:00

ALLEMAGNE (publié en 1917)

Après un chef d'oeuvre d'Hermann Hesse, voici l'un de ceux de Thomas Mann (1875-1955), également Prix Nobel de Littérature et grand opposant au régime nazi.

Fortement influencée par la philosophie platonicienne, son oeuvre est un appel perpétuel à la liberté de l'âme humaine.

La mort à Venise est un exemple significatif. Il s'inspire de Phèdre de Platon, où le philosophe explique à ses disciples sa théorie du beau : par l'amour, l'homme quitte le monde de la caverne et s'élève peu à peu dans le monde des idées pour découvrir la beauté et la vérité. Mais le destin du personnage principal vient contredire cette théorie.

Un vieil écrivain reconnu vient noyer sa mélancolie à Venise. Il y tombe subitement amoureux d'un bel adolescent, Tadzio. C'est pour lui l'occasion de développer les idées platoniciennes sur le beau: il croit que cette amour va le ramener à la vie. Mais une épidémie de choléra s'abat sur la lagune. Aveuglé, il refuse de quitter la ville, croyant que son amour pour le jeune homme va le sauver. Mais le destin en décidera autrement....

En fait, ce magnifique récit a pour fondemnt deux conceptions de l'amour: la conception grecque et la conception psychanalytique qui associe l'amour à la mort, les éternels Eros et Thanatos.

L'amour homosexuel n'est pas le thème central du livre, bien qu'il soit couramment cité dans les milieux gays et lesbiens. C'est d'abord une symphonie musicale sur le combat entre l'amour et la vie, Eros et Thanatos et Apollon et Dionysos. Jusqu'à aujourd'hui, l'écrivain avait placé son existence sous le signe d'Apollon, figure mythique de la raison et de la mesure. Avec la naissance de l'amour, naît la passion et donc l'ivresse, la folie menant à la mort (figure de Dionysos).

Mélangeant différentes philosophies et mythologies, ce récit est un chef-d'oeuvre de part la richesse de ses idées et surtout par son écriture flamboyante: chaque mot, s'insérant dans des phrases longues et sinueuses, respire la passion.

A signaler que ce roman a été adapté au cinéma en 1971 par le grand cinéaste italien Luchino Visconti.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

L

Magnifique récit, et film juste splendide :)


Répondre
L
La traduction que j’ai lue était très bien faite… donc j’ai aimé beaucoup ce petit chef-d’œuvre de Mann. Mon édition présentait aussi deux autres nouvelles: Tristan et Tonio Kröger.Je te conseille de lire Tonio Kröger: dans cette sorte de petit roman, Mann analyse le rôle de l’artiste ainsi que la dimension psychologique, qui on trouve constamment dans ses œuvres. En ce qui concerne « La mort à Venise », j’ai trouvé sur un site web l’interview de Thomas Mann,  interrogé par Luchino Visconti. Je te présente un petit extrait qui se lie à ce que tu as dit à propos de Eros et Thanatos : « L’histoire est essentiellement une histoire de mort, mort considérée comme une force de séduction et d’immortalité, une histoire sur le désir de la mort. Cependant le problème qui m’intéressait surtout était celui de l’ambiguïté de l’artiste, la tragédie de la maîtrise de son Art. La passion comme désordre et dégradation était le vrai sujet de ma fiction» Luca
Répondre
S
Je ne connais pas du tout ce titre. Marci de me le conseiller. De Mann, je n'ai lu que La mort à Venise et La montagne magique. L'extrait ne paraît pas sur ton commentaire. Dommage !A très bientôt et merci d'être aussi fidèle...
T
J'ai bien aimé le sujet du livre, mais je n'aime pas tellement le style de Thomas Mann. Je ne sais pas si la traduction française est fidèle à l'original allemand, mais dans l'original on se perd dans des phrases énormes sans fin. C'est la seule chose qui m'a dérangé un petit peu, mais pour le reste c'est un livre que je recommande à chacun!
Répondre
G
magnifique thomas Mann est un artiste dans le genre, j'ai lu la montagne magique, docteur fautus, la famille Buddenbrok.
Répondre