Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

6 mai 2007 7 06 /05 /mai /2007 21:09

Editions de Minuit, 2005

Voici un très beau roman d'une des grandes écrivaines françaises sur le destin d'un clandestin en France. Pas de texte engagé sur la situation des sans-papiers mais un beau portrait humain avec ses regrets, ses espoirs et ses rêves.

Diego Aki arrive en France en débarquant dans une crique sauvage. Il vient d'un pays du sud, qui n'est pas nommé, et sort de prison pour avoir participé à un mouvement révolutionnaire. Il veut dire adieu à son passé et commencer une nouvelle vie ; il est donc accueilli par l'ami de sa tante qui lui fait rencontrer une sorte de parrain local, Aigle d'or. Il devient gardien de nuit puis fait part à son protecteur de son souhait de faire du cinéma. Le cinéma qu'il avait découvert grâce à sa mère et à sa tante et qu'il va redécouvrir grâce à une ami d'Aigle d'Or. Avant de réaliser son rêve, il devra trouver sa propre voie, affirmer son individualité face aux différents réseaux...

Marie Redonnet évite tout misérabilisme ou sentimentalisme en évitant tout phrasé lyrique : la phrase est courte, simple, au présent. L'auteur concentre son attention sur l'intériorité du personnage, créant une certaine poésie au sein d'un récit sociologique : on retient tout particulièrement les passages nostalgiques où Diego se souvient de son entraînement révolutionnaire dans le désert.

Le lecteur s'identifie sans problème à cet homme à partir du moment où Marie Redonnet ne le situe pas dans un milieu déterminé. Elle ne site que des lieux et des expressions très vagues ne permettant pas de deviner l'origine de Diego. L'individu, le personnage du roman, tout en profitant de la solidarité créée par les réseaux, se méfie de tout groupe et souhaite ne compter que sur lui.

C'est grâce à l'art, au cinéma, en racontant sa propre histoire, que Diego arrivera à se réconcilier avec son passé. C'est donc plutôt un beau récit d'initiation plutôt qu'une fiction sociologique sur l'immigration.

Un beau roman humain qui a su éviter beaucoup de clichés....

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Martine Galati 07/05/2007 08:38

Merci. Je vais le lire. Bonne journée!