Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

1 août 2005 1 01 /08 /août /2005 00:00

Albin Michel, 2000

Eric Emmanuel Schmitt nous livre ici un récit hors du commun entremêlant roman historique sur le parcours politique d'Hitler et roman fantastique imaginant le destin du même personnage s'il avait été admis à l'Académie des Beaux-arts de Vienne.

Outre le fait d'avoir le mérite de rappeler qu'Hitler a d'abord été artiste avant de fonder le NSDAP et qu'il s'est toujours intéressé au monde de l'art, le roman nous livre une autre image de l'homme le plus criminel de l'Histoire.

Même s'il est hors de question de minimiser la monstruosité d'Hitler, Schmitt insiste sur certains ponits intéressants de sa personnalité et de ses actions: ainsi, Hitler a mené une croisière incessante contre l'art dégénéré (Klimt, l'art abstrait...) , art qui était alors à l'honneur lorsque l'académie l'a rejeté. D'autre part, l'art à l'honneur dans les années 2O-30 était promu par l'Intelligentzia juive. Ceci n'explique pas tout mais a le mérite de donner une explication plausible au parcours d'Hitler. Son recalage à l'Académie a fait naître en lui de multiples frustrations; Hitler a donc voulu trouver des boucs-émissaires responsables de son échec.

Voici un récit très original qui renouvelle le genre du roman historique....

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Simon 23/05/2008 17:48

Bonjour je pense que vous faites erreur en disant qu'Hitler voulait se trouver des boucs émissaires à cause de sa non-admission aux Beaux Arts. C'est lorsque l'Allemagne (nation en qui il croyait énormément) a perdue il a voulu trouvé la raison de cette défaite et la plus plausible à ces yeux fut la présence des Juifs aux hauts postes militaires.Voilà merci

Pitou 30/12/2005 23:46

Je n'ai pas encore lu La part de l'autre, je le ferais bientôt. Mais en tout cas je peux conseiller, je suis dedans en ce moment, la grande biographie consacrée à Hitler par Ian Kershaw (Flammarion) : véritable travail d'historien, précis, clair, pas romancé certes, et où l'auteur, un spécialiste désormais renommé, tente d'expliquer ce qu'a été Hitler.

Sylvie 31/12/2005 10:36

Effectivement, je connais cette bographie. Kershaw est le grand spécialiste de Hitler. A lire aussi en Folio Histoire, une synthèse "Hitler et le nazisme" : à lire pour aller au delà des clichés.
Merci du conseil !

k. 18/08/2005 14:47

Trés bon roman de SCHMITT qui sait mettre le doigt où ça fait mal: Nos illusions!