Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

19 avril 2007 4 19 /04 /avril /2007 22:50

LITTERATURE FRANCAISE -1969

La Disparition

Gallimard, collection "L'imaginaire"

Voici l’une des œuvres les plus inventives de la littérature française du XXe siècle. George Perec était membre de l’Oulipo (ouvroir de littérature potentiel), groupe d’écrivains (Jacques Roubaud, Raymond Queneau) qui a toujours mis la forme du texte, les jeux de langage au centre de leurs préoccupations. Donc, en 1969, Perec décide d’écrire un roman sans aucun E , la voyelle la plus répandue de la langue française ! (Sachez que cela s’appelle un lipogramme !). Et bien sûr il a décidé de ne pas avertir son lectorat !

 

Ce qui est génial, c’est que presque 40 ans plus tard, alors que ce livre a fait couler beaucoup d’encre, on croit lire une œuvre tout à fait normale ! C’est en cela que réside le génie de Pérec…L’intrigue, bien que fantaisiste, est tout à fait compréhensible. On remarque l’amour des mots avec les énumérations de légumes, de pays, de prénoms sans e. Deux ou trois fois, on remarque une soustraction de deux chiffres , genre cinq –trois pour dire deux, mais c’est la seule anomalie.

 

Ce qui est génial aussi, c’est que la disparition est à la fois dans la forme et aussi dans le thème ; pour vous résumer brièvement l’intrigue, La disparition met en scène le personnage Anton Voyl (Eh oui, bien sûr, il faut comprendre Antoine Voyelle !!!) qui disparaît de la circulation après avoir subit des nuits et des nuits d’insomnie. Ses amis partent alors à sa recherche. Mais peu à peu, ils disparaissent à leur tour… Quelle est l’étrange malédiction qui pèse sur ses personnages ? Sur 300 pages, vous rencontrerez une étrange pierre précieuse, une cantatrice et un prince albanais bien sanglant…Et vous aurez à la fin la solution de l’énigme à pas piquer des hannetons !

 

Cela nous fait penser une intrigue policière : enquête, énigme, mystère. George Perec nous donne certains indices :

 

L’intrigue et les personnages sont complètement déjantés, il y a de quoi y perdre son latin ! Parfois, on se sent un peu déconcertés, on n’y comprend pas grand-chose mais on y éprouve quand même beaucoup de plaisir. L’histoire est avant tout très ludique et c’est cela qui compte…

 

A noter à la fin des très belles citations de Jean Tardieu et Gérard de Nerval sur la vénération de la langue.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sylvain 24/06/2010 18:51



Je suis dessus en ce moment ! Epoustouflant !



claire 30/11/2008 13:15

ouf.... enfin grace a toi me voila satisféte de mes recherches!  

hossein Malekian 30/04/2008 12:27

la passion amoureuse dans les chose

Riff 31/01/2008 20:32

ouf, lipogramme! je me souvenais plus du mot... que je viens de retrouver grâce à toi, merci!^^

Laetitia 21/06/2007 17:07

W ou le souvenir d'enfance  est pour moi le meilleur livre de Perec mais La Disparition est un très bon livre. On voit comment cet auteur grandiose écrit avec brio.