Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

Archives

28 juillet 2005 4 28 /07 /juillet /2005 00:00

Plutôt que de parler du célébrissime Crime et Châtiment , j'ai choisi de vous parler des Frères Karamazov: ce roman foisonnant met en scène l'humanité toute entière et nous pouvons retrouver la psychologie de Raskolnikov , héros de Crime et châtiment dans l'un des personnages de ce roman.

L'intrigue est simple et tourne, tout comme C et Ch., autour d'une enquête policière: il s'agit de savoir qui de l'un des quatre frères a tué le père dépravé. Mais ce qui compte n'est pas temps l'intrigue policière que l'affrontement de caractères, la description de la psychologie des personnages; à eux quatre, les frères semblent décrirent les caractéristiques de l'espèce humaine. 

Ivan représente l'intellectuel sceptique qui énonce la célèbre citation: "su Dieu existe tout est permis". Aliocha, incarnation du bien, est le saint du roman; faisant ses études au séminaire, il veut être ordonné prêtre. Dmitri, double de son père avec qui il s'est affronté pour une histoire de femme et d'argent, incarne comme son père l'homme dépravé, ivrogne et violent. Le quatrième, fils illégitime, est le serviteur du vieux Fiodor.

Issus de mères différentes, les quatre frères qui ne se connaissent quasiment pas au début du roman, vont affronter leurs différentes conceptions de la vie.

A travers ces quatre personnalités, Dostoievski expose sa vision de l'humanité et de Dieu. L'épisode le plus célèbre du roman est sans aucun doute La légende du grand inquisiteur mettant en scène Jésus intérrogé par le tribunal de l'inquisition: Jésus a voulu apporter la liberté à l'humanité mais l'homme l'a condamné car il désire avant tout la sécurité et le bonheur. L'inquisition le condamne au nom de ce principe. Mais au dernier moment, le geôlier est gagné par la grâce et libère Jésus.....

Les Frères Karamazov permet au grand écrivain russe de développer sa conception de l'âme humaine: Dostoïevski s'incarne dans le personnage du saint Aliocha: pour lui, le scepticisme d'Ivan ainsi que le matérialisme socialiste sont à condamner: en effet, le socialisme censé satisfaire les besoins et le bien-être de l'humanité entraîne en fait une insatisfaction constante; l'homme est tenté d'obtenir toujours plus que ce qu'il a... Cela fait naître des personnages violents comme le vieux Fiodor qui sombre dans l'alcoolisme et le désir sexuel libidineux.

Au contraire, seul un retour à Dieu peut sauver l'humanité: dans le roman, Aliocha incarne cet espoir face à ses frères dépravés. L'intrigue peut nous montrer que l'humanité est définitivement condamnée mais les matérialistes et les sceptiques sont tous condamnés ... Pour Dostoievski, il existe bien un espoir de rédemption de l'humanité.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Komy 29/12/2010 15:38



Etant bibliothécaire, on pourrait penser que l'orthographe, ça vous connait ... Et bien ce n'est hélas pas le cas ... 



guary 30/01/2009 17:44

rectifier la citation:si Dieu N'existePAS,alors tout est permis.

Melaine 13/09/2008 13:03

Très grosse envie de le lire surtout en ce moment où  je (re) découvre la littérature russe.

JEAN MARC 21/03/2008 22:37

Wowww partir avec Karamazov sur une ile déserte...personnellement je préfererais tant qu'à faire partir avec l'intégrale de la collection de Play Boy !

Apprentis 21/03/2008 16:56

Je suis d'accord avec Casaploum. Rester seul sur une île avec ce livre ne serait pas de trop pour l'apprécier à sa juste valeurs, car ce que je trouve d'exceptionnel chez  Dostoïevski c'est à la fois la complexité des personnages et son implication personnelle (mais quel est donc ce cheval !).