Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

25 mars 2007 7 25 /03 /mars /2007 14:38

Microfictions, Gallimard, 2007

Microfictions

Régis Jauffret vient de remporter le Prix France-Culture-Télérama avec son roman Microfictions. Je n'ai pas lu son dernier opus, mais je trouve que ce prix est amplement mérité !

Son style est inimitable : il allie à la verve de la langue un humour décapant et une imagination débordante ! A coup sûr, c'est l'une des voix les plus originales de la littérature française contemporaine. Parmi ses oeuvres les plus connues (que j'ai lues), on peut citer Univers, Univers (une bourgeoise faisant cuire son gigot un dimanche midi s'imagine 1000 vies différentes : elle devient un chien, un braqueur de banque, un homosexuel...Une parodie acerbe de Madame Bovary ou Mrs Dalloway !) ou encore Asile de fous où le beau-père est engagé comme plombier pour dire à la belle-fille que son fils la quitte !

Vous l'aurez compris, Régis Jauffret est le romancier de personnages déjantés, sombrant dans la folie la plus décoiffante. Il renie les techniques romanesques traditionnelles : pas de psychologie, de description; les personnages sont d'abord des voix qui s'incarnent dans un discours débridé (c'est en cela qu'on peut le rapprocher de Lydie Salvayre). Microfictions, sur 1000 pages, rassemble 500 discours de deux pages ; ces récits rassemblent toute la basse et la méchanceté humaine (des histoires de viols, de meurtres...). Certains pourront critiquer le côté "malsain" de ses histoires. Mais rappelons avec André Gide qu'"il n'y a pas de bonne littérature avec de bons sentiments".

Je trouve que Jauffret fait preuve d'originalité et d'humour à côté de tous ces auteurs qui prônent l'autofiction...

Je vous conseille de lire l'article de Télérame qui lui est consacré cette semaine. Dans cet interview, Jauffret fait une brillante analyse de la littérature :

"Je ne veux pas faire le trottoir (entendez: écrire des livres insipides) pour que les gens me lisent. Si je devais répondre au besoin du lecteur lambda, j'entrerais alors dans l'industrie éditoriale, je répondrais aux études de marketing. La littérature, c'est tout le contraire. L'art ne va pas vers les gens, c'est à eux de faire le pas vers lui. Pour lire, il faut être volontaire"

Une leçon à méditer !

Avez-vous déja lu un roman de Régis Jauffret ? Qu'en pensez-vous ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

clochette 29/08/2007 13:57

Je viens de l'emprunter et pour l'instant cela me plaît beaucoup, apparemment il suit aussi l'ordre alphabétique pour le titre ce toutes ces microfictions, moi qui n'aime pas les nouvelles je suis pour l'instant séduite par ces petites histoiresqui ont en effet en commun de montrer la méchanceté et parfois le cynisme de nos sociétés, à ce titire la première histoire démarre fort !

Sylvie 29/08/2007 19:35

Finalement, je n'ai pas lu Microfictions ! Mais s'il est dans la  même lignée qu'Asile de fous, alors, cela doit être mémorable !

Loupiote 28/03/2007 15:53

je ne connais regis Jauffret que de nom mais je suis assez d\\\'accord avec sa vision de la littérature. Et cela vaut aussi pour l\\\'art. Je trouverais dommage que la peinture abstraite n\\\'ait pas droit de citée parce que beaucoup des gens y sont hermétiques. celui qui trouve les livres de regis Jauffret ou d\\\'un autre trop complexes a tout de même largement de quoi satisfaire ses envies de lectures. Quand j\\\'étais au lycée, notre prof de fançais nous a demandé de lire "lettre à un jeune poète" de Rilke. La classe s\\\'est insugée trouvant cette lecture trop difficile d\\\'accès (en 1ère littéraire, bravo!). Du coup le livre a été retiré de la liste à présenter à l\\\'oral du bac de français. personnellement, je n\\\'ai jamais trouvé Rilke opaque mais je comprend que ce soit le cas pour d\\\'autre. Est-ce à dire qu\\\'il ne faut plus enseigner Rilke ? ou le virer des étales des librairies? je décie un peu là, non?Ne me reste plus qu\\\'a découvri Jauffret.