Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

12 février 2007 1 12 /02 /février /2007 16:29

INDE (Bengale) - 1917

Editions Les Belles Lettres "La voix de l'Inde"

Vous avez sans doute vu le film Devdas en 2002, qui a remporté de multiples prix et un succès public. Mais on a en revanche très peu entendu parler du livre qui est à l'origine des neuf adaptations cinématographiques de Devdas depuis 1928 !

Ce roman a été écrit 1917 au Bengale. L'histoire est devenue une légende extrèmement populaire en Inde au même prix que Tristan et Yseult ou Roméo et Juliette en Europe. Comme ces derniers, les deux héros sont des amoureux maudits.

Devdas, le fils d'un riche propriétaires terriens, et Parvati, fille de riches commerçants, ont vécu leur enfance ensemble et sont promis l'un à l'autre. Mais la famille de Devdas, l'une castre plus élevée que la famille de Parvati, refuse le mariage. Alors que Parvati se marie à un riche veuf, Devdas noie son chagrin dans l'alcool. Au cours de sa longue déchéance, il rencontrera une prostituée, Chandramoukhi, qui tombe amoureuse de lui et qui est prête à tout abandonner pour lui. Mais le destin sera inexorable...

Je vous conseille fortement de lire la véritable histoire qui est beaucoup moins caricaturale que le film; les personnages y sont beaucoup moins manichéens. Bien qu'on y sente le rôle majeur des  castes, les parents ne sont pas d'infâmes personnages qui humilient les inférieurs. Les deux amoureux sont eux aussi beaucoup plus nuancés : ils ont un côté égoïste et violent.

Surtout, la figure de Chandramoukhi, la prostituée, est beaucoup plus développée. La pécheresse est transfigurée par son rôle de bienfaitrice. Elle apparaît comme une Marie-Madeleine qui secourt les pauvres et les malades. Il s'agit d'un personnage très attachant que l'on retrouve d'ailleurs dans beaucoup de films indiens. L'un des plus connus, Assoiffé de Guru Dutt, met également en scène une prostituée qui défend un artiste en l'aidant à publier ses poèmes. Elle apparaît comme la seule "belle âme" dans un univers hostile.

On peut reprocher certainement le côté un peu désuet de cette histoire mais les âmes sensibles seront touchées !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

demmouche soumia 16/11/2009 11:19



bonjour j'aime beaucoup votre article meme si j'ai ete touche par le film vous m'avez donnee envie de lire le roman.j'avais remarque que l'histoire des  amoureux etait inspire par la
legende de krishna et radha mais je me demande si c'est l'ecrivain du roman qui s'en est inspire ou les createurs du film qui ont fusionne entre le roman et la legende 



katell BOUALI 16/02/2007 15:13

Je pense me laisser tenter par ce roman....j'aime beaucoup la littérature indienne que je découvre peu à peu. Elle est un peu plus mise en valeur dans la perspective du prochain salon du livre où l'Inde est l'invité d'honneur.
Merci pour cette découverte.

jos du livrophile 14/02/2007 21:30

J'avais beaucoup apprécié le livre, mais était complètement passé à côté du film. Ta critique me donen très envie d'aller réparer cette erreur.. Merci de ce coup de projecteur :)

Turquoise 14/02/2007 19:48

Voilà un article bien intéressant. J'avais vu le film, et hormis les reproches que je pourrais adresser à tous les films de Bollywood, je ne comprenais pas pourquoi cette caricature ultra sirupeuse était aussi légendaire en Inde. Ton billet répond à ma question, et me donne envie de lire le livre !