Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

Archives

4 juillet 2005 1 04 /07 /juillet /2005 00:00

Prix nobel de Littérature 2004

Cette écrivain autrichienne est sortie de l'ombre avec l'adaptation cinématographique de son roman La pianiste par Michael haneke: l'histoire d'une pianiste dominée par sa mère qui entreprend une liaison masochiste avec un homme plus jeune qu'elle...

En 2004, c'est la consécration mondiale avec l'obtention du Prix Nobel de Littérature. Elle est l'écrivain de langue allemande le plus important depuis Thomas Bernhard.

Dans son oeuvre, Elfriede Jelinek dénonce l'hypocrisie et la médiocrité de la société autrichienne qui est encore marquée par l'héritage du nazisme. elle a d'ailleurs été censurée plusieurs fois dans son pays d'origine.

Les exclus , écrit en 1980, est inspiré d'un fait divers sordide: un jeune homme qui a assassiné père, mère et frère jumeau en 1965.

Jelinek y met en scène quatre adolescents désoeuvrés: Rainer, l'intellectuel de la bande, aux théories marxisantes et Anna, sa soeur jumelle, Sophie, une jeune fille de bonne famille et Hans, issu de la classe ouvrière. Ils se sentent mal dans leur peau et veulent clamer leur révolte. Ils vont s'associer pour dévaliser et frapper des passants.

Jelinek analyse avec finesse les raisons de chaque personnage: l'ouvrier Hans veut s'élever dans l'échelle sociale. Rainer incarne l'intelligence face à la médiocrité de sa famille et Sophie dénonce le matérialisme de sa famille.

L'auteur nous plonge dans le contexte social de la Vienne des années 50 : le père de Rilke et d'Anna est un ancien officier SS qui a perdu une jambe à la guerre; plongé dans l'inaction se console en devenant photographe voyeuriste. Son passe-temps favori est de photographier sa femme nue dans des positions compromettantes. Tout respire la médiocrité et l'échec.

Pour s'affirmer, les exclus n'ont plus que leur violence et leur haine. On est loin de la belle langue classique; Jelinek provoque et agresse en utilisant un langage cru et ordurier. Un roman capital sur la génération sacrifiée d'après-guerre.

Partager cet article
Repost0

commentaires

M


J'aime bien les romans de Jelinek, cet article m'a donné envie de découvrir ce roman.



Répondre
M
je n'ai pas lu "les exclus" mais un autre roman de jelinek : "les amantes" et j'ai beaucoup aimé même si c'est très noir,  peu de femmes écrivent de cette manière !
Répondre