Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

Archives

3 juillet 2005 7 03 /07 /juillet /2005 00:00

Le précurseur de 1984 d'Orwell et du Meilleur des Mondes d'Huxley ....

Eugène Zamiatine a écrit ce chef d'oeuvre en 1920, soit trois ans après la révolution russe et l'arrivée au pouvoir de Lénine. Le monde n'a donc pas encore connu Staline ni Hitler.

Dans cet ouvrage, l'écrivain russe décrit une société totalitaire qui nie toute individualité et toute sensibilité. Les maîtres mots sont rigueur mathématique (tous les habitants font les mêmes activités à la même heure; ainsi, un réveil collectif indique qu'il est l'heure de se doucher ou d'aller manger) et collectivité: les fenêtres sont sans rideau et chacun peut observer l'autre, tout le monde porte les mêmes vêtements, mange la même chose.... 

Orwell n'a rien inventé; Big Brother est né en 1920. Il a d'ailleurs reconnu s'être largement inspiré de l'oeuvre de Zamiatine pour écrire 1984. Cette oeuvre est très largement visionnaire car qui pouvait imaginer qu'en 1920, le communisme allait se transformer en totalistarisme?

Zamiatine choisit de mettre en scène un héros dissident qui découvre les plaisirs de l'individualisme en tombant amoureux d'une jeune femme; peu à peu, il va vouloir se détacher de la collectivité pour pouvoir vivre sa propre vie. Le livre est le récit de sa révolte.

Pour les admirateurs de Orwell, Huxley et Bradbury, il est impératif de connaîtres cette oeuvre majeure qui a imposé dans la littérature un genre nouveau: la contre-utopie ou desciption d'une société totalitaire qui annihile toute volonté et liberté individuelles.

Partager cet article
Repost0

commentaires

C


ce que vous appelez contre-utopie est parfois aussi appelé dystopie, lorsque l'utopie (ce vers quoi on devrait tendre sans jamais l'atteindre) est "réalisée"


 


CK 



Répondre