Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

Archives

3 juillet 2005 7 03 /07 /juillet /2005 00:00

Incontestablement le plus beau roman russe du vingtième siècle et l'un des plus beaux livres jamais écrit!

Roman exceptionnel qui vaut tout d'abord pour la richesse de ses thématiques et de ses inspirations: les relations entre Jésus et Ponce Pilate, la censure stalinienne dans les années 30-40, le diable et son chat Béhémot terrorisant les habitants de Moscou et surtout le mythe de Faust revisité dans la Russie de Staline ! Foisonnement des genres (romantisme, fantastique) et des tons (tragique et comique) sont au rendez-vous

Un écrivain, le Maître, écrit un roman sur Ponce Pilate mais n'arrive pas à le faire publier à cause de la censure stalinienne. Il vit dans un apparetement collectif, une maison des artistes, où le diable fait disparaître peu à peu les écrivains et les journalistes...

Avant d'être interné dans un hôpital psychiatrique, il tombe amoureux d'une jeune fille malheureuse en mariage, la belle Marguerite. Pour le sauver du désespoir et de la folie, elle va devenir une sorcière au service du diable, menant la vie dure aux censeurs de son bien-aimé...

Ce chef d'oeuvre mêle le plus beau des romantismes à un humour et à des scènes burlesques désopilantes:ainsi,  lediable Woland se transforme en prestidigitateur retirant les vêtements des spectateurs de l'Opéra de Moscou; les belles dames se retrouvent donc en dessous dans les rues glaciales de la ville!

Ce roman n'est pas une simple histoire d'amour comme le laisse entendre le titre; c'est une dénonciation acide de la censure stalinienne : la phrase la plus célèbre du roman : "Les manuscrits ne meurent jamais"affirme la toute-puissance de la littérature face à un pouvoir politique qui ne peut emprisonner l'esprit.

Le livre peut déstabiliser au début; en effet, les chapites font alterner la vie du Maître avec les épisodes du livre qu'il écrit sur Ponce Pilate. Mais une fois les premières pages passées, nous ne pourrer plus le lâcher !

Partager cet article
Repost0

commentaires

T


Un livre magnifique, "slave" à souhait.



Répondre
T
Un livre qu'il faut avoir lu, malgré ses imperfections.
Répondre
D
Bon, ce livre m'attend sagement et il ne devrait pas tarder à être savouré.
@+
Répondre