Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

Archives

30 juin 2005 4 30 /06 /juin /2005 00:00

Gallimard, Collection Série noire

Thierry Jonquet est l'un des plus grands écrivains français de polars avec Daeninckx , Vargas et Grangé.

Ses oeuvres mêlent une intrigue haletante à une fine analyse psychologique et sociologique.

Moloch est centré sur le thème de la douleur et de la souffrance: un matin, un groupe de jeunes enfants est retrouvé carbonisé dans un vieil entrepôt. Les visages des enfants attestent qu'ils sont morts dans d'atroces souffrances.

Une deuxième enquête se greffe: une petite fille est opérée alors que le médecin découvre qu'elle ne souffre d'aucune maladie. Les policiers vont alors enquêter chez ses parents.

L'intrigue, très noire, est génialement menée: Jonquet étudie le milieu du Body Art (art qui vise à exposer son propre corps mutilé ou blessé) mêlé à une enquête sur le syndrôme de Munchausen (le fait de s'infliger des souffrances à soi-même ou à son entourage en s'injectant par exemple des maladies dans le sang). Le livre pose de multiples questions: quelle est l'origine de la souffrance? Pourquoi pouvons-nous être fasciné par la douleur?

Jonquet mêle habilement suspens et analyse psychologique très fine.

Le titre, d'origine biblique, fait référence au dieu Moloch de l'Ancien-Testament: il exigeait chaque année un sacrifice d'enfants pour l'honorer. Coutume abandonnée par le Nouveau Testament dont le Dieu affirme "tu ne tueras point"...

Références bibliques, historiques, artistiques et psychologiques...Que de richesses dans un seul roman!

Partager cet article
Repost0

commentaires

D

Bonsoir, c'est avec ce roman que j'ai découvert Thierry Jonquet, c'est un chef d'oeuvre. Depuis, j'ai presque lu toute l'oeuvre de grand écrivain trop tôt disparu. Bonne soirée.


Répondre
M
Grande imprécision dans le commentaire du titre de ce livre. Moloch est un dieu CANANEEN, identifié par la suite par les commentateurs juifs de la bible, au satanL'ancien testament des hébreux statue déjà dans son décalogue sur l'interdiction de tuer. Le nouveau testament reprend à son compte bien sûr, tous les principes qui mènent l'homme de son imperfectibilité à sa perfection et à la construction d'un monde rédimé.
Répondre
B
à découvtir absolument Jo Nesbo et l'inspecteur Harry Hole (à lire dans l'ordre de leur parution, à l'exception de Rouge Gorge), pour moi, aussi passionnant que Millénium !
Répondre
J
Oui - bof - un peu grandguignol, c'est le souvenir qu'il m'avait laissé à l'époque, peu de souvenirs en fait. Jonquet nous rejoue à longueur de romans sa haine bien trotskyste du Stal...J'ai lu il y a quelques temps également "ils sont notre épouvante et vous êtes leur crainte". Oui, bon, et alors ? une série de clichés sur la banlieue ? trop prévisible...et le débat n'avance pas d'un pouce.
Répondre
S
Le dernier roman de Jonquet est apparemment un échec. Il reste que Moloch est pour moi un très bon polar !
A
A lire absolument, du grand Jonquet !!
Répondre