Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

Archives

29 décembre 2006 5 29 /12 /décembre /2006 13:10

Littérature francophone contre littérature hexagonale ?

Après avoir décerné cette année l'essentiel des prix littéraires à des auteurs francophones (Le prix Renaudot à l'Africain Alain Mabanckou, le Fémina à la canadienne Nancy Huston , Le Goncourt des Lycéens à Léonora Miano et le Goncourt à Jonathan Littell), le monde littéraire s'interroge aujourd'hui sur le rayonnement de la littérature hexagonale aujourd'hui.

Il est vrai qu'aujourd'hui, la littérature hexagonale n'est pas très "rayonnante" ; aucun écrivain ne peut se targuer d'avoir une renommée internationale. On l'accuse d'être trop nombriliste , à l'exemple de Christine Angot ou Annie Ernaux.

On compare un peu la situation française à celle de l'Angleterre qui à travers la "World Fiction" a su "dynamiser" sa littérature avec des écrivains issus du Commonwealth : Salmann Rushdie ou Zadie Smith par exemple.

Je pense qu'il est judicieux d'avoir mis à l'honneur des écrivains francophones. Il faut tout de mème rappeler que la France compte sur sa langue et sa culture pour être présente dans le monde.

Quant à la littérature strictement hexagonale contemporaine, il est vrai que nous n'avons plus de Sartre ou de Camus ou encore Gide qui ont eu tous les deux le Prix Nobel de Littérature. Très peu d'écrivains sont connus à l'étranger.

Cela ne veut pas dire pour autant que la littérature française d'aujourd'hui n'est pas intéressante même si elle s'exporte très peu. On peut citer tout de même les grands comme Olivier Rolin et JMG Le Clézio qui bénéficient d'une certaine renommée.

 

Et ne pas oublier Claude Simon (Prix Nobel, plus connu à l'étranger qu'en France !!!) et Julien Gracq, parmi les plus grands écrivains de ce siècle !

Que pensez vous de ce débat ?

Pour vous, quelle est la place de la littérature française aujourd'hui? Comment la jugez-vous par rapport aux autres littératures?

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Je connais par contre quelques auteurs contemporrains qui sont connu à l'étranger ou qui devrait le devenir, par xemple Pierre Pevel (écrivain géniallissime de fantasy) qui va être traduit en anglais ! Une première qui mérite d'être souligné ! En effet on traduit rarement nos auteurs de fantasy en anglais et l'on sait bien que lorsqu'il sont traduits en anglais rien n'est moins important pour les faire connaître de tous.Il y a également Amélie Nothomb (qui n'est pas française mais belge je sais) mais qui est traduit dans le monde entier donc ...Puis Sophie Audouin-Mamikonian l'auteur de la décologie Tar Duncan traduite dans le monde entier.Voilà deux-trois écrivains récents qui sont connus à l'étranger ! C'est peu mais c'est déjà pas mal !
Répondre
P
La situation de la littérature française contemporaine me désespère. Pourquoi n'a-t-on pas de jeunes auteurs qui soient à la fois reconnus et traduit? Pourquoi les auteurs français semblent devenir dingue quand ils approchent des médias de masse et pourquoi nous parle-t-on d'art quand on nous refile Angot? Je me demande si le malaise n'est pas d'abord dans l'édition. Pas de reconnaissance et de support de la littérature sans éditeur audacieux mais aussi assez bien placé pour faire connaitre ces auteurs que nous avons certainement, quelque part, loin des Angot, Camille Laurens et tout les autres clones de supermarché.Je ne crois pas que le problème soit le nombrilisme de nos auteurs. Des nombrilistes qui auraient le talent de Nicholson Baker ou de Kenzaburo Oé pour parler en détail du quotidien le plus banal c'est tout ce que je pourrais espérer. Si seulement nos auteurs "littéraire" pouvait emprunter un petit peu de l'idée que la littérature demande beaucoup de travail et de technique à certains de nos bons auteurs populaire (Pelot, par exemple). Mais surtout, si seulement nos éditeurs les plus reconnus, aimaient la littérature et la cherchaient pour ensuite venir la représenter.Franchement je trouve ça problématique qu'on ait à la fois toutes les possibilités matérielles et légales tout en ayant personne parmis ceux des éditeurs bien positionné pour nous dire j'ai trouvé untel, qu'est ce que vous en pensez?
Répondre
S
Il est vrai que le marché est dominé par quelques éditeurs qui cherchent d'abord à faire du chiffre. Les éditeurs comme Le temps qu'il fait par exemple ne sont pas assez connus. Citons tout de même de grands écrivains contemporains comme Sylvie Germain, Hubert Mingarelli et Dominique Mainard qui , hors circuits commerciaux, redorent le blason de la littérature française !
U
mon sentiment est la litterature francaise contemporaine est une litterature de deuxieme ordre, il y aucun ecrivain, a l'exception de Le Clezio, de grande envergure, c'est une litterature du 'moi, je', une litterature qui celebre l'obsession narcissique.
Répondre
G
Je trouve que tous ces écrivains etrangers qui ecrivent en Français montrent que notre langue est belle. C'est très agréable d'avoir été choisi.
Et puis il y a plein de très bon écrivain français contemporains : Alice Ferney, Anna Gavalda, Eric-Emmanuel Schmitt, Jean d'Ormesson, Jeanne Benameur, Eric Holder....
La langue française et la littérature se portent plutôt bien ...
Répondre