Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

Archives

21 juin 2005 2 21 /06 /juin /2005 00:00

TURQUIE 

Orhan Pamuk , grand écrivain turc contemporain, nous plonge dans la ville d'Istambul au XVIe siècle. L'Empire Ottoman commence à s'ouvrir à l'extérieur en commerçant avec la République de Venise. Admiratif devant les portraits de la Renaissance, le sultan demande à ses miniaturistes de faire un portrait de lui à l'italienne. C'est alors que l'un des peintres du roi est assassiné...

Ce polar historique est basé sur le fossé culturel existant entre un Occident marqué par l'individualisme et l'amour de soi et un Orient ou Dieu est encore très présent. Pamuk nous fait découvrir tous les secrets des peintres de la cour du sultan. Pour eux, leur talent excelle lorsqu'ils sont arrivés à copier un modèle existant depuis l'Antiquité. Il n'y a donc aucune place pour la création et l'originalité de l'artiste. La création de l'artiste est une notion typiquement occidentale née à l'époque de la Renaissance.

En Orient, à l'époque des sultans, le talent est d'abord basé sur la mémoire: un génie devra reproduire à l'identique les modèles codifiés. Devenir aveugle demeure ainsi la sublime récompense: le peintre, guidé uniquement par ses propres mains et ses souvenirs, doit arriver à se remémorer le modèle. Il existe d'ailleurs des peintres qui se sont volontairement crevé les yeux...

Dans la cour du sultan, les peintres sont prêts à tout pour obtenir la place de premier peintre du sultan; ce roman enquête sur ces luttes internes à la cour. Les lecteurs romantiques seront également ravis: l'enquêteur doit retrouver l'assassin s'il veut épouser la fille du directeur de l'école des peintres.

Ce roman foisonnant, polyphonique (les narrateurs sont les différents peintres suspects) ravira les lecteurs férus d'Art et d'Histoire et aussi de romans d'aventures !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Gulnaz 16/09/2010 10:49



Bonjour,


Et bien moi, j'ai a-d-o-r-é ce livre. J'ai tellement aimé ce livre que j'ai voulu découvrir d'autres PAMUK, et j'ai pas du tout aimé les autres car illisibles, trop lourd, trop long, histoires
déprimantes ...


Pour le ce livre "benim adim kermezi" (mon nom est rouge), j'ai apprécié le fait qu'il fasse parler tous les personnages est une approche surper intéressante car on sent vraiment chaque
personnage. Surtout le meurtrier : il nous explique pourquoi il a agit de la sorte.


L'humour que l'auteur déploit est génial : je reconnais les expressions typiquement turques. J'ai bcq ri.


C'est un livre spécial, certes, mais il est si bien raconté que l'on se croit vraiment dans les rues d'Istambul de l'Empire Ottoman, en plein hiver.


Je le conseille souvent pour ceux qui veulent découvrir un autre style, une autre écriture et une autre culture...


Gülnaz


 


 



pom\\\' 12/02/2007 10:02

la façon dont l'auteur présente son histoire en donnant la parole à chaque personnage et objet qui ont un rôle dans cette enquête est très interressante, on est un spectateur à qui on raconte une intrigue, toutefois il est long et devient difficile à finir, je l'ai posé puis repris plusieurs fois .

Marie 03/04/2006 11:58

Bonjour,
J'étais très enthousiaste en commençant ce livre mais j'ai eu beaucoup de mal à le finir. Et j'avoue que je suis un peu déçue. Je n'ai réussi à accrocher ni avec lintrigue policière, ni avec l'histoire d'amour ! Dommage !
Mais ca ne me décourage pas de lire "Neige" !