Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

30 novembre 2006 4 30 /11 /novembre /2006 22:08

LITTERATURE FRANCOPHONE - CONGO

Prix Renaudot 2006

Ca y est, j'ai enfin lu le dernier Mabanckou ! J'avais beaucoup aimé son premier roman African Psycho. J'ai littéralement dévoré celui-ci ! On retrouve son humour et beaucoup d'originalité.

Le personnage qui narre l'histoire est donc un porc-épic qui nous raconte sa vie de "double nuisible" d'un homme dans un village africain. Car en Afrique, les hommes peuvent avoir soit un double bienfaiteur (notre ange gardien occidental), soit un petit animal pernicieux qui peut faire le mal ; on entre alors en contact avec lui grâce à une sorte de boisson chamanique.

Et voici donc notre porc-épic qui va lancer des pernicieuses épines vers les ennemis de Papa Kibandi. Mais voici que notre héros de porc-épic nous raconte son histoire après la mort de son maître. Que s'est-il donc passé? C'est ce que va nous raconter notre personnage....

Mabanckou mêle savamment la culture occidentale ( recours à la fable : un animal humanisé juge l'action des hommes, références littéraires) et les coutumes africaines qu'il traite avec humour (la scène de l'enterrement où le mort désigne son assassin en faisant bouger le cercueil est hilarante !).

Le récit est une réécriture de la fable de La Fontaine, Le rat des villes et le rat des champs : un animal quitte son champ car il a envie de découvrir le monde des hommes. D'abord subjugué par cette société, il sera amené à revenir sur ses premières convictions.

Le style peut certes déconcerter (je pense notamment à Anne-Sophie ! (www.lalettrine.com)  : il n'y a aucun point et la ponctuation n'est assurée que par des virgules ! En ce qui me concerne, j'ai été charmée par ce rythme mélodieux de la phrase. Il y a des poses et cette écriture n'a rien à voir avec un essai expérimental !

Ce livre se dévore en une journée ...vous l'aurez compris, je suis fan de Mabanckou ! Il y a tellement peu d'humour dans la littérature contemporaine ! Son style me fait un peu penser au style d'Eric Chevillard qui pour moi est le meilleur romancier satirique français.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

JEAN MARC 10/03/2008 22:58

il faut rajouter à vos lectures, du même auteur "verre cassé" et surtout "african psycho"

Arlette 25/10/2007 15:27

Je viens de découvrir votre blog.je viens de finir mémoires d'un porc-épic et j'ai beaucoup aimé.L'absence de ponctuation ne m'a pas gênée .Bonne journée

Sylvie 27/10/2007 11:57

Merci et bienvenue sur Passion des livres !

gangoueus 20/07/2007 21:43

Bonjour,Je découvre avec plaisir votre espace. Je souhaite apporter une petite correction : Le premier roman d'Alain Mabanckou est  Bleu, blanc, rouge édité chez Présence Africaine. Je comprends aisement que ce roman partage le public. Le style est innovant. Mais le contexte du roman est celui des croyances magico-religieuses congolaises dont les clés peuvent être difficiles à cerner quand on est pas bercé dans cette culture.Le cas du cercueil qui danse et qui se dirige vers "l'auteur" du forfait s'inscrit dans cette logique.Bien à vous,Gangoueus 

jean-francois 06/12/2006 21:18

je n'est pas aimé ce livre. désolé...

Douja 04/12/2006 20:58

Bouhhh ! Je vais jamais réussir à faire baisser cette liste !
Merci Sylvie. Et un de plus, un ! ;-)