Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

30 juillet 2006 7 30 /07 /juillet /2006 14:58

Actes Sud Papiers, 2006

Olivier Py est l'un des auteurs/acteurs/metteur en scène les plus joués en France. On a pu voir récemment  l'ensemble de ses pièces au Théâtre du Rond-Point. Il écrit également des romans.

Je l'avais découvert avec Jeunesse, une pièce mystique sur fonds d'inceste. Son écriture, très belle, est d'un profond lyrisme.

Dans ces deux pièces, il renouvelle la technique du "théâtre dans le théâtre" en rendant un vibrant hommage à son métier d'acteur/metteur en scène.

Illusions comiques présente un metteur en scène "Moi-même" qui voit son quotidien bouleversé par le succès retentissant de l'une de ses pièces. L'homme de théâtre, traditionnellement marginal, devient alors l'égérie de l'élite politique et culturelle. Mais le succès sera de courte durée...

Cette pièce de réflexion sur le théâtre est étonnement drôle et bien construite. Ce sont les personnages, acteurs dans la pièces, qui prennent différents masques, et jouent à tour de rôle le président de la République, le ministre de la Culture et même le Pape ! Ces derniers vont tenter de "récupérer" l'artiste. Même Dieu va vouloir devenir un homme de théâtre !

Et puis c'est la débandade à cause d'un...malheureux hareng fumé que dit ne pas aimer l'artiste !!!Le martyr commence...Finalement, le poète retrouvera peu à peu ses esprits et ses acteurs pour créer une autre pièce.

Sous ses allures burlesques, Olivier Py, célèbre le véritable théâtre qui n'a besoin que de lui même pour exister. Il renoue également avec le théâtre lyrique traditionnel reposant sur la parole à l'opposé du théâtre intellectuel vide de sens. Ainsi un metteur en scène moderne monte Vide Shakespeare Hypothèse antimatière numéro 26 et son chien s'appelle Concept !

Olivier Py célèbre la parole lyrique qui procure une joie immense à l'homme de théâtre. Finalement, la gloire du poète vivant est peu de chose car la parole est éternelle...Py règle ses comptes avec l'esthétique contemporaine; une phrase à retenir : "Dans le théâtre classique, l'homme comprend qu'il lui reste encore la liberté de dire, le vingtième siècle n'a pas compris la tragédie. Il n'a pas écrit de tragédies, il a fait des films catastrophe. Il lui manque la joie tragique".

Epître aux jeunes acteurs pour que soit rendue la parole à la parole

C'est justement cette parole qui est au centre du discours du poète dans ce court texte commandé par le directeur du Conservatoire national supérieur d'art dramatique. Le poète-tragédien s'adresse aux jeunes acteurs pour leur faire part de la beauté de la parole théâtrale.

Le poète, habillé en tragédienne (joué par Olivier Py lui-même), parle avec un "rabat-joie"un responsable de la culture et avec le ministre de la communication. Il fustige la société de spectacle actuelle (la télé, le sport) qui s'est compromise dans la médiocrité et l'absence de sens. Pour lui, le théâtre est "la parole (qui) est cet amour qui s'incarne dans l'oralité sous la forme d'une promesse"

C'est un acte de partage tel que le montre la phrase "je te donne la parole" ; elle rétablit le lien entre les hommes, elle fait que l'homme est homme.

"Et quand l'exercice de la parole est ravalé à la communication animale d'un besoin, quand on doute qu'il y ait de la parole dans la parole, quand on méprise les mots, quand on crotte le lyrisme, on assassine le fait humain dans sa plus grande vertu"

Nul doute qu'Olivier Py est habité par son art. Son art est emphatique, mystique, pour notre plus grand plaisir. Il réintroduit un souffle lyrique dans le théâtre contemporain.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvie - dans Théâtre
commenter cet article

commentaires