Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

3 juillet 2006 1 03 /07 /juillet /2006 09:19

MEXIQUE -CLASSIQUE

Gallimard "Du monde entier" - Ouvrage écrit en 1955

Voici l'un des grands classiques de la littérature latina. Juan Rulfo a été unanimement reconnu comme un précurseur du "réalisme magique" par Carlos Fuentes, Alejo Carpentier et Octavio Paz.

Ce roman peu commun s'inspire ainsi du surréalisme (Juan Rulfo avait rencontré André Breton au cours de son séjour à Paris ) en mêlant rêve et réalité, vivants et fantômes du passé, présent et passé.

Il s'agit avant tout de la recherche d'un père : Juan Preciado arrive au village de Comala après la mort de sa mère qui lui a demandé de retrouver son père inconnu, Pedro Paramo. Mais lorsqu'il arrive dans ce village perdu, des silhouettes fantomatiques lui déclarent que ce village est abandonné depuis longtemps et que Pedro Paramo est mort !

Juan Preciado va peu à peu comprendre que les personnages qu'il rencontre sont morts eux aussi. Ces fantômes du passé vont lui raconter l'histoire du village et lui décrire la personnalité du seigneur Pedro Paramo. Ce dernier a fait régner la terreur et la corruption dans ce village ; les femmes racontent leur viol ou leur mariage forcé. Puis la révolte gronde : on assiste à la formation des bandes de Pancho Villa. La mort de Pedro Paramo marque la fin d'une époque : celle de la domination injuste des grands seigneurs sur la communauté paysanne.

D'abord considéré comme un roman paysan, indigéniste sur les Indiens du Mexique, cette oeuvre est considérée aujourd'hui comme l'un des grands romans latino-américains, typique du "réalisme magique" : ce sont les revenants qui mènent la danse et qui racontent l'histoire de Paramo.

Au début, l'histoire est un peu déroutante car le récit fait alterner le dialogue entre le fils et les villageois avec l'histoire passée du village. Mais au fur et à mesure, ce mélange de temps ne pèse en aucun cas sur la compréhension du texte.

Un roman à réserver aux amateurs de revenants et aux amoureux du Mexique !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Florence 10/07/2006 18:51


Au début c'est un peu déroutant, je me suis égarée dans ces dialogues fantomatiques puis retrouvée, et enfin le vrai visage de Pedro Paramo se dévoile et c'est tout un village qui revit dans les chuchotements. C'est bien écrit et l'on se laisse porter par le récit de ces âmes errantes.