Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

13 juin 2006 2 13 /06 /juin /2006 22:36

INDE - Booker Prize 1997

Gallimard, 1998

Arundhati Roy est la plus célèbre écrivaine indienne de langue anglaise avec Anita Desaï. Elle est également connue pour ses engagements politiques contre le nucléaire et pour la défense de l'environnement (Le coût de la vie).

Dans son premier roman, grand succès international traduit en plus de 30 langues, elle dénonce l'injustice de la société indienne fondée sur le système des castes.

L'histoire est vue à travers le regard de deux faux jumeaux, Rahel et Estha Kochamma, qui à la suite d'un drame familial, devront se séparer. Les deux enfants vivent en Inde entourés de leur grand-mère et de leur oncle, gérants d'une usine de conserverie. Issue de la bourgeoisie chrétienne de la province de Kerala, la famille compte bien garder son rang et se défendre contre la menace communiste qui se répand en Inde au début des années 50. La tante Baby Kochamma, vieille fille amoureuse d'un prêtre irlandais, est la première à défendre des positions. Au milieu de tout ce petit monde pittoresque, il y a Ammu, la mère divorcée des deux jumeaux, éprise de liberté et qui va découvrir l'amour dans les bras de Velutha, un intouchable (caste la plus défavorisée de l'Inde qui touche les matières impures : viande, ordures...) . La vengeance de la famille sera terrible....L'intouchable, désigné par Ammu, le Dieu des petits riens, sera immolé sur l'autel de l'honneur familial....

Le roman prend la forme d'un récit à énigmes et à tiroirs. Dès le début, nous savons qu'il y a eu la mort d'un enfant, la fille américaine de l'oncle Chacko. On devine que les deux jumeaux et que Velutha sont mêlés de près ou de loin à la mort de l'enfant. Petit à petit, grâce à des flash back sur le passé de la famille Kochamma, aux scènes du présent mêlées à celle du passé, le lecteur découvre la véritable histoire de cette famille et comment "ils en sont arrivés là".

Cette oeuvre tire sa force du langage employé qui est celui de l'enfance. Derrière le tragique de la situation, il y a aussi l'humour provenant des expressions enfantines et de leur incompréhension de la situation.

A travers ce récit d'enfance plein de poésie, Arundhati Roy nous livre un récit engagé contre la société inégalitaire de son pays. Cette belle histoire d'amour est aussi l'occasion de découvrir tout un pan méconnu de l'histoire indienne (émergence du communisme chez la communauté des intouchables...°

Partager cet article

Repost 0

commentaires

isabelle 07/08/2009 10:07

Bonjour !
je viens de lire le Dieu des Petits Riens, qui est, je pense un des meilleurs livres que j'ai lu ces derniers temps! comme vous le dites, un livre qui dénonce la société des Castes, mais qui est aussi plein d'humour et de poésie. Ce livre me fait penser un peu à du Faulkner, car les sensations, les couleurs, les odeurs y sont extrèmement bien rendus.
Certaines scènes sont extrèmement poignantes : la mort de Ammu, toute seule dans sa chambre d'hôtel, le départ de Estha...
Ah ! juste une petite chose !  La fille de Chako, Sophie Mol, n'est pas américaine, comme vous l'écrivez, mais anglaise! ...ce qui est important, quand on connait les 'liens' entre les deux pays...cordialementisabelle

pauline 11/01/2009 14:52

Je crois pouvoir dire que la fille de Chacko est anglaise et non américaine, mais il se peut que je me trompe. En plus de l' histoire de castes, il faudrait aussi à mon avis parler de ce qui est très présent dans ce livre, c'est à dire l'influence de la colonisation anglaise même après que l'Inde soit devenus indépendante.

christelle 21/10/2007 17:47

C'est le premier livre indien que j'ai lu .... j'ai adoré : le style, l'histoire appréhendée par les yeux des enfants !!! C'est vraiment plein de finesse et d'émotions.

Sylvie 21/10/2007 19:39

Il est certes très bien, très émouvant mais ce n'est cependant ^pas un coup de coeur mémorable pour moi.

Florence 14/06/2006 09:45


Ça fait un moment que ce livre m'attend patiemment sur l'étagère de ma bibliothèque, maintenant que tu en as fait une belle description je suis bien tentée de l'ouvrir. ;-)