Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

11 juin 2006 7 11 /06 /juin /2006 21:32

Editions Le temps qu'il fait, 2006

Georges Bonnet est un jeune écrivain de plus de 80 ans ! Enseignant à la retraite, il a d'abord écrit de la poésie avant d'écrire ce magnifique roman sur la vieillesse et le temps qui passe.

Cette oeuvre confidentielle met en scène Emile,un retraité septuagénaire qui rencontre Louise,une vieille dame de son âge, autre âme solitaire, sur un banc public. Petit à petit, les deux êtres se rapprochent et l'homme veuf  va habiter chez la vieille fille qui vient de perdre sa mère ; il lui rend de petits services , elle lui adresse des petits mots gentils, lui tricote des écharpes.

Histoire d'amour ? Ce serait trop simple car tout est dans le non dit. Bonnet s'interdit toute emphase lyrique en choisissant de s'intéresser , tel un impressionniste, aux petits détails : un mot, un geste évocateur, une attitude, un petit cadeau.. Les deux congénères se vouvoient ce qui renforce la subtilité de leurs rapports.

Puis un incident minime va bouleverser le quotidien des deux vieillards : un mendiant philosophe va peu à peu s'immiscer dans la maison de la vieille célibataire suscitant la jalousie du "premier élu" : ce dernier va donc décider de quitter son domicile d'adoption et de renouer avec sa vie de solitaire.Nous dégustons alors une formidable description de la vieilesse : de courtes phrases décrivent le milieu qui entoure le vieux monsieur : un oiseau qui chante, une feuille qui tombe, un bruit chez le voisin ; le personnage n'existe plus que par ses sensations. Petit à petit, la solitude laisse la place à la nostalgie de la relation privilégiée qu'il a entretenue avec Louise ; il se promènedans son quartier, l'aperçoit.

Mais au pays de la vieilesse, les sentiments se taisent et se terrent dans l'âme. Cette merveille de délicatesse et de subtilité nous touche au plus profond de nous. Sans le moindre artifice, grâce à des phrases simples décrivant les sensations du quotidien, Georges Bonnet nous fait ressentir une vive émotion.

Bravo encore aux éditions Le temps qu'il fait qui nous font découvrir des écrivans confidentiels plein de talent. Dans la lignée de Georges Bonnet, je pense notamment au "vieillard" Jacques Chauviré, décédé en 2005, qui nous avait émerveillé avec Elisa

Article paru le 17 juillet 2005

 Jacques Chauviré a été découvert dans les années 50 par Albert Camus qui est à l’origine de la publication de son roman. Médecin de profession, plusieurs de ses romans vont évoquer sa relation avec ses patients.

Mort cette année à l’âge de 92 ans, ses romans ont été republiés en 2003 aux éditions Le Temps qu’il fait. Je vous propose la lecture du magnifique petit roman Elisa

 Elisa, Editions Le temps qu’il fait, 2003

L’auteur se souvient de son enfance lors de la guerre 14-18 Son père est mort au front;l'enfant de 5 ans est donc entouré de « ses femmes » : sa mère, sa grand-mère et sa sœur. Un beau jour, une gouvernante de 18 ans est embauchée : le jeune garçon va tomber sous le charme…

Chauviré décrit magnifiquement l’éveil de la sensualité du jeune enfant. L’amour platonique naît d’un contact, d’une odeur, d’un regard. Le vieil homme se souvient avec émotion de son premier amour éphémère. Elisa est à la fois "amante" et mère, sa chair sentant bon le lait et l'amande. Il retrouvera Elisa des années plus tard en tant que patiente…

 Un très beau roman classique sur le monde de l’enfance : l’écriture, très sensuelle, nous plonge au cœur de des rêves et des espoirs du jeune garçon. Mais c'est aussi l'histoire d'un vieux monsieur qui, au soir de sa vie, se souvient de ses premiers émois...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires