Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 16:11

1846



Editions Robert Laffont, collection "Bouquins"

Joseph Balsamo, 1er tome de Mémoires d'un médecin, inaugure une trilogie consacrée au crépuscule de la Monarchie et à la Révolution française.

Moins connue que les romans consacrés à la Renaissance (La Reine Margot) et au Grand Siècle (Les Trois Mousquetaires), cette trilogie, dans la plus pure tradition du roman feuilleton, mêle personnages historiques (Louis XV et Louis XVI, Marie-Antoinette, la Comtesse du Barry, Rousseau, le Cardinal de Rohan) à des personnages fictifs occupant souvent le premier plan.

Alexandre Dumas s'est inspiré du personnage historique, Joseph Balsamo, Comte de Cagliostro, aventurier italien,alchimiste, sorcier et franc-maçon, impliqué notamment dans l'affaire du collier de la reine, pour imaginer un complot visant à anéantir la monarchie. C'est ainsi que le roman commence par une nuit d'orage, aux accents apocalyptiques : réunis sous l'autorité du Grand Cophte, la société des illuminés jurent de mettre fin aux monarchies pour permettre l'avènement de l'homme nouveau. Joseph Balsamo est envoyé en France pour sonner le glas de la royauté déjà bien malade...Il y rencontre Marie-Antoinette à qui il prédit un avenir funeste....

A partir de ce moment, les intrigues se chevauchent et se croisent : les amours vilipendés de Louis XV et de sa favorite, la comtesse Du Barry, la révolte des parlements suite au renvoi de Choiseul, le mariage de Louis XVI et Marie-Antoinette, les manigances de Richelieu pour éloigner la Du Barry...Voila pour le côté politique. Du côté "fictif", les aventures de la famille de Taverney, Maison-Rouge, le père, le frère et la fille, Andrée, qui voit leur vie changer lorsque Marie-Antoinette jure d'emmener à Versailles les premiers français qu'elle rencontre sur son chemin en sortant de Strasbourg. Le baron, Philippe et Andrée quittent donc leur petite baronnie pour les fastes de Versailles, suivis par le valet Gilbert, apprenti philosophe féru de Rousseau, qui est fou amoureux de la noble Andrée....

Ainsi, sur 1200 pages, les intrigues foisonnent : amours, politique, alchimie, sorcellerie, philosophie ; Dumas, l'écrivain démiurge, mêle le roman fantastique (l'alchimie, l'élixir de vie, médiums....) au roman politique, la comédie d'intrigues (de cour, amoureuses) au roman d'apprentissage. Le personnage de Gilbert, l'apprenti philosophe, prétri des principes du contrat social, fuit la campagne pour découvrir la boue parisienne ; amoureux transi, il découvrira à ses dépends que l'amour fait commettre des actes irréparables.
Le roman marche par étapes, s'appesentissant un moment sur les intrigues de cours, puis ensuite sur les aventures de Gilbert et enfin sur celle de Balsamo.

Le style est très proche du théâtre ; pratiquement que des dialogues et un art consommé du mélodrame, des rebondissements, de la machination. Parfois, nous avons l'impression d'être dans une pièce de boulevard : on se déguise, on écoute aux portes...

Assurément, on rentre pour deux semaines dans un univers complet qui ravit autant les amateurs d'Histoire (d'autant plus que le règne de Louis XV est très peu représenté dans la littérature française) que les amateurs de romans feuilletons.

L'aventure se poursuit avec Ange Pitou et Le collier de la Reine et La contesse de Charny, jusqu'à l'année 1792.

A noter qu'entre la boue de l'aristocratie et le sang du peuple, Alexandre Dumas se ralliera au Second Empire, exécrant à la fois l'aristocratie décadente et la folie meurtrière du peuple.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mimi 29/01/2009 20:48

j'addor alexendre dumas et son jenre d'ecriture ,je suis entrain de lire l'un de ses bouquins qui est le collier de la reine avec son style je trouve ses ecriture au top et j'esper bien lire ses autres livres .