Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

29 décembre 2008 1 29 /12 /décembre /2008 21:45

Nouvelles de NATSUME SOSEKI

Le goût en héritage, échos illusoires du luth

Editions Le Serpent à plumes

Natsume Soseki est le fondateur du roman moderne japonais au XIXe siècle. On lui doit notamment le poétique Oreiller d'herbes

Ces deux nouvelles sont particulièrement caractéristiques du style de Soseki : mêlant réel et fantastique, les récits sont à la fois très poétiques et teintés d'ironie ; le comique, voire le grotesque se conjuguent avec la gravité des situations

La première nouvelle met en scène une jeune homme en proie aux superstitions japonaises sur les fantômes. Il vient se plaindre à un ami de l'attitude irritante de sa vieille servante qui le met constamment en garde sur l'influence néfaste des esprits : il doit déménager s'il ne veut pas que sa fiancée meurt...car sa maison est mal orientée...Tout commence sur le ton de la blague puis l'horizon s'obscurcit quand l'ami lui déclare qu'il connaît une femme qui est morte de la même maladie. A son retour, notre héros est en proie à la peur de la mort. Il croise des silhouettes bizarres et entend des aboiements suspects. Une nuit de terreur commence...

Le deuxième récit, ayant également pour thème la mort, se déroule lors de la guerre russo-japonaise en 1905. Le narrateur vient de perdre à la guerre son meilleur ami, Kô. Il se rend chez la mère de l'ami pour la consoler et sur la tombe de kô. Il y distingue la silhouette d'une très belle femme inconnue, qui vient déposer des chrysanthèmes blanches. Obsédé par cette silhouette énigmatique, il s'improvise détective pour percer le secret de cette mystérieuse fiancée.

Sur des thèmes lugubres, Soseki parvient à rendre ses récits très vifs par le recours à la dérision. Les deux narrateurs frisent souvent le ridicule ; le premier se gausse des superstitions de sa servante ; mais il est terrorisé lors de sa promenade nocturne et se cache sous ses draps chez lui !
Le deuxième est imbu de sa personne : en bon scientifique, il se targue d'avoir trouvé la bonne méthode pour percer le secret de la jeune femme.Il hésite aussi à utiliser les salles méthodes des détectives car il est d'une honnêteté à toute épreuve...

Ces passages très ironiques alternent avec des descriptions magnifiques de paysages ou de portraits, très poétiques. Des passages très oniriques ,comme la promenade nocturne entre rêve et réalité, sont de toute beauté.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

JADE 26/02/2009 17:37

Eh bien pour l'instant je suis en train de lire " Le mineur " de Soseki et j'attends...(P.116) avant de pouvoir adhérer à la lecture.... Cette mélancolie sans fin...ces nuits ou ténèbres...cette méditation sur la fragilité humaine ....ouf...tout celà manque de relief....à moins que les pages suivantes me fassent dire ...enfin...le contraire...

Une Ville Un Poème 30/12/2008 21:51

Excellent ouvrage !

Tania 30/12/2008 09:45

Belle chronique, merci. On y retrouve bien l'univers de Soseki, délectable et mélancolique.