Archives

Recherche

Recommander

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Vendredi 21 avril 2006 5 21 /04 /Avr /2006 19:59

ISLANDE - ROMAN POLICIER

 

Editions Métailié, 2005

 

Arnaldur Indridason est sans aucun doute l'une de grandes découvertes littéraires de 2005-2006. Merci aux éditions Métaillié !

 

Il y a quelques semaines, je vous livrais mon enthousiasme pour La femme en vert . La cité des jarres est en fait son ^premier roman traduit en français.

 

On retrouve l'inspecteur Erlendur, figure du flic malheureux dans sa vie privée : solitaire, divorcé de la mère de ses deux enfants depuis 20 ans, il a maille à partir avec sa fille, Eva Lind , droguée et enceinte.

 

Dans un cité portuaire d'Islande, un vieil homme est retrouvé assassiné dans son appartement. Apparemment, il s'agit d'un petit vieux sans histoire. Mais Erlendur va vite découvrir la face cachés du personnage : on retrouve dans son bureau la photo d'une tombe d'une petite fille. Le fichier de son ordinateur est bourré de sites pornographiques. Sur le cadavre, on retrouve un papier mystérieux où est écrite une phrase mystérieuse : "Je suis lui" . Erlendur va alors partir à la découverte du passé peu réjouissant de cet individu et trouver l'origine du meurtre. Holberg, le vieil homme assassiné, aurait voilé deux femmes il y vingt cinq ans...

 

Comme toujours chez Indridason, l'enquête est un prétexte pour enquêter sur le passé des cadavres. Comme dans La femme en vert, l'assassin est bien meilleur que la victime. Enfin, l'enquête sert à réveiller les anciennes blessures et les secrets familiaux.

 

Indridason a le don de nous conter des drames profondément humains qui nous touchent au plus haut point. Il s'intéresse ici au thème de la filiation qui engendre des souffrances : tout comme Erlendur qui a peur pour sa fille droguée, on retrouve dans l'enquête une mère éplorée à la suite de la mort de sa fille. La vie de Holberg a des répercussions sur celle de Erlendur.

 

Assurément, l'Islande d'Indridason n'est pas un paradis blanc. J'ai adoré le déroulement de l'enquête qui consiste à fouiller dans le sol marécageux de l'immeuble de Holberg pour percer le mystère de son passé. Indridason creuse dans l'histoire d'un village, remue le marais fangeux des violences passées. Brusquement, le passé refait surface...

 

Indridason s'intéresse également aux thèmes d'actualité comme la recherche génétique, le trafic d'organes ou les sites pornographiques du Internet.

 

Il y avait le suédois Mankell. Il faut désormais conter sur l'islandais Indridason.... 

 

 

Par Sylvie - Publié dans : Littérature nordique
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

La cité des jarres est effectivement un excellent polar comme l'étaient les romans de Mankell.
Je profite de ce billet pour citer deux autres "nordiques" :

- l'excellent norvégien Jo Nesbo qui promène son inspecteur Harry Hole en Australie avec L'homme chauve-souris ou à Bangkok avec Les cafards. Sa dernière traduction (L'étoile du diable) retrouve la Norvège mais ne vaut pas les deux précédents.

- et les polras très très sombres du finlandais Matti Yrjänä Joensuu avec Harjunpää et l'homme-oiseau ou Harjunpää et les lois de l'amour.
Commentaire n°1 posté par BMR le 01/08/2006 à 15h59

Effectivement, j'ai remarqué depuis pas mal de temps Jo Nesbo. Je pense que je vais lire L'homme chauve-souris.

Par contre, je ne connais pas Joensuu. Comme j'adore la littérature nordique, j'ai aussi envie de le découvrir.

Merci pour le tuyau !

Réponse de Sylvie le 02/08/2006 à 22h01
Indridason est un auteur que j'admire. A la lecture ses livres paraissent plutôt simples, mais quand on prend un peu de recul, on se rend compte du talent (imagination, maîtrise parfaite de l'écriture) qu'il faut avoir pour écrire de la sorte.
La cité des jarres est à ce jour mon Indridason préféré.
Commentaire n°2 posté par Hannibal le 06/09/2007 à 17h33

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>

Présentation

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés