Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

16 avril 2006 7 16 /04 /avril /2006 09:59

Editions Le Seuil, 2001

Avant les célèbres Ames grises et La petite fille de Monsieur Linh, Philippe Claudel a écrit des récits tout a fait différents. Ici, point de contes ni de poésie mais au contraire un récit témoignage sur le monde des prisons.

Avant de devenir célèbre avec Les âmes grises, Claudel a apparemment été professeur de français en univers carcéral. Il relate ainsi les moments forts de ces rencontres et l'atmosphère sinistre de ce milieu. Son récit non linéaire se constitue de petits paragraphes où il croque un portrait de prisonnier, de  gardien, les visiteurs,un souvenir. L'écriture est très réaliste.

Au début, j'ai été assez surprise car lorsque que l'on est habitué au talent de conteur hors-pair de Claudel, on est assez surpris ! On reconnaît  l'empathie, l'humanité de l'écrivain a travers des portraits tout en nuances, évitant tout manichéisme : il y a des bons gardiens et des bons prisonniers.

Ce livre témoignage nous permet aussi de connaître le passé de Claudel. Agrégé de Lettres, il a enseigné auprès des enfants handicapés moteurs et des prisonniers.

Il nous apporte également une réflexion intéressante sur la nature du témoignage. A la fin, Claudel nous déclare qu'il s'agit d'un faux témoignage sur le monde de la prison car il n'y a passé aucune nuit.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

araucaria 16/02/2012 21:48


C'est un magnifique récit, très pudique.

rotko 21/04/2006 11:52


je conseillerais pour accompagner cette lecture l'ouvrage de photos "hautes surveillances" de Matthieu Pénot chez Actes Sud : on y voit des "hurleurs", ceux qui, parents ou amis des détenus, font parvenir des nouvelles aux enfermés par des cris. Ces photos sont dramatiques.

mapie 17/04/2006 22:05

J'ai aussi récemment lu ce livre qu'on m'a offert à Noël et je l'ai commenté sur mon blog...
http://mp-jp.over-blog.com/article-2362078.html

dda 16/04/2006 20:15

Ce livre est bien évidemment sur ma liste pour mon suivi d'un de mes auteurs chouchous. Cela me semble bien intéressant comme sujet.