Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

31 mars 2006 5 31 /03 /mars /2006 22:39

VENISE- XVIIIe siècle

Pièce créée en 1753

Carlo Goldoni est le dramaturge italien le plus célèbre du XVIIIe siècle. Ses pièces sont des comédies jouissives héritées de la Commedia dell' Arte.

Il y a quelques mois, je suis allée voir La Locandiera au Théâtre Antoine à Paris. On se croyait vraiment en Italie: une auberge, des maisons à colonnades et un arrière-plan toscan. J'ai vraiment passé un très bon moment: c'était très drôle !

La pièce met en scène une jolie aubergiste, la locandiera Mirandolina qui doit subir la cours assidue des hommes. Dans son auberge, elle reçoit un marquis bien radin, un comte très prétentieux qui rivalisent entre eux pour la séduire.

Mais c'est sans compter sur le chevalier de Ripafratta, misogyne déclaré, pour qui: "une femme vaut cent fois moins qu'un bon chien" et jure de ne jamais tomber sous leur charme. C'est alors que la locandiera va user de tous ses charmes pour le faire succomber et le faire changer d'avis !

Les entrevues entre le chevalier misogyne et l'aubergiste sont vraiment très drôles ; l'homme se fait peu à peu avoir malgré sa volonté inébranlable de ne pas aimer les femmes...Il en devient pitoyable !

Sous cette comédie très drôle, se cache l'une des premières pièces féministes. C'est l'occasion de découvrir un homme de théâtre trop méconnu.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvie - dans Théâtre
commenter cet article

commentaires

Mymy 09/05/2009 20:08

Si je peux me permettre dans cette pièce le marquis n'est pas radin ... Il appartient à la "vieille" noblesse. Cette noblesse est en effet au 18 ème siècle très appauvrie.

Eric 01/04/2006 08:27

Beaucoup d'astuces et de douceur vénitienne dans cette pièce. Dommage que le musée Goldoni à Venise soit si décevant.