Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

31 mars 2006 5 31 /03 /mars /2006 22:02

SUEDE

August Strindberg : 1849- 1912

Pour s'informer sur la biographie du plus célèbre écrivain suédois, je vois conseille d'aller sur le site :

http://theatrepassion.blogspirit.com/archive/2006/03/25/august-strindberg.html

Je suis allée voir hier soir une pièce de Strindberg, Père, au Théâtre National de la Colline à Paris. Quelle grande pièce qui vous remue les tripes ! On n'en ressort pas intact....

Voici l'intrigue de cette tragédie domestique, de cette guerre des sexes : Un homme, officier et scientifique à ses heures se retrouve isolé dans une maison de femmes : l'épouse, la fille, la belle-mère et la nourrice.

Le couple va se déchirer à propos de l'éducation de leur fille unique, Bertha. Alors que le père veut la sauver des jérémiades chrétiennes apocalyptiques de sa femme et de sa belle-mère, la mère veut à tout prix la garder sous sa coupe. Et elle est prête à tout pour parvenir à ses fins. ...

Convoquant le médecin de famille, elle va vouloir le faire passer pour fou. Pour cela, elle va semer le trouble dans son esprit en le faisant douter de sa paternité....La remise en cause de la paternité va entraîner celle de la virilité et celle de la raison. Il s'agit ainsi de "la force naturelle vaincue par la faiblesse sournoise" et de "l'amour entre sexes qui est un combat" : l'homme, traditionnellement sexe fort, est littéralement grignoté par cette femme machiavélique qui use de milles stratagèmes pour prouver la folie de son époux.

La mari lutte contre une force sournoise qui le dépasse : les doutes sur sa paternité sont nourris de citations empruntées à la littérature mondiale comme par exemple L'Odyssée où Télémaque doute de la paternité d'Ulysse.

La conclusion est déchirante: devant son mari prisonnier dans une camisole de force, la femme affirme à sa fille "Je suis ta mère" . Et devant le cadavre du mari, on déclare "c'était un homme". A l'homme, la tragédie du doute. A la femme, la maternité vue comme force. L'officier qui ne croit pas en Dieu considère la paternité comme un moyen d'accéder à l'éternité. Lorsque le doute s'installe, c'est son ordre du monde personnel qui s'effondre...La tragédie devient alors métaphysique.

Rarement la condition masculine avait été traitée d'une manière aussi pessimiste. Chez Strindberg, ce sont les femmes qui tirent les fils du destin.

Rapports de force, droit du plus fort : telle est la vision du couple chez Strindberg.

Je vous conseille fortement d'aller voir cette pièce si vous êtes de  Paris. Malgré la noirceur incontestable de cette pièce, on rit devant les attitudes féminines. La langue est simple et certaines réparties sont inoubliables.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvie - dans Théâtre
commenter cet article

commentaires

31/05/2016 19:49

Merci ! la représentation est passée, mais la pièce et toute l'oeuvre de Strindberg peuvent toujours être lues.

dda 01/04/2006 09:44

Merci Sylvie. Je ne sais pas si je pourrais aller voir la pièce mais en tout cas, je me note le texte, la pièce.