Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

Archives

9 mars 2006 4 09 /03 /mars /2006 19:39

Avec un jour de retard sur la Journée des femmes, je voudrais mettre à l'honneur les femmes dans la littérature aussi bien à travers les héroïnes de roman qu'à travers les femmes écrivains.

Les héroïnes

Il y en a des milliers. Parmi les plus célèbres Emma Bovary, La Reine Margot de Dumas, Nana de Zola en passant par Manon Lescaut et Phèdre.

Madame Bovary

Avez-vous une héroïne de roman préférée?

En ce qui me concerne, je citerais peut-être Pauline dans la Joie de vivre de Zola : cette dernière, en dépit de tous les malheurs de la vie, prend en charge son entourage qui est bien malade ou dépressif: son cousin, sa belle-soeur, son oncle... Un livre qui illustre la philosophie de la volonté selon Schopenhauer.

La joie de vivre

Et puis bien sûr Phèdre, la grande héroïne tragique par excellence....

Phèdre

Les femmes écrivains

Marguerite Duras, Marguerite Yourcenar, Karen Blixen et parmi les plus contemporaines Annie Ernaux, Sylvie germain, Christine Angot....

Avez vous des "écrivaines" fétiches?

En ce qui me concerne, je voudrais attirer votre attention à la fois sur une "écrivaine" et une héroïne de roman à travers Au delà des illusions de Duong Thu Huong.( Vietnam, Editions Picquier, 1996). Un superbe portrait de femme vietnamienne écrit par une écrivaine fortement engagée....

Je réédite à cette occasion l'article paru le 2 février http://passiondeslivres.over-blog.com/article-1765618.html

Née en 1947, Duong Thu Huong est une figure emblématique des lettres vietnamiennes. Etant l'écrivain de son pays le plus traduit au monde, elle doit sa célébrité à ses prises de position contre le régime dictatorial et sa défense des droits de l'homme.

Ses livres sont interdits de publication au Vietnam; elle fut incarcérée pendant sept mois en 1991 et vit depuis en résidence surveillée à Hanoï. Soldat pendant la guerre de Vietnam, elle fit partie du parti communiste pendant de nombreuses années. Mais après avoir critiqué le népotisme et la corruption, elle fut exclue du parti.

Par sa plume, elle dénonce justement les injustices de l'Etat Vietnamien totalitaire et prône la liberté de l'individu. Ses oeuvres sont aussi un vibrant appel à la liberté féminine.

Son plus célèbre roman, Au delà des illusions, a été le livre de chevet de toute une génération: il s'agit du magnifique portrait de Linh, une enseignante, qui quitte son mari, journaliste, qui s'est compromis avec le régime totalitaire. Ce dernier a renié ses idéaux de la révolution pour assurer sa sécurité familiale. Contre le bien-être et la richesse matérielle, Linh préfère la liberté et la vérité. Elle va donc s'attirer la foudre de toute la communauté qui l'accuse d'adultère. En effet, elle tombe amoureuse d'un compositeur..Devant la pression des parents d'élèves, elle devra quitter son poste d'institutrice...

Ce livre est magique à plus d'un titre. Tout d'abord, Duong Thu Huong met en lumière le conflit existant entre la liberté individuelle et l'Etat qui intervient dans la vie privée.  Elle nous fait également connaître la soumission des intellectuels (professeurs, journalistes, peintres, compositeurs) qui doivent se soumettre aux hommes de pouvoir corrompus pour survivre.

Au delà du message délivré, le charme du livre vient surtout de l'histoire éminemment romanesque: il s'agit d'un beau roman d'apprentissage d'une femme qui parvient à se libérer des conventions sociales et du pouvoir des hommes. Le personnage de Linh est magnifique et incarne le courage. Elle parvient à faire changer son mari, Nguyen, qui refuse à la fin la soumission à l'Etat. Ce dernier est lui aussi très attachant: c'est d'abord un homme meurtri qui ne peut se remettre du départ de sa femme. Amour, illusions et désillusions et aussi message d'espoir sont présents.

Enfin, la description de la nature (les arbres, les rizières), l'attention portée aux saisons ainsi à la vie quotidienne des vietnamiens nous enchantent....

Un extrait:

" Linh regarde tranquillement sa douleur. Pour lui, elle a accepté tant de malheurs. Mais elle s'est réveillée, elle a grandi. L'être humain ne sera jamais adulte tant qu'il s'en remet à d'autres pour sa dignité, à des idoles nimbeées d'étoiles et de lumière. Il ne doit croire et espérer qu'en lui-même, car ce sont ses propres pas qui l'amèneront au fin fond de son existence"

Bonne lecture....

 
Partager cet article
Repost0

commentaires

A

Merci beaucoup pour ces précieuses informations, car l'on parle souvent des femmes qui écrivent mais on trouve moins d'informations sur les héroïnes féminines du XVIII ou XIXe
Bonne continuation


Répondre
L

Et j'adore Joyce Carol Oates !


Répondre
L

J'ai découvert également Duong Thu Huong et j'aie beaucoup l'écriture de Sylvie Germain que je savoure à petites doses cependant, mais peu à peu, je lis tout.
J'aime énormément l'écriture au féminin, il y a en elle, je trouve, ces deux expériences mêlées de la nature, du "ventre" comme le dit Alice Ferney et celui de la raison et de la science. Une
écriture spécifique naît de cette rencontre. J'adore Milena Agus également.


Répondre
R
Mon héroïne préférée est -et de loin- Bérénice, de Racine. Je trouve l'intrigue de la pièce tellement simple, magnifique, et les personnages d'une tristesse digne et admirable. J'ai déjà lu cette pièce une dizaine de fois, mais on ne s'en lasse pas.  Bérénice est une héroïne exeptionnelle.
Répondre
S

C'est vraiment que Bérénice est très touchane. Et phèdre aussi....Pour moi, parmi les héroînes les plus touchantes de la littérature


A
mes 10 écrivains fétiches: Margaret Atwood, Simone de Beauvoir, Agnès Desarthe, Anna Enquist, Nancy Huston, Siri Hustvedt, Dominique Mainard, Carson Mc Cullers, Susan Minot et Yoko Ogawa.  Faut que je lise un peu plus Wharton et Oates.
Répondre
S
Joyce Carol Oates est une écrivain extraordinaire ! Je te la conseille vivement ! Quant à Edith Wharton, je n'ai jamais lu