Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

Archives

3 juillet 2008 4 03 /07 /juillet /2008 19:13

Editions P.O.L, 2005

Le Tiroir à cheveux


Dans la lignée de Brigitte Giraud, une écriture digne et pudique qui évoque des thèmes très durs. Emmanuelle Pagano est l'auteur de trois romans, dont Les amants troglodytiques, l'histoire de deux frères dont l'un des devenu femme.

Dans Le tiroir à cheveux, elle brosse le portrait d'une adolescente de 15 ans qui a eu un enfant trop tôt ; parce qu'elle voulait le cacher à ses parents, parce que son copain d'alors n'a pas daigné l'emmener à l'hôpital, son fils est né attardé...

Mais cela, nous l'apprenons petit à petit ; car, chez Pagano, tout est d'abord affaire de sensation; on sent, on entend, on respire, avant de dire et de comprendre. Les couleurs et les sons viennent avant le discours créant ainsi une atmosphère poétique. Le personnage, apprentie coiffeuse, adore les cheveux depuis qu'elle est gamine; elle adore les toucher, les malaxer, les sentir. Et c'est donc à travers les cheveux que nous découvrons son fils, à travers la relation sensuelle, tactile entre la mère et les fils. Nous n'apprendrons que petit à petit, par divers éléments, que le petit est débile.

"Je passe la main dans ses cheveux mi-longs, les boucles brunes tremblent, on dirait du chocolat chaud mal préparé. Un peu trop épais, trop sucré peut-être...J'aime les cheveux, même gras, rêches, épais. Mats, soyeux, souples au toucher, moites. J'aime toucher les cheveux. Regarder de près leurs formes, leurs couleurs, leurs textures. Et m'approcher des têtes, par derrière,de côté. J'aime surprendre les mouvements des mèches. Les renifler en douce"

Pagano décrit aussi magnifiquement les bruits des rues, le regard des gens. Puis vient ce parcours du combattant pour garder son enfant dans un univers hostile (elle est fille de gendarme), dans un petit studio alors que ses parents font tout pour placer son fils dans un centre spécialisé...

Le portrait d'une maternité instinctive, au delà de la raison, décrite sans pathos et avec poésie, ce qui n'exclut pas pour aussi la description très réaliste de la vie quotidienne  : le regard des autres, le fait de nourrir un enfant handicapé et la description d'un milieu hostile.

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
voilà bien un sujet épineux. Il est toujours délicat de traiter certains sujets, et c'est pour cette raison même que les auteurs qui y parviennent sont  à noter!
Répondre
M
merci de nous faire partager tes coups de coeur tes réflexions ta passion des livres !!Je fais mes premiers pas dans l'univers des blogs et le tien fait déjà partie de mes favoris. A bientôt bisous de M.
Répondre
L
http://litteraturellement.xooit.fr/portal.phpCe site est génial!!Viens me rejoindre !
Il est ouvert à tous les passionnés de littérature et de théâtre entre 11 et 35 ans. Ici nous pourrons parler de nos livres coup de cœur, de pièces que vous avez vues et appréciées ou non. Mais aussi partager vos auteurs favoris, et parler de l’actualité littéraire …   
 
C'est aussi un espace de rencontre pour tout les amoureux de la littérature et de théâtre
Répondre