Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

6 février 2006 1 06 /02 /février /2006 22:10

Emmanuel Bove (1898-1945)

Gallimard, 1935

Ecrivain prolixe dans les années 20 et 30, reconnu par Gide et Rilke, Emmanuel Bove tomba dans l'oubli avant d'être redécouvert il y a quelques années.

Je vous conseille d'aller voir le site qu'il lui est consacré :

http://www.emmanuel-bove.net/

Je n'ai lu pour ma part que Le pressentiment , une oeuvre qui va âtre adaptée au cinéma par Jean-Pierre Darroussin en août 2006. Apparemment, cette oeuvre est typique de son oeuvre et met en scène un anti-héros, un "Monsieur tout le monde" qui nous est fort sympathique:

Charles Benesteau, la cinquantaine bien tassée, est un avocat parisien reconnu de la bonne société; déçu par son milieu , il décide du jour au lendemain de quitter femme, enfant et fortune personnelle pour chercher la liberté dans la solitude. Il s'installe dans une rue misérable du quartier de la gare Montparnasse. C'est parmi les pauvres qu'il pense trouver les vraies valeurs. Mais le destin lui montrera le contraire...

Il recueille par pure bonté une jeune fille dont le père est en prison et la mère à l'hôpital. Pour les voisins et les concierges, Monsieur Benesteau est trop poli pour être honnête...

Le titre du roman prend tout son sens à la fin du livre. Bove peint avec beaucoup d'habileté un monde rempli de rancoeur et de haine. Il décrit magnifiquement bien les commérages des mégères de la rue. Le personnage de Charles est profondément émouvant. Bove utilise une langue sobre, sans fioriture, qui va à l'essentiel.

Ce livre m'a donné envie d'en lire d'autres.

Et vous, connaissiez-vous cet auteur?

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

celinette 07/02/2006 15:06

bonjour sylvette,
 
bonjour sylvette
ton nouvel article du 6 février me donne envie de lire ton auteur.
Je trouve cela interessant, de montrer que les défauts humain sont partout que cela soit chez les riches ou les pauvres, certaines caractéristiques appartiennent à tout le genre humain, et ça n'est pas de changer de milieu, social ou culturel qui changerit les choses ;
c'est une des desilusions de la vie.