Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

29 février 2008 5 29 /02 /février /2008 20:09
Théâtre Gérard Philippe-Saint-Denis

Vive la France









Cette semaine, je suis allée voir Vive la France de Mohamed Rouahbi qui relate 150 ans de la colonisation et de l'immigration en France. Un thème  a priori alléchant, une mise en scène a priori inventive : photos, discours filmés, slam, rap...

Quel déception, pire quelle colère !

Je n'ai pas l'habitude d'être si catégorique mais il faut quand même dire que je suis partie à l'entracte d'un spectacle qui dure 3h20. 

Le spectacle n'est qu'une accumulation de clichés gravissimes : des jeunes immigrés encapuchonnés qui crient leur haine, des flics qui matent les immigrés à tout bout de champ (on parle pendant 1/4 d'heure des bavures si bien que le flic n'existe que par ses bavures !) Les CRS interviennent même lorsque les antillais font la fête !

Bien sûr, Sarkosy est accusé et on l'assimile à Pétain ! Des raccourcis plus que douteux suivi par des tableaux sans intérêt de l'école coloniale...

Que des poncifs, aucune solution n'est proposée.

A quoi cela sert-il de montrer des clichés qui sont revus et revus à la télé ? 

Le rôle du théâtre n'est-il justement d'interroger le monde, de soulever un débat sur la place publique et d'aller au delà des préjugés ? 

Et là on je me suis sentie profondément choquée, c'est lorsque le groupe de rappeurs interpelle le spectateur en sa qualité de français et qu'il le rend responsable de ses maux !

Personnellement, je ne me sens pas responsable des malheurs de l'immigration ! Ca me touche, ça me concerne certes, mais je n'en suis pas responsable !

Où est l'art là-dedans ? Je me le demande ! Le but du théâtre n'est pas de dresser une population contre une autre. Il est d'apporter un regard nouveau sur un problème qui nous dépasse. 

C'est donc profondément raté, c'est du sabotage très grave, qui plus est en Seine-Saint-Denis !

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvie - dans Théâtre
commenter cet article

commentaires

canthilde 03/03/2008 15:26

Ton avis est intéressant. Ce que tu dis du spectacle me fait penser à une chanson de rap où on est censée être du côté du bon jeune casseur de flic, vomissant les français (ou ce qu'il en imagine) et reluquant les filles (qu'il appelle des putes). Alors bien sûr je n'ai pas vu la pièce mais des clichés sur une telle durée ne me tentent pas trop, même si, par ailleurs, j'estime que la politique de l'immigration menée depuis plusieurs années mérite amplement d'être dénoncée.

leunamme 01/03/2008 08:16

Globalement, j'en ai pensé à peu prés la même chose que toi.Ce qui me gêne, c'e sont les critiques unanimes de la presse de gauche. Comme si la banlieue, l'immigration ne pouvaient pas être vus du point de vue positif. Il se passe des choses bien en banlieue.Certes, il y a le poids de l'histoire, il est nécessairede l'expliquer, et c'est mon point de désaccord avec toi. Nous ne sommes responsables des faits des autres, mais nous ne sommes pas en dehors de l'histoire. Nous sommes responsables de la continuité de la mémoire, et c'est parce que nombre de nos contemporains ont tendance à nier, voire réécrire cette histoire, que notre silence ou notre action n'est pas neutre.Sinon, on voit que tu étais en colère, tu as fait plein de fotes. C'est inhabituel. A bientotsigné : le roi de la fote !