Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Passion des livres
  • : Les coups de coeur de mes lectures. Venez découvrir des classiques, des romans français ou étrangers, du policier, du fantastique, de la bande dessinée et des mangas...et bien des choses encore !
  • Contact

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Recherche

17 janvier 2006 2 17 /01 /janvier /2006 22:55

L'Arche Editeur, 2005

Voici la pièce qui a fait scandale au dernier Festival d'Avignon: une pièce de l'un des plus grands metteurs en scène-chorégraphe-plasticien du monde. Il part du postulat suivant: l'homme est constitué à 75 % de liquide: larmes, sang, urine, sueur.. Mais la Raison occidentale a renié ses sécrétions en les rejetant du côté de l'animalité.

Le chevalier du désespoir, le personnage central, héros du Moyen Age est le Don Quichotte des sécrétions : Il est fier de ses larmes, de sa sueur et de son urine. Mais ses larmes ne sont pas comprises; avec le chevalier, deux autres personnages jouent un rôle: un chien, le philosophe grec Diogène qui cherche un homme; il n'en rencontre que de pâles copies, des êtres qui ont renié leur nature première. Puis il y a le rocher, figure féminine, Niobé, qui vit périr ses enfants et qui fut condamnée à devenir une roche aride.

Je ne me prononcerai pas sur la mise en scène que je n'ai pas vu à Avignon mais je trouve que le texte est d'une grande poésie incantatoire. Jan Fabre mélange le mythe et l'Histoire et nous fait prendre conscience que nous ne sommes pas un esprit désincarné comme voudrait nous faire croire la science.

Je vous laisse découvrir quelques extraits:

"Et on nous enseigne

ce qu'interdisent la loi et la coutume

que notre sueur

notre pisse

nos larmes

sont dangereuses

et ne doivent pas être vues

L'oeil de la Renaissance

ne peut-il concevoir cela...

"la sueur peut refroidir l'extase et transmettre l'amour

la pisse peut étouffer la mèche et éteindre le feu

Les larmes ont du pouvoir et le pouvoir de persuasion

Le corps qui pleure peut entraîner une transformation magique du monde....

Que notre fluide glacial

jaillisse de notre corps

que nos corps en pleurs comme des énergies pulsatiles, comme de sublimes oeuvres d'art

suscitent l'admiration, donnent du plaisir, apportent l'extase et transmettent la sagesse

sublimes oeuvres d'art qui sont inconsolables et impossibles à étancher..."

Un belle hommage rendu à nos sécrétions....

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvie - dans Théâtre
commenter cet article

commentaires