Archives

Recherche

Recommander

Bienvenue sur mon Blog !




Internautes lecteurs, bonjour !

J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Voici donc mes coups de coeurs et n'hésitez pas à me faire partager les vôtres !

Je vous parlerai surtout de littérature française et étrangère contemporaine sans oublier bien sûr mes classiques préférés...

Une rubrique est également réservée aux lectures pour adolescents ainsi qu'à la BD et aux mangas.

Bonne lecture !

 

 

Lundi 16 janvier 2006 1 16 /01 /Jan /2006 22:50

Gallimard, 2000

Je continue à vous faire découvrir Sylvie Germain, mon écrivain favorite, avec Tobie des Marais, inspiré de la légende biblique du Livre de Tobie dans l'Ancien Testament :

"Tobie, Tobias, personnage de la Bible célèbre par sa piété. Emmené captif à Ninive après la destruction du royaume d'Israël par Salmanasar, il resta fidèle à la loi, et n'en acquit pas moins la confiance du roi, qui le fit son pourvoyeur; mais il déplut au successeur de ce prince, Sennachérib, par les bons offices qu'il rendait à ses concitoyens malheureux, et fut obligé de fuir pour sauver sa vie. Rétabli dans ses biens à la mort de Sennachérib, il continua ses bonnes œuvres; mais il eut le malheur de devenir aveugle, malheur qu'il supporta avec résignation. 

Quatre ans après, son fils, chargé par lui d'aller à Ragés redemander à Gabelus une somme de 10 talents qu'il lui avait prêtés, fit rencontre de l'archange Raphaël, qui s'offrit à lui sous un déguisement pour compagnon de voyage. Par ses conseils, le jeune Tobie tira de l'eau un énorme poisson dont il mit à part le fiel, et, de retour à la maison, il frotta les yeux de son père avec le fiel de cet animal, et lui rendit ainsi la vue.  " (http://www.cosmovisions.com/$Tobie.htm) "

Sylvie Germain va s'inspirer de ces deux personnages pour peindre une magnifique histoire de deuil et de rédemption. Comme toujours, la mort , le destin et la malédiction sont les maîtres mots du roman. On ajoute une dose de mysticisme et de rédemption et on retrouve le style inimitable de Sylvie Germain.

Tout commence un soir où le jeune Tobie s'enfuit de chez lui après que son père l'en ait chassé. Une tragédie a bouleversé à tout jamais la raison du père. Anna, la mère, a été décapitée alors qu'elle était sur son cheval. On ne retrouvera jamais la tête... La malédiction qui pèse sur cette famille continue à jouer des tours: Deborah, l'arrière grand-mère de 90 ans, se rappelle les morts de la famille condamnés à rester sans sépulture: son mari mort dans les tranchées, sa fille morte dans les camps et enfin Anna au cadavre incomplet.

Théodore, le père,  deviendra impotent suite à une attaque.C'est Deborah, la centenaire, qui élèvera son arrière petit fils au bord du Marais Poitevin et l'initiera au dialogue avec les morts. Des années plus tard, Tobie devra faire ses preuves en quittant le pays des marais pour récupérer une somme prêtée par son père à un ami. Il va rencontrer sur son chemin l'archange Raphaël qui le guidera sur les chemins de la rédemption... Sur le chemin l'attend Sarra, une autre créature poursuivie par une autre malédiction : celle de faire mourir les jeunes hommes amoureux....

Les deux êtres de malédiction uniront leur destinée et renaîtront à la vie....

Comme toujours avec cet auteur, nous avons l'impression de lire une légende ou un conte: l'apparition de la mère décapitée sur son cheval nous plonge dans un univers fantastique, les contes yiddish d'Europe Centrale nous familiarisent avec le folklore juif. Tout cela accompagné de citations de la Bible et des descriptions magiques de l'univers des marais et de l'estuaire de la Loire. L'envoûtement est certain...

On dit souvent que l'oeuvre de Sylvie Germain est très noire: il est vrai que la base de tous ses romans est le deuil, le mal, la guerre ou la malédiction. Mais c'est une oeuvre de clair-obscur car la rédemption, l'éclat de lumière ne sont jamais loin. Ici, c'est Raphaël et Sarra qui éclairent le noir destin de Tobie...On retrouve ce jeu d'ombre et de lumière dans la légende de Tobie: alors que dans l'Ancien Testament, Tobie fait recouvrir la vue à son père grâce à un coeur de poisson, dans le roman, la recouvrance de la vue devient celle de la vie; au retour du fils prodige, tout s'illumine..

Par Sylvie - Publié dans : Littérature française contemporaine
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Retour à l'accueil

Calendrier

Décembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
<< < > >>

Présentation

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés